En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux. Refuser / En savoir plus
Logo Province Courses
MON ESPACE PERSOCONNEXION
ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES
MON ESPACE PERSO ABONNEZ-VOUS À PROVINCE COURSES CONNEXION

Province Courses Article

Une édition en or pour ouvrir cette nouvelle décennie

La décennie 2010 a été marquée, dans le GP d’Amérique, du sceau de Ready Cash, lauréat à deux reprises (2011, 2012) et 2e en 2013 ; puis de ses fils Bold Eagle (doublé en 2016,2017, 2e en 2018) et Readly Express (2018).

post Image

Davidson du Pont (à la corde, 4e en 2019) sera le favori des "vieux" dans cette édition 2020, par rapport à ses compagnons d'écurie, Belina Josselyn et Looking Superb (Photo ScoopDyga)

L’une des premières singularités de ce Prix d’Amérique ouvrant la décennie 2020 est d’ailleurs de retrouver au départ, pour la cinquième fois, le double vainqueur Bold Eagle, et celui qui représente l’avenir de la discipline, à savoir Face Time Bourbon, comme lui fils de l’étalon phénomène du haras de Bouttemont. Evidemment, on ne peut s’empêcher de faire la comparaison entre ces deux champions, à l’instant « T », à savoir la veille de leur premier Prix d’Amérique, disputé à l’âge de 5 ans. Bold s’était présenté au départ avec 23 courses à son actif, pour 20 victoires, dont quatre Groupe I (Critérium des 3 ans et Continental, GP de l’UET, Prix de Sélection). Dimanche, Face Time disputera sa 22e sortie, pour 19 victoires dont cinq Groupe I (les mêmes que ceux remportés par Bold auxquels il faut rajouter le Championnat Européen des 3 ans). Autre point commun : l’un et l’autre avaient fait l’impasse sur le Critérium des 4 ans, le premier pour des raisons de santé, le second ayant été dérouté vers l’

Pour découvrir la suite, renseignez votre adresse mail