...
Actualité - 17.07.2020

Jean-Philippe Mary :
« Quelle tristesse de propager de fausses informations »

Membre du Comité de LeTROT, où il préside par ailleurs la commission des programmes et code, Jean-Philippe Mary a tenu à réagir aux déclarations faites lors de la récente Assemblée Générale du groupe de réflexion et d’action Equistratis, mercredi 15 juillet.

Lors de cette prise de parole, effectuée par différents intervenants, tous représentants d’Equistratis (lire dans 24H au Trot daté 15 juillet par ce lien et dans Province Courses daté 17 juillet), Thierry Besnard, élu Equistratis au comité de LeTROT et membre du Conseil d’Administration (CA) de la société mère, a relaté dans ses grandes lignes le déroulement des premiers CA de la nouvelle équipe. Il a notamment relaté le projet en cours pour la filière qui irait vers « moins d'éleveurs, moins de chevaux, moins de socio-professionnels. Il n'y a pas de volonté de réformer et de créer au Conseil d’Administration sachant qu'il est plus simple de faire payer les socio-professionnels que de (se) réformer. » Il a ponctué son intervention d’un « on a affaire à des bandits ».
C’est cette formule qui a fait réagir Jean-Philippe Mary, lequel nous a déclaré :
« Traiter de bandits les membres du CA de LeTROT relève de la faute lourde ! Et dire que rien n’est fait pour les plus « petits et vulnérables » aussi. En effet, les mesures lors de la reprise ont été prises dans le sens d’un protectionnisme total envers les plus petits entraîneurs. Il suffit de rappeler que :

  • nous avons décidé +1,4 % d’allocations pour les courses PROVINCIALES de categories F, G et H. Ce sont ces courses qui alimentent les revenus du plus grand nombre d’entraîneurs. Voilà la vérité !
  • dans la même logique, les dédoublements ont eux aussi fortement augmenté ;
  • les courses parisiennes ont été impactées de -15 % (moyenne sur les allocations) depuis la crise du Covid. Les « gros » entraîneurs ont trouvé cela juste et ont souscrit sans rechigner à cette démarche de solidarité. »

Sur les critiques formulés le 15 juillet concernant de la mise au ban du programme qui a servi d’engagements de campagne à l’ensemble de la représentation socio-professionnelle (16 membres sur les 52 membres du Comité de LeTROT), élue sous bannière Equistratis, Jean-Philippe Mary ajoute :
« Quelle tristesse de diviser et de propager de fausses informations sur la motivation réelle de notre Conseil d’Administration. Notre programme d’actions, pour lequel on travaille et s’engage, avance dans le même sens depuis notre arrivée et garde les mêmes buts. C’est-à-dire :
  • sauver notre filière,
  • garder notre histoire si riche et sauvegarder tous nos hippodromes,
  • éviter absolument la conversion en SA (Société Anonyme) du PMU.
Je tiens à rappeler qu’on est tous des "Equistratis" de la période 2016/2019 mais que nous ne sommes pas des "Equistratis" de son bureau 2020. On est là pour appliquer le programme Equistratis qui nous a portés lors des élections. La mission de Jacques Carles, le délégué général du Think Tank, a été riche et importante mais elle est dorénavant terminée. Quand on entend les absurdités sur les intentions du CA de LeTROT, on ne peut que s’inscrire en faux. Pour tous, pour garder notre grande diversité qui fait notre force, il faut être attentif, combattant et optimiste. »

Jean-Philippe Mary est président du Comité Régional du Trot Anjou-Maine, membre du Comité de LeTROT et président la commission des programmes et code de LeTROT. Il a tenu à nous préciser que ses présentes déclarations reçoivent le soutien de l’ensemble du bureau du Comité Régional du Trot Anjou-Maine.

A voir aussi :
...
Éric Raffin
pour clore le meeting en beauté

Éric Raffin sera incontestablement l'homme du jour demain à l'occasion de la réunion du clôture du meeting d'hiver de Vincennes. Il sera de nouveau associé à Face Time Bourbon mais c'est loin d'être tout. Il pilotera aussi Hallix avec ...

Lire la suite
...
Votez pous vos champions jusqu'à dimanche

Les 24H au Trot Awards 2021 sont ouverts jusqu'à dimanche soir minuit. Encore deux jours pour élire les acteurs, chevaux comme hommes et femmes, mais aussi de désigner les moments les plus forts du meeting. Six catégories sont proposé...

Lire la suite
...
Le PMU diminue le plancher
du rapport simple placé à 1,05

Jamais le PMU n'avait produit un rapport inférieur à 1,1 (soit un gain net de 10 % de la mise). Il vient d'annoncer qu'il va baisser ce plancher minimum à 1,05, à partir du 31 mars. C'est la conséquence d'une série de gros enjeux enregistré...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite