En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux. En savoir plus
Logo Province Courses
HippiQuotidien
MON ESPACE PERSOCONNEXION
ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES
MON ESPACE PERSO ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES CONNEXION

Inscrivez-vous à notre newsletter

Province Courses Blog

Le Critérium des 3 ans, version paroles et musique (Johnny Hallyday)

Bercé durant toute la journée de mercredi par tant de « tubes » chantés par Johnny Hallyday, au moment je passais au crible les quinze concurrents du Critérium des 3 ans, je m’en suis inspiré pour réaliser cette revue d’effectif. La preuve…

post Image

Dans le Prix Albert Viel, Ecu Pierji avait passé le poteau en tête devant Eros du Chêne, Easy des Racques, Elite du Ruel et Erminig d'Oliverie. Ces 3 ans se retrouvent encore aux prises (Photo SCOOPDYGA)

MAINTENANT OU JAMAIS – Pour la génération des 3 ans attelés, Le Critérium des 3 ans est le quatrième et dernier Groupe I à leur disposition, après le Critérium des Jeunes/Prix Pierre de Montesson, le Prix Albert Viel et le Prix de l’Etoile. A l’exception de ce dernier, programmé sur 2 150 mètres, les trois autres épreuves ont pour cadre les 2 700 mètres de la Grande Piste.
L’IDOLE DES JEUNES – Le Critérium des 3 ans constitue une véritable consécration, à plus forte raison quand on a gagné précédemment le Critérium des Jeunes et le Prix Albert Viel. Sur ces 22 dernières années, Ready Cash a été le seul à réussir cet exploit chez les mâles, tandis que chez les pouliches, Pearl Queen et Vanika du Ruel ont fait encore plus fort, en inscrivant également à leur palmarès le Prix de l’Etoile. De vraies Idoles des Jeunes.
IL FAUT SAISIR SA CHANCE – Il a fallu éliminer (quatre éléments) dans ce Critérium des 3 ans, dans la mesure où les meilleurs de cette génération semblent se tenir d’assez prêts, y compris entre les mâles et les pouliches. Par ailleurs, tous les concurrents au départ ont pris, à minima, des places dans les Groupe II préparatoires à ce Groupe I. Dès lors, il faut savoir oser.
ELLE EST TERRIBLEEminig d’Oliverie semble la seule pouliche en mesure de battre les mâles, car elle possède beaucoup d’abattage et peut aller devant comme venir de derrière, voire trotter le nez au vent pendant un long moment, car elle a une longue pointe de vitesse. La fille de Scipion du Goutier (son meilleur produit à ce jour) peut offrir un second Critérium des 3 ans à Franck Leblanc, six ans après celui remporté par Unique Quick.
LA MUSIQUE QUE J’AIME – C’est celle, presque sans faille, d’ Ecu Pierji (2-2-1-2-2-D-1-3-1-1-2 (06) 1-1-1) qui ne compte qu’un seul faux pas (et encore…) Son « D » représente sa disqualification pour ses allures, après enquête des commissaires, alors qu’il avait passé le poteau en tête dans le Prix Albert Viel.
UN COKTAIL POUR DEUX – Si Enino du Pommereux est le seul fils de Coktail Jet au départ, il est représenté en lignée mâle par l’étalon de tête de Jean-Etienne Dubois, à cinq autre reprises, via ses fils Love You (auteur de Exotic Destination et Ere Nouvelle), Rodrigo Jet (Easy des Racques) et Tucson (Ecu Pierji) mais encore par son petit-fils Un Amour d’Haufor (auteur d’Eros du Chêne).
RIEN N’A CHANGE – La sélection n’est pas une vue de l’esprit, dans les courses de haut niveau. A l’exception de la lignée Viking’s Way représenté par deux produits de Ready Cash (Elegantissime, Eridan) et d’une fille de Timoko (Elite du Ruel), les douze autres concurrents au départ de ce Critérium sont issus d’étalons « made » by la famille Dubois, via Coktail Jet (Enino du Pommereux, Exotic Destination, Ere Nouvelle, Easy des Racques, Eros du Chêne, Ecu Pierji), ou And Arifant (Estelada de Font, Ezio Josselyn, Express Jet, Ecume de Reville, Erminig d’Oliverie) ou bien Buvetier d’Aunou (Estola).
DIS LUI QUE J’EN REVE – Les quinze prétendants à ce Critérium sont issus de quinze élevages différents qui rêvent tous de faire naître un jour un lauréat de Groupe I. C’est déjà chose faite (et à de nombreuses reprises) pour Jean-Etienne Dubois (Express Jet) et son père Jean-Pierre (Exotic Destination) mais aussi pour Frédéric Sauque (Elegantissime), l’écurie Yvan Bernard (Ezio Josselyn), le haras des Coudraies (Estola), Annick Bazin (Elite du Ruel), la famille Tébirent (Ere Nouvelle), Claude Guedj (Eros du Chêne) et Pierre Julienne (Ecu Pierji). En fin de compte, seuls les naisseurs d’Enino du Pommereux (Noël Lolic), Estelada de Font (Cuadras Moro), Ecume de Réville (Eric Marie), Easy des Racques (Olivier Warin), Eridan (ecurie A.B.A) et Erminig d’Oliverie (Ecurie de l’Oliverie, Philippe Thèze) n’ont pas encore connu cette consécration.
L’AVENTURE, C’EST L’AVENTURE – Se lancer dans l’élevage est une opération au long cours où il faut faire preuve d’une infinie patience et surtout dénicher des juments qui feront souche. A noter que les quinze partants de ce Critérium sont tous issus de juments s’étant illustrées en compétition ou qualifiée (la mère d’Erminig d’Oliverie est la seule dans ce cas), avec des mentions spéciales pour Romance du Ruel (1’11, 423 000 euros de gains) la mère d’Elite du Ruel ; Topaze d’Ombrée (1’12, 179 000 euros) la mère d’Eridan ; Noune du Pommereux (1’13, 173 000 euros) la mère d’Enino du Pommereux ; Run for Jet (1’10, 161 000 euros) la mère d’Express Jet ; et d’Ombre des Racques (1’12, 167 000 euros) la mère d’Easy des Racques.
Parmi les postulants, trois sont des premiers produits de leur mère et cinq sont des seconds produits.
JE TE PROMETS – Tous les postulants au Critérium ont affiché immédiatement des moyens sortant de l’ordinaire, s’avérant très prometteurs lors de leur séance respective de qualification. Cinq se sont qualifiés dès le mois de mai de leurs 2 ans (Enino du Pommereux, Ecume de Réville, Elite du Ruel, Eridan et Eros du Chêne), autant en juin (Ezio Josselyn, Estola, Elegantissime, Ere Nouvelle, Ecu Pierji), un en juillet (Easy des Racques), deux en août (Express Jet, Exotic Destination), un en Octobre (Erminig d’Oliverie dans un temps record à Meslay) et une seule en janvier de cette année (Estelada de Font).
A nos quinze concurrents d’…. ALLUMER LE FEU ce samedi sur la cendrée de Vincennes !

Laisser un commentaire