... © ScoopDyga
Actualité - 16.02.2022

Hunter Valley boucle un premier cycle et innove encore

C'est une séquence importante qui s'ouvre pour l'Ecurie Hunter Valley. L'entité créée par Matthieu Millet en 2019 voit ses premiers 3 ans, élevés par elle-même, se produire en piste et y signer de bons résultats. Parallèlement, Hunter Valley sera un des principaux acteurs des prochains rendez-vous de sélection de la jeune génération. Elle présentera Jolly Roger ce jeudi dans le Prix Edouard Marcillac (Gr.3) et, surtout, la cofavorite du Critérium des Jeunes (Gr.1) dimanche avec Jazzy Perrine. Des premiers fruits qui ne doivent pas faire oublier tous les autres projets portés par l'homme d'affaire normand dans les courses, comme l'écurie partagée Part de Rêve et prochainement la première cryptomonnaie adossée au secteur hippique !

Avec Hunter Valley, on peut parler de mouvement permanent. Depuis l'arrivée sur la scène hippique de Matthieu Millet en 2018, les investissements et initiatives s’enchaînent à grande vitesse. 2018, c'est l'achat du Haras de la Perrière à Jean-Etienne Dubois et celui, en septembre, de la yearling Hunter Valley (Charly du Noyer) sur le ring de Deauville. Le jeune propriétaire signe un chèque de 400.000 € (record d'Europe des yearlings) pour obtenir la sœur de Bold Eagle (Ready Cash) qui donnera son nom à toute son opération hippique. Les investissements ne faiblissent pas dans les mois suivants avec par exemple Greenpeace (Memphis du Rib) et Fame and Fortune (Sam Bourbon), les deux tops des ventes du Prix d'Amérique 2019.
Les premières grandes victoires ont été enregistrées en 2020 par le truchement du regretté Drôle de Jet (Coktail Jet), Hunter Valley et Havilah (Ready Cash). Impressionist (Ready Cash), Invictus Madiba (Booster Winner) et Ilma Corda (Quaker Jet) ont pris le relais avant l'émergence des "J". Les 3 ans sont particulièrement actifs. Il y a ceux qui portent la casaque après acquisition, souvent en association selon un principe de partage cher à Matthieu Millet, comme Jazzy Perrine (Django Riff) qui sera l'une des favorites du Critérium des Jeunes (Gr.1) dimanche ou Jolly Roger (Drôle de Jet) en lice avec de grandes ambitions ce jeudi dans le Prix Edouard Marcillac (Gr.3) ou encore Jasmin du Vallon (Royal Dream). Et il y a aussi les élèves Hunter Valley.

Part de Rêve, une première victoire avec Jupiter
Concept novateur, conçu sous le mode d'une écurie du partage, Part de Rêve (partdereve.com) propose 49 droits exclusifs sur une sélection de produits de très grande naissance. Le prix d'achat, compris entre 2.499 € TTC et 7.200 € TTC, donne droit à une part d'étalon si le produit devient reproducteur, à des royalties de l'ordre de 0,5 % sur les gains de courses et à d'autres acquis encore. Le pool Part de Rêve regroupe actuellement 16 poulains (13 yearlings, 6 "K" et 1 "J"). Le 3 ans a pour nom Jupiter (Goetmals Wood) et vient de débuter victorieusement à Cagnes-sur-Mer sous l'entraînement et la drive de Pierre Vercruysse. Il s'agit d'un propre frère du classique Express Jet 1'10, lauréat du Prix Ovide Moulinet (Gr.2) et deuxième du Prix de Sélection (Gr.1). Plusieurs des chevaux proposés sont d'ores et déjà complets (tous leurs droits ayant été vendus) dont le précité Jupiter et Light My Fire (Ready Cash), un propre frère de Bold Eagle.

Les élèves de l'Ecurie Hunter comptent six gagnants à ce jour dans leur première promotion des "J". Quatre sont restés dans le giron et défendent toujours la casaque rouge à épaulettes jaunes (Jetpack, Jail Break, Jupiter et Jessie Jet), deux ont été cédés à Joël Séché, Junon (Bold Eagle) et Jazzie Belle (Boléro Love). Ces deux pouliches sont déjà gagnantes à Vincennes et suffisamment estimées pour avoir été engagées dans le Critérium des Jeunes (Gr.1) - duquel elles ne seront pas au départ. Jetpack (Bold Eagle) est en revanche bien sur les rangs ce mercredi et pourrait donc être le deuxième représentant Hunter Valley dans le Groupe 1 dimanche.

Une organisation complète
Avec Trotting Bloodstock (Florent Fonteyne et Victor Langlais) à ses côtés et Victor Langlais comme conseiller particulier, Matthieu Millet a monté une structure qui intègre l'ensemble des activités du trot, de l'élevage à l'étalonnage, avec un station de monte à Belfonds, en passant par l'entraînement. C'est le Suédois Tomas Malmqvist qui fait office de premier responsable en la matière. Installé sur le site propre de l'Ecurie Hunter Valley, le professionnel a en charge la majeure partie de l'effectif - sachant que quelques éléments ont aussi été déclarés sous la responsabilité de Pierre Vercruysse, Laurent Abrivard, Eric Prudhon, Nicolas Delaroche et Louis Baudron lors des douze derniers mois. Tomas Malmqvist demeure entraîneur public mais a comme principal client Hunter Valley. L'homme de 53 ans possède toujours une antenne en Suède d'ailleurs, à Jägersro. Il présentera dimanche Jazzy Perrine dans le Critérium des Jeunes pour le compte d'Hunter Valley. La pouliche a déjà apporté deux Groupes 2 à l'association. En cas de victoire dimanche, il s'agirait d'un premier titre classique pour l'Ecurie mais d'un deuxième en France pour l'entraîneur suédois, au palmarès du Critérium Continental (Gr.1) grâce à Tumble Dust (Crazed) en 2014.

MATTHIEU MILLET : "2022 EST IMPORTANTE MAIS 2023 ET 2024 SERONT DES ANNÉES CRUCIALES"

24H au Trot.- Comment abordez-vous cette semaine ?
Matthieu Millet.- On est très impatients et excités dans la mesure où cette génération des "J" représente beaucoup pour nous. C’est la première étape-conclusion du travail de Tomas (Malmqvist) et des équipes. C’est aussi la période où l’on commence à récolter les fruits du travail et de la patience. Car outre Jazzy Perrine dans le Critérium dimanche, on vit une séquence très particulière. On a eu le plaisir de voir la réussite de l’élevage avec d’autres casaques via deux succès la semaine dernière (Junon et Jessie Jet). Car si on a acheté aux ventes des jeunes chevaux comme Jazzy Perrine ou Jolly Roger pour coller à l’actualité, on fait aussi naître et les J sont les premiers produits Hunter Valley. On est très heureux de la façon dont cela se passe. Surtout que vous n’avez pas encore tout vu. Je suis très impatient de voir un poulain comme Jiorgio de Vandel bientôt arriver.



Nous avons un très gros projet pour 2022 : la création de la première cryptomonnaie équine.
Matthieu Millet

© Aprh
Vous avez consenti de gros investissements dans la construction de votre écurie. Quelle importance a la saison 2022 pour l’entreprise Hunter Valley ?
L’année est importante c’est certain et débuter avec une participation au Critérium des Jeunes avec une chance est déjà un premier moment qui compte. Mais les années 2023 et 2024 seront cruciales puisque nous aurons alors plusieurs promotions en piste et là tout sera en place. Et comme j’ai de beaux espoirs avec les K qui vont se qualifier cette année et tout autant voire encore plus avec les L, tout ceci est très enthousiasmant. Tomas pense qu’on est plus en avance avec les K qu’avec les J, alors forcément…

L’avenir proche est donc ce Critérium des Jeunes qui se profile à l’horizon dimanche avec la participation de Jazzy Perrine. Que représente-t-elle pour l’écurie ?
Jazzy est très importante dans la mesure où elle représente bien le créneau dans lequel on veut s’inscrire : être capable d’investir dans des pedigrees de qualité avec des chevaux plaisant à Tomas (il était tombé amoureux de Jazzy aux ventes) et à même de briller jeunes. Pour l’économie de notre structure c’est très important : nous devons sortir de jeunes chevaux afin de prouver ce qu’on est capables de faire. Et bien sûr, toujours d’un point de vue économique, pour le haras, l’autre objectif est de produire des étalons à terme.

On vous a vu particulièrement heureux après le dernier succès de Jazzy Perrine et vous partagiez ce plaisir avec Jean-François Mary son éleveur.
C’est capital pour moi d’échanger, de partager. Je crois que c’est fondamental aux courses afin d’impliquer toutes les parties et de créer de l’enthousiasme. Aussi, aux ventes, on cible à présent de plus en plus les éleveurs. Et l’exemple de Jean-François Mary est un bon exemple : depuis l’achat, il prend des nouvelles de la pouliche, se renseigne et c’est pour moi passionnant de pouvoir partager : cela fait partie de la construction commune.

Puisqu’on parle de partage, où en êtes-vous du projet "Part de rêve" ?
Il vit sa vie pleinement et afin de lui donner un peu plus de vie encore, nous avons ajouté dans la liste Jupiter lequel a gagné pour ses débuts à Cagnes à la fin janvier. Cela fait de lui le premier vainqueur "Part de rêve". Les résultats globaux de l’écurie sont des éléments importants à l’égard de ceux qui nous ont fait confiance, c’est même certainement rassurant pour eux de voir qu’on est effectivement capables de sortir des jeunes chevaux. C’est pourquoi tout est en fait bien lié. Mais là aussi, ce n’est qu’un début car les K et les L arrivent et certains peuvent nous faire rêver.

En conclusion, 2022 semble donc n’être qu’une étape…
Non, pas vraiment, car nous avons un très grand projet pour 2022. Nous allons en effet créer la première crypto-monnaie équine, la première crypto-monnaie adossée à un support métier celui de l’élevage des chevaux de courses. De nombreux avantages associés à son utilisation sauront convaincre le plus grand nombre de l’adopter, c’est certain. Ce sera une très grande innovation dont j’aurai plaisir à vous présenter les détails tout prochainement…

Les ambitions dans le Critérium
Matthieu Millet présentera Jazzy Perrine dimanche dans le Prix Comte Pierre de Montession - Critérium des Jeunes. Dans quel état d'esprit aborde-t-il l'événement ? "On ne va pas se mettre de pression pour dimanche. Bien sûr, on veut gagner, c’est dans notre ADN mais on sait aussi que c’est déjà exceptionnel d’en être là avec cette pouliche irréprochable : venir avec une première chance, c’est déjà très bien. On espère qu’elle fera sa course. Mon état d’esprit est le suivant : on ne demande pas d’avoir de la chance, mais de ne pas avoir de malchance."

on ne demande pas d’avoir de la chance, mais de ne pas avoir de malchance
Matthieu Millet

JOLLY ROGER EN POSITION DE FORCE POUR LE PREMIER RENDEZ-VOUS D'IMPORTANCE

Même si le Prix Edouard Marcillac (Gr.3) n'a plus le lustre semi-classique, qu'il a perdu en 2019 en passant de Groupe 2 à Groupe 3, il reste le premier rendez-vous à vocation sélective sous la selle pour les 3 ans. Ce même jour, les pouliches auront pour leur part leur rencontre réservée dans le Prix Holly du Locton (Gr.3) aux conditions similaires.
À la tête de trois sorties, Jolly Roger (Drôle de Jet) vient de s'imposer deux fois, sous la selle, à Vincennes qui plus est. Il est d'ailleurs codétenteur du record actuel au sein de sa promotion avec un chrono d'1'15''8 établi sur les 2.200 mètres de la petite piste. La plus titrée des pouliches, Junon du Léard (Briac Dark) partage avec lui cette même réduction kilométrique sur le même parcours.
Le représentant de l'Ecurie Hunter Valley découvrira le parcours des 2.175 mètres de la grande piste parisienne ce jeudi mais pas la grande piste par elle-même. Il vient en effet de s'imposer dans l'exercice des 2.700 mètres avec descente et montée dans le respectable chrono d'1'16''2. Voilà de quoi apporter de nombreuses garanties au partenaire d'Adrien Lamy qui n'a connu que la précitée Junon du Léard pour le précéder. C'était lors de leurs débuts communs à Angers où le poulain s'était montré particulièrement voyant.

Parmi ses rivaux du jour, il retrouve Juby de Bailly (Quaker Jet) et Jason du Conroy (Booster Winner) qu'il vient de nettement dominer.

C'est peut-être ailleurs qu'il faut chercher plus grand danger. Par exemple du côté de Jaspers Turgot (Korean), Jasper des Prés (Insert Gédé) et Jelyson (Timoko) qui viennent de subir la loi de la pouliche Junon du Léard. Ou de Joiso Poker Pro (Eridan) qui avait fait sensation en s'imposant de loin sur courte distance le 20 janvier dernier.




PARTANTS VINCENNES - Jeudi 17 Février
5 PX EDOUARD MARCILLAC - (16H10)
Premium - Monté - (3) - Mâles - 60 000 € - 2 175m
1. JASON DU CONROYA. Collette
2. JABADAOC. Levesque
3. JELYSOND. Bonne
4. JUNKO SEPTF. Desmigneux
5. JOKER D'ARBAZT. Dromigny
6. JASPER DES PRESG. Martin
7. JOISO POKER PROB. Rochard
8. JUBY DE BAILLYM. Mottier
9. JOLLY ROGERA. Lamy
10. JASPERS TURGOTE. Raffin

En souvenir de Drôle de Jet

Disparu en décembre dernier victime d'une crise de coliques, Drôle de Jet (Coktail Jet) n'aura en tout et pour tout sailli que quatre ans, de 2018 à 2021. Ses premiers produits sont les "J" (52 produits enregistrés dont 20 qualifiés). Espoir de sa génération sous la selle, Jolly Roger est bien sûr son porte étendard pour le moment. Drôle de Jet compte deux autres vainqueurs dans l'Hexagone : Java de Toues et Jolie Girl.

Coktail Jet 1'11''2 Quouky Williams 1'14''2
Drole de Jet 1'09''3 Armbro Glamour (US)
Likely Jet 1'13''3 Defi d'Aunou (US) 1'11''3
JOLLY ROGER Glamour Jet 1'14''4
Elvis de Rossignol 1'13''0 Sancho Panca 1'15''2
Phenicia Velvet Slipper (US)
Benicia Quioco
Rumilia

A voir aussi :
...
Et si vous versiez la taxe d'apprentissage à l'Afasec?

Le versement de la taxe d'apprentissage concerne toutes les entreprises employant au moins un salarié, domiciliée en France et sujette à l'impôt sur les sociétés. Aussi, afin de soutenir le travail de formation menée par la ...

Lire la suite
...
Belina entretient
le rêve Josselyn

La Journée des Champions sera exceptionnelle. Sept Groupes sont à l’affiche dont cinq Groupes 1. Les champions du moment, génération par génération, répondront à l’appel. Pour tout éleveur, se voir représenter dans ces temps ...

Lire la suite
...
Lady Princess confirme son beau potentiel

Dans nos radars depuis sa qualification en février à Grosbois (2 étoiles Province Courses), Lady Princess (Gotland) remporte une deuxième course consécutive. Après celle de la fin avril sur cette même piste de La Capelle, la proté...

Lire la suite
...
Dimanche, c'est aussi jour de Trophée Vert

La place de leader du classement général du Trophée Vert pourrait être en jeu dimanche à l'occasion de la 7ème étape du circuit des meilleures pistes en herbe, à Niort. À Feline De Calvi (Tag Wood) de défendre sa ...

Lire la suite