En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux. En savoir plus
Logo Province Courses
HippiQuotidien
MON ESPACE PERSOCONNEXION
ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES
MON ESPACE PERSO ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES CONNEXION

Inscrivez-vous à notre newsletter

Province Courses Blog

Tout est « Ready » !

Pour une première, c’en est une. De mémoire, jamais au trot, ne s’est présenté au départ d’un Groupe I, un concurrent issu de deux géniteurs ayant gagné ce même Groupe I. Qui plus est, un cheval encore invaincu…

post Image

Ready Cash lors de son dernier succès dans le Prix de France 2013 où il battait son contemporain Royal Dream. Photo SCOOPDYGA

C’est dire si Gotland sera regardé sous toutes les coutures ce dimanche et résume, à lui seul, à la fois la domination de Philippe Allaire avec les jeunes chevaux mais aussi celle de son étalon, Ready Cash. Fils de ce …dernier, lauréat du Critérium des Jeunes 2008, et de Sanawa qui en fit autant l’année suivante -tous deux drivés par Bernard Piton-, Gotland connaît donc la marche à suivre pour imiter ses deux illustres parents.
Dans ce premier Groupe I réservé à la jeune génération, Ready Cash est représenté à six reprises en lignée mâle, soit près de la moitié du peloton. Ses trois fils les plus illustres dans la génération des « B », Bold Eagle, Bird Parker et Brillantissime réussissent en effet leurs débuts au haras, étant également de la fête dans ce Critérium. Les fils pourront-ils tuer le père, dès ce dimanche ? C’est du domaine du possible (on pense à la fille de Bold Eagle, Green Grass) mais de là à faire aussi bien que leur illustre géniteur, ce sera une autre affaire !
Dans ce Critérium, la présence de deux autres jeunes étalons représentés par leur première production, à savoir Brutus de Bailly (Gee) et Very Nice Marceaux (Guerrier Royal), enfonce encore un peu plus le clou. Ces deux reproducteurs sont en effet, eux aussi, des petits-fils de Viking’s Way, tout comme… Ready Cash.
C’est dire si cette lignée mâle, initiée par l’américain Mickey Viking importé des Etats-Unis au milieu des années 80 et mort après seulement une saison de monte aura été déterminante…
Ready Cash et ses deux fils Bold Eagle et Readly Express, comptent désormais à leurs actifs cinq Prix d’Amérique et autant de Prix de France sur les neuf dernières éditions. Cet impressionnant leadership a connu d’ailleurs dimanche un basculement dans sa hiérarchie. Car il ne fait plus aucun doute qu’aujourd’hui, sur la cendrée du Plateau de Gravelle, Readly Express est meilleur que son aîné, Bold. Le cadet est devenu plus rapide et peut s’imposer de bout en bout, comme à la grande époque de… Bold. Reste à savoir si d’autres terrains de jeux et de distance, l’aîné peut reprendre la main ? Rien n’est moins sûr car il est difficile de lutter contre le poids des ans et les centaines de kilomètres parcourus à la piste.
L’autre enseignement de ce Prix de France aura été également la déconvenue vécue par les « Bazire », tous les trois au galop après seulement 200 mètres de course. Comme quoi, il n’y a jamais loin du Capitole (le 1,2 et 4 du Prix d’Amérique) à la Roche Tarpéïenne, à plus forte raison dans les courses de chevaux. Raison de quoi, il faut savoir apprécier les bons et grands moments car les désillusions peuvent venir aussi vite.
La famille Mary en sait suffisamment quelque chose pour déguster pleinement l’avènement de sa jeune championne, Evangelina Blue. Ce pur produit de leur élevage s’est montrée irrésistible dans le Prix des Centaures, mettant à la raison Fado du Chêne tout en lui rendant 25 mètres. Son excellent chrono d’1’11’’5, à cette époque de l’année, atteste de l’avènement de cette jument toute neuve dans la future cour des grands. Si tout va bien, elle nous donne rendez-vous pour le Prix de Cornulier 2020.

Laisser un commentaire