... ©JLL-LeTROT
Actualité - 26.02.2022

Flamme du Goutier ou la possibilité de devenir Masina

Le Prix de Paris Marathon Race pourrait-il sourire aux juments ? Le palmarès est en leur défaveur, implacable, avec seulement 20 titres à leur actif en 80 éditions. Pourtant, avec Flamme du Goutier et Ampia Mede Sm, ce sont deux juments au profil de gagnante qui s'avancent. La plus titrée des deux se lance par ailleurs dans un enchaînement Prix de Cornulier/Prix de Paris que seule Masina, parmi les juments, a réussi lors d'un même meeting. C'était il y a quarante ans.

Gagner le Prix de Cornulier (Gr.1) et le Prix de Paris (Gr.1) à quelques semaines d'intervalle n'a rien d'une sinécure mais n'est pas totalement une rareté non plus. En remontant le temps, on trouve dans ce cas Jag de Bellouet (Viking's Way) en 2004, Dream With Me (Tarass Boulba) en 1998, Bellino II (Boum III) en 1976 et 1975, Quérido II (Fandango) en 1967 et 1966 et Masina (Quinio) en 1962. Nul besoin de continuer plus loin pour chercher une autre jument. Masina a été la première à réussir l'exploit et reste la seule à ce jour. En fait, elle a même failli le réaliser deux fois. Elle n'avait été battue que par le belge Jannot III en 1961 dans le Prix de Paris après avoir empoché le Cornulier. Cette année, Flamme du Goutier (Ready Cash) emmènera la délégation des juments - elles sont quatre au départ - avec la possibilité du même exploit dans les sabots, cinq semaines après son sacre dans le Cornulier.

Gélinotte et Vourasie, trois fois parisiennes
Les juments les plus représentées au palmarès du Prix de Paris Marathon Race sont Gélinotte et Vourasie, auteures chacune d'un triplé (1955 à 1957 pour la première et 1993 à 1995 pour la seconde). Deux championnes apparaissent aussi deux fois au tableau d'honneur : Cancannière (1953 et 1954) et Une de Mai (1970 et 1973).

Expérience et réminiscences
Deuxième l'an dernier du Prix de Paris Marathon Race (Gr.1), Flamme du Goutier (Ready Cash) y avait été disqualifiée après enquête. Nous avions alors rapporté dans notre édition du 28 février 2021 : l’effort de Flamme du Goutier pour résister, de peu à Diable de Vauvert (Prince d'Espace), se verra annuler après disqualification pour ses allures dans le final. Thierry Duvaldestin nous commentera : "Je suis déçu pour la jument et Théo qu’ils soient disqualifiés sur tapis vert dans une épreuve de Groupe 1 mais il n’y a rien à redire à la décision. C’est la fin du meeting et Flamme est un peu fatiguée comme beaucoup de chevaux. Elle va aller deux ou trois semaines aux champs et deux mois à la mer ensuite."
La jument avait participé à six épreuves en amont de sa tentatives dans le Paris en 2021 (pour 4 victoires et une place de deuxième dans le Prix de Cornulier). Elle restait alors sur deux succès dans des Groupes 1 sous la selle (Prix de l'Île-de-France et des Centaures). Cette année, elle a été vue à cinq reprises, affichant une victoire dans le Prix de Cornulier (Gr.1) et une troisième place dans le Prix d'Amérique (Gr.1) - auquel elle n'avait pas participé en 2021. Un parcours somme toute différent qui ne rend pas Thierry Duvaldestin plus ambitieux que cela : "Flamme du Goutier va bien. Elle a fait un dernier travail jeudi, elle est bien souple. Le but est qu’elle conclut dans les cinq premiers. Elle est peut-être un peu moins fraîche que l’année dernière avant de participer au Prix de Paris. Il ne faut pas tomber dans les pièges dans une telle course sur longue distance mais elle a pour elle de ne pas tirer. Ce sera dernière sortie avant de prendre des vacances."

En cas de succès, il y aura comme des réminiscences de 2009. Cette année-là, Prince Gédé (Sancho Pança), sous l'entraînement de Thierry Duvaldestin avait remporté le Prix de Paris après avoir perdu le Prix de Cornulier sur tapis vert (pour allures). Si Flamme du Goutier s'impose dimanche, ce serait un rattrapage de l'histoire qui s'écrirait.

Freeman de Houelle, l'autre performer monté
À l'image de Flamme du Goutier, Freeman de Houelle (Vigove) compte un succès de Groupe 1 au monté durant l'hiver. S'il ne propose aucune référence à l'attelé, cet élément en acier trempé appréciera la longue distance. Voilà en tout cas un possible animateur de l'épreuve. Dans les performers montés au départ, il ne faut pas non plus oublier Etonnant (Timoko). Mais le représentant de Richard Westerink est aussi un top élément à l'attelé, une discipline qui est devenue sa priorité depuis un an.

Quels profils pour les gagnantes du Prix de Paris ?
2019 et 2020. Dernière lauréate du Prix de Paris, par deux fois, en 2019 et 2020, Bélina Josselyn (Love You) se présentait toujours après avoir participé aux deux épreuves précédentes du grand triptyque hivernal. En 2020, elle tirait d'ailleurs sa révérence sportive par sa victoire dans le Prix de Paris après avoir pris la troisième place du Prix d'Amérique et être disqualifiée dans le Prix de France. Un cursus ressemblant à celui de Flamme du Goutier cette année.
2012. Précédente championne au palmarès en 2012, Roxane Griff (Ténor de Baune) arrivait avec comme bagage un premier accessit dans le Prix d'Amérique et une disqualification dans le Prix de France. Là encore la similitude avec les performances actuelles de Flamme du Goutier (huitième dans le France) peuvent être évoquées. Roxane Griff est par ailleurs la figure la plus comparable à la représentante du Haras Saint Martin. Parmi les douze lauréates du Prix de Paris, elle est la seule avec Masina à s'être imposée dans le Prix de Cornulier et, comme elle, par deux fois. En revanche Roxane Griff n'a pas réussi l'enchaînement Cornulier/Paris la même année.
2010. Victoire de Private Love (Goetmals Wood) qui restait sur un succès dans le Prix de Langeais
2008. Victoire d'Orla Fun (Fleuron Perrine) qui arrivait avec des troisièmes places dans les Prix d'Amérique et de France.






Victoire de Roxane Griff dans le Prix de Paris 2012.

© Aprh
AMPIA MEDE SM, UN SAUT DANS L'INCONNU

En première partie de meeting, on attendait beaucoup d'Ampia Mede Sm (Ganymède) tant ses progrès furent spectaculaires depuis son arrivée chez Fabrice Souloy (d'abord Philippe Billard) au printemps 2021. La jument italienne a tout réussi en France, enfin presque tout : sauf décrocher son billet pour le Prix d'Amérique Legend Race (Gr.1) en échouant dans la Qualif#4 (Gr.2). Rétrospectivement, avec le succès de Galius (Love You), la déconvenue devient très relative. Après avoir repris de la frâcheur, elle s'est montrée de nouveau impériale dans le Prix de Munich, battant au passage trois autres prétendants au Prix de Paris : Calle Crown (Great Challenger), Décoloration (Prince d'Espace) et Fric du Chêne (Nobody du Chêne). Franck Nivard l'a préférée à Gu d'Héripré (Coktail Jet) dimanche. Ampia Mede Sm se présente sans jamais n'avoir participé à un Groupe 1 (ou un classique). Aucune des dix gagnantes depuis les années 1950 n'était dans ce cas. Voilà de quoi renforcer encore un peu plus la singularité d'Ampia Mede Sm.
PARTANTS VINCENNES - Dimanche 27 Février
4 PX AMERIQUE RACES ZETURF PX DE PARIS - (15H15)
Premium - Att. - (1) - Internationale - 400 000 € - 4 150m
1. AMPIA MEDE SMF. Nivard
2. DECOLORATIONG. Gelormini
3. CALLE CROWNP. Vercruysse
4. FRIC DU CHENEP. Ph. Ploquin
5. FALCAO DE LAURMAC. Duvaldestin
6. FAKIR DU LORAULTF. Lecanu
7. GALIUSY. Lebourgeois
8. FREEMAN DE HOUELLEE. Raffin
9. DIABLE DE VAUVERTT. le Beller
10. GU D'HERIPREJ.-Ph. Monclin
11. CHICA DE JOUDESA. Laurent
12. ETONNANTA. Barrier
13. FLAMME DU GOUTIERT. Duvaldestin
14. DAVIDSON DU PONTN. Bazire

Chica de Joudes en troisième essai

Chica de Joudes (Jag de Bellouet) vient de conclure 6e de la Legend Race et 7e de la Speed Race, égalant son record personnel d'1'10''3. La partenaire d'Alain Laurent participera ici à son troisième Prix de Paris. En 2020, elle s'y est classée 6e et est revenue avec une 5e place l'an dernier. Et si le podium était cette fois en vue ?

A voir aussi :
...
Kennedy, Vincennes avant de s'envoler vers les Etats-Unis

Kennedy (Joke Face) sera l'un des opposants à Etonnant (Timoko) dans le prochain International Trot (Groupe 1) du 15 octobre, à New York, connu pour son aéroport John F. Kennedy... C'est dire la renommée acquise par ce fils de la championne Lisa ...

Lire la suite
...
Jonquille de Meat émerge d'un très bon lot

C'est un lot dont il faudra se souvenir à coup sûr. Cet hiver, beaucoup des participants du Prix Une de Mai, disputé ce lundi à Craon, seront vus à Vincennes, avec l'ambition de s'imposer. Sur une piste rendue lourde par les fortes ...

Lire la suite
...
Joker Darling donne des promesses

Une très belle impression. Si le favori Joaquim Dieschoot (Scipion du Goutier) sera à reprendre (quatrième, sans démériter, malgré deux fautes). Joker Darling (Love You) n'a pas rencontré d'opposition dans l'épreuve du jour des 3 ans de ...

Lire la suite
...
I Am des Mottes, un succès qui en appelle d'autres

L'avenir lui appartient. À 4 ans, I Am des Mottes (Real de Lou) est en train de prendre une autre dimension. Lundi, il a enfin réussi à passer le poteau en tête, lui qui s'était bien comporté à plusieurs reprises, aprè...

Lire la suite