Club Elevage Logo Province Courses
MON ESPACE PERSOCONNEXION
ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES
MON ESPACE PERSO ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES CONNEXION

Inscrivez-vous à notre newsletter

Province Courses Blog

Aubrion du Gers gagne son combat face à Bold Eagle

Aubrion du Gers a prouvé, ce samedi à Vincennes, qu’il était bel et bien un vrai cheval de Groupe I, capable de faire mettre un pied à terre Bold Eagle et de s’imposer dans un temps de prix d’Amérique (1’11’’6 sur une piste collante). Tout le mérite en revient à Jean-Michel Bazire, au fait de son art, aussi bien dans la case driver que dans celle de l’entraînement. Cette défaite du double lauréat du Prix d’Amérique donnera, dans les mois à venir, des idées à ses concurrents sur la manière de le battre. Car, oui, c’est possible.

post Image

1 partout, balle au centre. Bold Eagle n'a rien pu faire contre Aubrion du Gers ce samedi à Vincennes, dans un Prix d'Eté de grande facture

Sur les 24 derniers mois, Bold Eagle n’avait été battu que deux fois à Vincennes. Une fois par Lionel à l’issue d’un GP de Paris au terme d’un meeting où il avait, logiquement, le droit d’être fatigué. Et en début d’hiver 2016, par Traders, alors qu’il effectuait une semi-rentrée dans une course disputée à fond du départ à l’arrivée. Ce samedi, sa défaite prouve que le cheval dispose de moins de marge que par le passé, contrairement à ce que nous pouvions penser, y compris quand il est en pleine forme (cf son chrono d’1’11’’7 qui est également excellent).
Pourquoi a-t-il été battu ?
Tout d’abord, à cause d’Aubrion du Gers, remarquablement préparé pour cet objectif, magnifiquement drivé, et dont on ne connaît plus, aujourd’hui, les limites. Déferré des quatre pieds, le fils de Memphis du Rib ne doit son succès qu’à lui-même. C’est lui qui a fait le boulot pour revenir sur Valko Jénilat et « boucher le trou », quand JMB a senti que la tactique employée par Eric Raffin, à savoir la fuite en avant, pouvait s’avérer payante. Après avoir accompli ce premier effort, Aubrion du Gers n’a pas baissé la garde ensuite, bien au contraire. Il a répondu, tout au long de la ligne droite, à l’attaque de Bold Eagle à son extérieur. Ce succès dans le GP d’Eté/Finale du Masters, il ne la doit donc qu’à lui-même.
Concernant Bold Eagle, en revanche, les planètes n’étaient pas toutes alignées, ce samedi et dès lors, cela n’a pas suffi. On y voit deux raisons essentielles. L’état de la piste, collante, tout d’abord, ce Prix d’Eté étant disputé sous une pluie battante. Un vrai handicap pour un trotteur seulement déferré des postérieurs, mais « chaussé » des antérieurs. Dans ces conditions climatiques et de terrain, Bold Eagle a perdu de son fameux « speed » et émoussé sa pointe de vitesse.
La seconde raison relève de la psychologie…. Depuis deux mois, JMB est sur un nuage au sulky tandis que Franck Nivard a fini par se mettre à douter de pouvoir, enfin, décrocher un premier sulky d’or en cette année 2017. Ces dernières semaines, on a ainsi vu le driver manquer parfois d’inspiration et perdre une part de son légendaire sang-froid. Sous la casaque Pilarski, il y a une semaine déjà dans le Critérium des 5 ans, Franck avait voyagé à deux avec Cash And Go, plutôt que de le courir à l’économie pour viser une place. Ce samedi, celui que l’on surnomme volontiers « la main froide » s’est précipité, en amorçant son effort dès l’amorce du dernier tournant, plutôt que d’attendre dans le dos d’Aubrion du Gers. En toute logique, JMB a ainsi fait voyager son petit camarade à trois à la sortie du dernier tournant.
Tous ces petits détails ont fait la différence, rendant la victoire d’Aubrion du Gers d’autant plus belle qu’elle est la résultante de tout ce qui fait la magie des courses : le physique, la tactique, et la psychologie. Jean-Michel Bazire reste bel et bien le patron de Vincennes, y compris face à Bold Eagle quand le sarthois a affûté ses armes !

Laisser un commentaire

  • Comment Author
    Ma Lo Répondre

    Merci Mr. Hallopé pour votre analyse concernant la course d' Aubrion du Gers ainsi que celle de Bold Eagle. Mes connaissances sur le sujet ne me permettent pas toujours de distinguer les aléas et autres de cette course. Je réagis souvent avec le coeur et bien sûr, çe n'est pas suffisant. Là, j'apprends et mon avis en est forcément moins tranchant. En attendant, je suis ravie de la course d'Aubrion, magnifique cheval qui a toujours répondu à son driver, le maître JMB.

    à
    • Comment Author
      indien6712 Répondre

      je tire mon chapeau à JMB pour cette splendide victoire , bravo aubrion .

      à