En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux. En savoir plus
Logo Province Courses
HippiQuotidien
MON ESPACE PERSOCONNEXION
ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES
MON ESPACE PERSO ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES CONNEXION

Inscrivez-vous à notre newsletter

Province Courses Blog

Des dimanches d’exception

C’est tout un symbole. Dimanche dernier, Jean-Michel Bazire a vu ses trois pensionnaires prendre les premières places du Prix Ténor de Baune (Looking Super, Davidson du Pont et Dark Night Love), couru sur des bases tactiques (1’13’’3). Les deux premiers seront au départ du GP d’Amérique, avec Belina Josselyn, déclarée partante ce dimanche dans un Prix de Bourgogne s’annonçant riche d’enseignements avec le retour à Vincennes de Readly Express et la nécessité pour Bold Eagle de se montrer rassurant.

On a tout dit et écrit sur JMB dont le talent de metteur au point et l’art du pilotage forcent l’admiration ainsi que sa capacité, avant et après chaque course, d’analyser les forces en présence et de résumer son déroulement.
En 2018, le professionnel sarthois aura placé la barre encore un peu plus haut, avec 207 succès pour son entraînement et 267 au sulky (à date du 26 décembre), lui permettant par ailleurs de remporter un 20e sulky d’or et d’avoir franchi à la mi-année le cap des 6 000 victoires.
Jamais, jusqu’alors, un entraîneur/driver n’avait atteint de tels scores et affiché une telle polyvalence tant les deux casquettes sont difficiles à concilier, entre la préparation des chevaux le matin et une présence continue sur les hippodromes, de la fin de matinée à parfois jusqu’à très tard le soir. Depuis 25 ans, JMB a réussi là où tant d’autres de ses illustres ses prédécesseurs avaient montré leurs limites : maintenir son leadership chez les drivers tout en construisant une écurie d’entraînement de plus en plus en plus compétitive.
Cette année, JMB réalise ainsi une saison impressionnante avec son effectif, avec la barre des 7 millions d’euros de gains en vue (près de + 40% sur l’an dernier qui était son année référence), six Groupe I remportés, et un meeting d’hiver saisissant en termes d’efficacité (43 victoires à ce jour, ET 59% de réussite dans les trois premiers). Autre signe qui ne trompe pas : l’arrivée de trotteurs étrangers dans ses boxes, auxquels il est parvenu à faire passer un vrai palier. On pense évidemment au danois Valokaja Hindo (6 succès depuis son arrivée), à l’allemand Dreambreaker (5) et cet inconnu norvégien Looking Super jusqu’à ce Prix Ténor de Baune, où ses 200 derniers mètres ont été celles d’un trotteur sortant de l’ordinaire. Fils du Français Orlando Vici, ayant pour 4e mère la championne américaine Classical Way, inbreed 4x4 sur Speedy Crown, ce 5 ans sera ainsi le Petit Poucet du grand rendez-vous du dernier dimanche de janvier.
Eridan sera-t-il au départ ce même jour dans la « belle » ? Ce formidable pisteur, jamais aussi bon que lorsqu’il peut économiser sa pointe de vitesse, a gagné lui aussi son ticket, ce dimanche, en venant coiffer ses contemporains de 4 ans dans un Critérium Continental, couru à vive allure (1’10’’3). Fils de l’incontournable Ready Cash, inbreed 3x3 sur un autre grand étalon (Viking’s Way), ce trotteur déniché yearling pour 12 000 euros seulement en ventes publiques devra toutefois évoluer sur un parcours bien plus long, pouvant émousser son finish, surtout face aux « vieux ». A son entourage de faire le bon choix.
Pour Fado du Chêne, impressionnant dans un Prix de Vincennes où son duel avec Feeling Cash a été de toute beauté dans le dernier tournant, il n’y a plus la moindre discussion. Le 3 ans de Claude Guedj est bien un champion, qui aura réussi l’exploit de réaliser la Triple Couronne Saint Léger des Trotteurs/Prix d’Essai et ce dernier Groupe I de la saison dans un temps canon (1’13’’2). Aucun trotteur n’avait relevé ce défi depuis Holly du Locton et Gai Brillant, ce qui nous ramène à plus de 20 ans en arrière et situe la valeur de la performance.
Bravo à tous ces champions et vivement ce dimanche !

Laisser un commentaire