En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux. En savoir plus
Logo Province Courses
HippiQuotidien
MON ESPACE PERSOCONNEXION
ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES
MON ESPACE PERSO ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES CONNEXION

Inscrivez-vous à notre newsletter

Province Courses Article

Les Levesque à la croisée des chemins

Les générations se succèdent, chez les Levesque, et déclinent l’excellence. Dans la branche qui nous occupe, Henri, le patriarche, a ouvert la voie à Jean, qui a lui-même transmis le flambeau à Pierre, d’où Camille et Thomas, avec pour actuel trait d’union Dexter Fromentro.

post Image

(Elise Fossard)

A 59 ans, Pierre Levesque est un père comblé. La victoire de Dexter Fromentro dans le Prix de l’Ile-de-France, dimanche, aux soins de son fils, Thomas, et sous la selle de sa fille, Camille, est tout un symbole, d’autant qu’obtenue sous la casaque familiale. Or, cela faisait neuf ans que celle-ci n’avait pas triomphé dans un Groupe I. C’était dans le Prix René Ballière, avec Qwerty, le père, précisément, de Dexter Fromentro. Pierre Levesque a un souvenir précis de ce succès, d’autant qu’il était installé au sulky du fils de Quadrophénio : « Le cheval avait réalisé un drôle de « truc », car il s’élançait en seconde ligne, avec le numéro onze. Il avait fait preuve de beaucoup de vitesse, lui qui était, jusqu’alors, surtout réputé pour sa tenue. Un peu comme son fils, finalement, qui gagne son premier Groupe I sur 2.175 mètres, après avoir souvent brillé sur des tracés plus longs ». A la différence de Qwerty, Dexter Fromentro n’est pas un élève maison. Il est le fruit d’une option d’achat, levée au sevrage du poulain, chez son éleveur, François Meslin : « Nos deux familles travaillent ensemble depuis fort longtemps, souligne Pierre Levesque. Pour ma part, chez François Meslin, j’ai déjà eu, dans un passé récent, Viking Fromentro et Begum Fromentro, respectivement par Capriccio et Meaulnes du Corta, deux chevaux également issus de mon entraînement. Pour soutenir mes étalons, comme Qwerty ou comme Apprenti Sorcier, présentement, j’aime bien faire des options d’achat sur des produits issus de juments bien nées. C’est un bon moyen de lancer nos reproducteurs. Il faut que les propriétaires d’étalons montrent l’exemple, à plus forte raison sur un marché devenu difficile, avec la grande emprise exercée par Ready Cash et ses continuateurs. »Dexter Fromentro va lui-même effectuer sa première saison de monte ce printemps, au Haras du Cotentin, à Cretteville, à quelques encablures de son lieu d’entraînement. Dans cette perspective, il va être présenté aux éleveurs, ce vendredi 8 février, au salon des étalons trotteurs de Saint-Lô, un type de manifestation que l’on se doit d’encourager, aux yeux de Pierre Levesque : « Bien sûr que c’est une bonne chose. On ne peut que louer de telles initiatives, valorisantes à tous points de vue, y compris localement et régionalement. Concernant « Dexter », ceux qui l’y verront pourront constater qu’il s’agit vraiment d’un joli modèle et qu’il est d’un très gentil caractère. Rares sont les chevaux aussi faciles à entraîner. Offshore Dream, le meilleur qui me soit passé entre les mains, je pense, était lui aussi particulièrement agréable ».« Qui sait si, le moment venu, je ne me sentirai pas plus éleveur que tout le reste… » Pierre LevesquePierre Levesque et les siens sont installés au Haras de Bellevent, sur la commune manchoise de Beuzeville-la-Bastille. Nous sommes là à proximité de la ville de Carentan, au cœur d’une grande région du trot, berceau, également, du célèbre élevage Lécuyer, dont l’un des fleurons, le champion Hadol du Vivier, fut d’ailleurs révélé par Henri Levesque. Bellevent

Pour découvrir la suite, connectez-vous avec un compte abonné* Connectez-vous avec les identifiants qui vous ont été envoyés lors de votre abonnement. Si vous les avez perdu n'hésitez pas à nous contacter.

Pas encore abonné ?
Créez-vous un compte dès maintenant