Les courses comme économie (© ScoopDyga)

Les courses comme spectacle (© ScoopDyga)

Vendredi 13 Mars 2020
N°642

AU LENDEMAIN DE L’ALLOCUTION PRÉSIDENTIELLE

CORONAVIRUS ET COURSES : ENTRE SPECTACLE ET ÉCONOMIE

La France est entrée depuis hier soir officiellement dans une période de crise sanitaire inédite et de grande ampleur. L’intervention du président de la République, Emmanuel Macron, pour des annonces hors-normes vont bouleverser la vie du pays et celle quotidienne des Français. Les courses hippiques ne seront évidemment pas épargnées.
Le chef de l’Etat a posé en préambule et contexte : « Il s’agit de la plus grave crise sanitaire qu’ait connue la France depuis un siècle. (…) Nous ne sommes qu’au début de cette épidémie, et, partout en Europe, elle s’accélère. (…) Malgré nos efforts pour le freiner, le virus continue de se propager. » Les faits majeurs sont la fermeture de tout le système éducatif et d’enseignement, de confinement relatif des personnes âgées de plus de 70 ans, la suspension des visites dans les maisons de retraites. Dans le domaine économique, la ligne de conduite est « on continue » avec tout un panel de recommandations ou d’aides pour atténuer les effets de la crise sur l’activité et l’appareil productif : recommandation du recours au télé-travail, mesures d’application assouplie du chômage partiel, report de taxes et cotisations. Et ceci « Quoi qu’il en coûte », selon une formule martelée par le président. La France n’entre pourtant pas dans une période de parenthèses : les élections municipales auront bien lieu et le monde économique n’est pas mis en quarantaine. Tous les commerces restent ouverts, l’industrie et les services ne sont pas mis sous cloche. Bref, la vie en France continue.
Et les courses hippiques dans tout cela ? Les questions vont se poser dans les prochaines heures, les prochains jours. Que faire ? Continuer ? Oui, mais comment ? Arrêter ? Combien de temps ? A quels risques et coûts économiques et sociaux pour la filière, ses acteurs, ses entreprises ?

Lire la suite en page 2