En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux. En savoir plus
Logo Province Courses
HippiQuotidien
MON ESPACE PERSOCONNEXION
ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES
MON ESPACE PERSO ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES CONNEXION

Inscrivez-vous à notre newsletter

Province Courses Article

"Pas d'excuse mais une grande frustration"

En quatre Prix d'Amérique, Bold Eagle a enregistré il y a dix jours son plus mauvais résultat, prenant la 6e place. Ce dimanche, le champion va tenter de remettre les pendules à l'heure dans un Prix de France qu'il a gagné à deux reprises.

post Image

(APRH)

Pierre Pilarski ne s'est pas fait beaucoup d'illusions dès le départ du Prix d'Amérique 2019, quand il a vu son pensionnaire s'élancer à l'arrière-garde, tout comme Propulsion. "On a pris une fessée et dès les tribunes, je me doutais que ce serait mission impossible. Comme quoi, beaucoup de Prix d'Amérique se perdent au départ et qu'il est risqué de tout miser sur cette seule épreuve, ce qui n'est pas heureusement notre cas." A quatre jours du Prix de France, le propriétaire garde l'optimisme.  Quelles leçons retenez-vous de cette édition 2019 ? Les meilleurs du jour et surtout la meilleure s'est imposée, avec une arrivée longtemps indécise et dès lors somptueuse à regarder. Il fallait bien partir dès le premier coup et Bold n'y est pas parvenu. A un moment, le cheval était à 41 mètres de la tête. Dès lors, les carottes étaient cuites. Le plus frustrant est

Pour découvrir la suite, connectez-vous avec un compte abonné* Connectez-vous avec les identifiants qui vous ont été envoyés lors de votre abonnement. Si vous les avez perdu n'hésitez pas à nous contacter.

Pas encore abonné ?
Créez-vous un compte dès maintenant