HQACTULundi 09 Mars 2020
BY PROVINCE COURSES

Alessandro GOCCIADORO

Vivid Wise As remontre enfin toutes ses qualités et ce qu'il vaut réellement. (après son succès cet été à Cagnes-sur-Mer)

Son pedigree

Vivid Wise As est un pur américain même s’il a passé quelques mois dans l’Orne, dans la succursale française du Allevamento della Serenissima. Sa mère, Temple Blue Chip (Cantab Hall), gagnante de Sire Stakes, avec à la clé un record de 1’13’’2 à 2 ans et 1’12’’8 à 3 ans, a été achetée pour 27.000 $ en 2012 par la Atlantic Trot de Mario Zuanetti, un autre « écolier » du professeur Fausto Branchini. Elle trottait et avait du pedigree. La deuxième mère, Down Goes Debbie (Andover Hall), avait assez bien produit, et surtout elle est une demi-sœur du champion et grand étalon Muscles Yankee (Valley Victory).

LES MILLE ET UNE VIES DE "VIVID"

SUITE DE LA PAGE 1

Dans Trot Infos n°244 (juillet-août 2017), Franco Raimondi brossait le portrait de la nouvelle vedette : « Lors d’une émission sur la télévision des courses, Walter Ferrero, président de l’association des éleveurs de trot, a déclaré : « Vivid Wise As est un champion, peut-être le meilleur trotteur italien depuis Varenne ». Vedette dès son plus jeune âge, ce très beau poulain fut d’ailleurs racheté 110 000 € par son co-éleveur, Antonio Somma lors de la Vente des Yearlings ITS. L'autre co-éleveur de Vivid Wise As, l’Allevamento della Serenissima, est l'une des griffes historiques du trot italien. Toujours dans Trot Infos, son gérant, Carlo Pietrasanta, expliquait : « Je n’avais pas trop l’envie d’aller à l’école et j’étais passionné par la campagne, les animaux et le trot. Un jour, mon père m’a demandé ce que je voulais faire et je lui ai répondu : "Élever des trotteurs". C’est grâce à lui que tout a commencé. J’ai passé des années à la faculté, mais mon vrai professeur a été Fausto Branchini, une légende du trot italien. On partageait l’amour pour le trotteur américain et j’ai cherché à apprendre le plus possible de lui ».

La période Guarato

Désireux de conquérir la France et ses plus belles épreuves, Antonio Somma envoie au début de l’année 2018 son champion chez le n°1 des entraîneurs français : Sébastien Guarato. À seulement 4 ans, Vivid Wise As effectue sa première sortie sous la responsabilité du professionnel normand directement dans le Grand Prix de France (10ème). Après une parenthèse italienne au cours de l’été qui s’avère décevante, le fils de Yankee Glide regagne les boxes du Ménil-Bérard pour l’hiver 2018/2019. Mais les résultats sont loin des attentes suscitées par le désormais ex-futur Varenne. Seulement septième du Critérium Continental, Vivid Wise As boucle son passage dans l’écurie Guarato par une douzième place dans le Prix du Luxembourg et aucune victoire. Assez rare pour être signalé, le Bordelais n’aura pas réussi à trouver la bonne formule avec la vedette italienne.

Le retour au pays

Pour se refaire une santé, Vivid Wise As, à la recherche d’une jeunesse perdue, rentre chez lui, en Italie. Confié à Alessandro Gocciadoro à l’été de ses 5 ans, il renoue avec le succès sur 1 600 mètres à Turin en juillet 2019. Paradoxalement, si la France a longtemps semblé lui résister, Vivid Wise As frappe un grand coup en remportant une étape du TGV à Cagnes-sur-Mer quelques semaines plus tard. À cette occasion, il établit le nouveau record de vitesse en France en 1'08''6. « Il remontre enfin toutes ses qualités et ce qu'il vaut réellement, déclarait ce soir-là, l'entraîneur transalpin ravi. J'ai souvent eu l'occasion de courir contre lui en Italie quand il avait 2 et 3 ans. Il a évolué depuis qu'il est à la maison. On a fait des soins, notamment au niveau d'un antérieur. A Turin, pour la première fois qu'il courait sous mon entraînement, il marchait 1'10''6 en tirant dessus. Or, la piste de Cagnes est bien meilleure et plus rapide que celle de Turin, donc son chrono n'est pas très étonnant. » Vivid Wise As confirme ensuite. En Italie mais aussi en France où il remporte un nouveau succès de prestige en début d’hiver dans le Prix de Marcel Laurent. Au départ du Prix d’Amérique, il joue un rôle nouveau (celui de lieutenant de Face Time Bourbon) et fait sauter le verrou des « Bazire » dans la montée suite à une attaque terrible. Visiblement très bien remis de cette course éprouvante, il a confirmé dimanche qu’il était de retour au premier plan en remportant le Critérium de Vitesse à Cagnes-sur-Mer en véritable patron.

Et maintenant ?

Car on aurait tendance à l’oublier mais, Vivid Wise As, qui a déjà connu mille et une vies, n’a que 6 ans. Après ce nouveau succès sur le mile cagnois, il a été officiellement invité par les organisateurs de l’Elitloppet le dernier dimanche de mai dans la banlieue de Stockholm. Une campagne printanière et scandinave s’offre à lui. S’il garde ce niveau de forme, il peut continuer de voir la vie en rose. Avant cela, le pensionnaire d’Alessandro Gocciadoro voudra redevenir le numéro un dans son pays en tentant de glaner la plus belle en Italie : la Loterie. Sixième de la finale en 2018, Vivid Wise As retrouvera sur sa route la nouvelle vedette du trot transalpin, Zacon Gio, élevé comme lui par Antonio Somma. Tombeur de Face Time Bourbon, Zacon Gio est le nouveau grand espoir du trot italien. Un statut bien connu par Vivid Wise As désormais dans la peau de l’expérimenté. Et ça lui va plutôt très bien.