... © ScoopDyga
Actualité - 28.02.2022

Yoann Lebourgeois et Prince d'Espace, héros du week-end

Deux figures se détachent nettement des différents classements du dernier week-end de février. Chez les pilotes, Yoann Lebourgeois a été sur tous les fronts, se produisant avec succès samedi à Amiens et dimanche à Vincennes. Il finalise les quarante-huit heures avec quatre victoires à son actif. Dans le tableau des étalons, c'est Prince d'Espace qui est le héros du week-end, porté par Diable de Vauvert mais pas que.

Au total, quatre drivers et jockeys ont réussi à s'imposer au moins trois fois durant le week-end. Le n°1 de la catégorie est Yoann Lebourgeois. Le professionnel a bien débuté samedi à Amiens, engrangeant trois succès avec Fantasia Love (Up and Quick), Harmonie Jazz (Magnificent Rodney) et Idéal Danepierre (Saxo de Vandel). Il a enfoncé le clou dimanche sur le plateau de Gravelle grâce à Féria de l'Iton (Ouragan de Celland). Un quadruplé qui lui permet de maîtriser l'homme en forme du moment, Alexandre Abrivard. Tête de liste du précédent week-end, celui qui vient de prendre le lead du Sulky d'Or (avec 32 titres à l'attelé depuis le 1er janvier), a marqué trois fois. Depuis samedi 19 février, Alexandre Abrivard en est à 12 victoires et précède sur la période... Yoann Lebourgeois qui affiche pour sa part 8 succès.

Les 4 tops pilotes du week-end (3 victoires et plus)
1. Yoann Lebourgeois - 10 courses / 4 vict. (40 %) / 3 places
2. Alexandre Abrivard - 11 c. / 3 vict. (27%) / 3 pl.
3. Maxime Grasset - 6 c. / 3 vict. (50%) / 1 pl.
4. Patrice Gesret - 6 c. / 3 vict. (50%) / 2 pl.

Derrière Yoann Lebourgeois et Alexandre Abrivard, on trouve deux figures du Sud-Ouest, Maxime Grasset et Patrice Gesret, les seuls autres pilotes à avoir atteint trois victoires durant le week-end. Le premier s'est imposé deux fois à Montauban samedi et une fois à Toulouse dimanche pour le compte de trois entraîneurs différents (Xavier Thieulens, Gérard Marty et Jérôme Chavatte). Patrice Gesret a gagné sur les mêmes hippodromes : deux fois samedi à Montauban, pour Yannick Henry, et une fois dimanche à Toulouse pour Noël Langlois.

Les premières victoires du week-end
■ Yvette Corrompt (propriétaire) avec Hooligan of Fée (Orlando Vici) dimanche à Nîmes
■ Rodolphe Barette (propriétaire) avec Fangio des Chênes (Ulf du Noyer) samedi à Montauban

Entraîneur : Damien Lecroq triple la mise
Un seul entraîneur a réussi à signer trois succès lors du week-end, il s'agit de Damien Lecroq. Le triplé a été réalisé dimanche grâce à Gamin Bazoquain (Look de Star) à Challans et Elvis du Rib (Love You) et Hypso des Caillons (Késaco Phédo) à Maure-de-Bretagne. Par les gains, Bertrand Le Beller et Richard Westerink concluent en tête grâce à leur première et deuxième place respective dans le Prix de Paris Marathon Race (avec Diable de Vauvert et Etonnant).

Patrick Jannier : 2 sur 2 à Vincennes en 2022
Patrick Jannier vit une très grande histoire avec Grazy (Prince d'Espace). Le 6 ans s'est imposé trois fois durant le meeting d'hiver parisien : le 15 décembre, les 18 janvier et 27 février. Ce sont les seuls titres parisiens du professionnels installé en Loire-Atlantique qui affiche cette année une statistique parfaite à Vincennes : deux courses et deux victoires avec Grazy.

Prince d'Espace, prince des étalons du week-end
La victoire de Diable de Vauvert (Prince d'Espace) dans le Prix de Paris Marathon Race (Gr.1) propulse son père Prince d'Espace au premier rang des étalons selon le critère des gains. En fait l'étalon est aussi le seul à avoir réalisé un doublé dimanche à Vincennes puisque Grazy y a aussi remporté une épreuve (le Prix de Larré) pour le compte de Patrick Jannier (lire ci-dessus). Le grand rival de Pearl Queen dans sa génération qui ne parviendra jamais à la battre dans un Groupe 1 enregistre en Diable de Vauvert son deuxième vainqueur de Groupe 1 après le classique Unique Quick (Critérium des 3 et 4 Ans, Prix de Sélection).


Le TOP-10 des étalons du week-end en nombre de victoires et gains
Rang - Père - nbre de gagnants / nbre places / gains cumulés
1. Royal Dream - 4 / 0 / 35.840 €
2. Saxo de Vandel - 3 / 2 / 25.020 €
3. Prince d'Espace - 2 / 0 / 200.480 €
4. Ready Cash - 2 / 5 / 51.255 €
5. Ni Ho Ped d’Ombrée - 2 / 1 / 44.340 €
6. Village Mystic - 2 / 2 / 37.780 €
7. Look de Star - 2 / 2 / 23.760 €
8. Booster Winner - 2 / 3 / 23.000 €
9. Uniclove - 2 / 0 / 20.550 €
10. Timoko - 1 / 6 / 161.260 €
■ 53 autres étalons ont vu un de leurs produits s’imposer durant le week-end avec un cumul de gains inférieur à celui de Timoko (161.260 €).

Les pères des 11 Groupes 1 du meeting d'hiver
11 Groupes 1 ont été disputés lors de ce meeting avant les deux derniers, les Prix de Sélection et des Centaures, programmés lors de la réunion de clôture samedi prochain. Et qu'apprend-t-on pour l'instant ? Que les vainqueurs sont issus de 10 pères différents, signe d'une belle diversité :
Bird Parker, père d'Idéale du Chêne (Prix de Vincennes) et d'Izoard Védaquais (Sulky World Cup 4 Ans)
Carat Williams : Idylle Speed (Critérium des 3 Ans)
Royal Dream : Hohneck (Critérium Continental - Q#3)
Ready Cash : Flamme du Goutier (Prix de Cornulier)
Pacha du Pont : Davidson du Pont (Prix d'Amérique)
Ricimer : Havanaise (Sulky World Cup 5 Ans)
Vigove : Freeman de Houelle (Prix de l'Île-de-France)
Yankee Glide : Vivid Wise As (Prix de France)
Boccador de Simm : Just a Gigolo (Critérium des Jeunes)
Prince d'Espace : Diable de Vauvert (Prix de Paris)

Prince d'Espace lors de son succès dans le Prix Victor Régis

© ScoopDyga

A voir aussi :
...
L'agenda de la semaine : cap sur l'Atlantique

Les esprits seront focalisés cette semaine sur la belle réunion de samedi prochain avec le Prix de l'Atlantique (Gr.1) mais aussi le Prix de Tonnac-Villeneuve (Gr.2). En attendant voici le programme de lundi à vendredi. ● Lundi 15 avril : Après ...

Lire la suite
...
27 engagés dans le Prix de l'Atlantique

Respectivement 2ème, 3ème et 4ème du Prix de l'Atlantique 2023 (voir notre photo) derrière Étonnant, GO ON BOY (Password), HOHNECK (Royal Dream) et HORSY DREAM (Scipion du Goutier) font partie des 27 engagés pour l'édition 2024 programmée samedi prochain à ...

Lire la suite
...
Tracking : ça tournerait au "fiasco" ?

Nos confrères de Jour de Galop en ont fait leur une jeudi soir : le dossier du Tracking en France entre dans une spirale négative. "Pourquoi le tracking est un fiasco en France" pouvait-on ainsi lire dans le quotidien ...

Lire la suite
...
Une journée semi-classique
sous le signe des équipes

Disputée dans des conditions estivales, la réunion de ce samedi à Vincennes a tenu toutes ses promesses. Avec des courses de haut niveau, de jolis matchs, des rebondissements et une tendance : des succès en équipe.

Lire la suite