... ©Scoopdyga
Actualité - 06.03.2022

Un meeting d'hiver 2021-2022 placé sous le signe de la diversité

Au lendemain de la clôture du meeting d'hiver, 24h au trot vous propose la revue complète des vainqueurs de Groupe 1 d'un meeting d'hiver placé sous le signe de la diversité. Si les têtes d'affiche se dégagent naturellement, les Groupes 1 du meeting d'hiver ont mis en lumière une belle diversité des profils, de tous les profils, aussi bien chez les chevaux et leurs origines que chez les hommes et femmes lauréat(e)s.

En termes d'images, ce meeting de quatre mois aura été marqué par l'illumination de la Grande Piste et surtout par une qualité de piste unanimement reconnue comme exceptionnelle. Les sensations des professionnels pour leurs chevaux étaient parfaites et les chiffres n'ont fait que confirmer les impressions : ce sont au total dix-huit records de courses qui sont tombés !
Avant de décortiquer les différents chiffres du meeting prochainement, nous vous proposons au lendemain de la réunion de clôture une revue complète des treize compétitions d'élite : les treize Groupes 1.

Les chiffres-clés autour de ces 13 Groupes 1
13 chevaux vainqueurs différents
11 drivers vainqueurs
Éric Raffin et Franck Nivard étant le deux doubles lauréats
9 entraîneurs
Philippe Allaire est le numéro 1 avec trois succès au plus haut niveau (Hohneck, Izoard Vedaquais et Just A Gigolo), Thierry Duvaldestin et François-Pierre Bossuet ont eux doublé la mise
10 propriétaires différents
Triplé pour les couleurs de Philippe Allaire
12 étalons différents
Bird Parker a enregistré cet hiver ses deux premiers succès de Groupe 1 grâce à Idéale du Chêne et Izoard Védaquais. Il est le seul à avoir doublé la mise à ce niveau de compétition. Carat Williams et Severino ont eux aussi glané leurs premiers galons de Groupe 1 avec Idylle Speed et Idao de Tillard.


La promotion de 2018 (3-4 ans durant le meeting)

Idylle Speed (Carat Williams et Prudence du Ham)
Critérium des 3 ans, le 19 décembre
Eleveur : Françoise Triguel et Claire Angeliaume
Propriétaire : Franck Morineau
Entraîneur : François Pierre Bossuet
Driver : Jean-Michel Bazire

Alors qu’il cherchait un pilote pour sa jument, François-Pierre Bossuet s’attache les services de Jean-Michel Bazire. Dans une course ultra sélective, le Sarthois drive une course tactique de rêve et Idylle Speed se sublime pour venir infliger sa première défaite à Izoard Védaquais, dans un temps record (1’12’’2).

Idéale du Chêne (Bird Parker et Royale du Chêne)
Prix de Vincennes, le 26 décembre
Eleveur : Claude Guedj
Propriétaire : Claude Guedj
Entraîneur : Julien Le Mer
Jockey : Paul Ploquin

Révélée dès les premières courses sous la selle réservée à sa génération, remportant le Prix Holly du Locton, la représentante de Claude Guedj prend le pouvoir dans le Prix de Vincennes, qu’elle remporte en force. En 1’13’’2, Idéale du Chêne égale le record de l’épreuve, qui était détenu par Fado du Chêne, autre représentant de cette team Guedj/Le Mer/Ploquin.

Izoard Védaquais (Bird Parker et Dokha Védaquaise)
Sulky World Cup des 4 ans, le 30 janvier
Eleveur : Jean-Pierre Guay, Gisèle Guay, Jean-François Guay et Stéphane Guay
Propriétaire : Philippe Allaire
Entraîneur : Philippe Allaire
Driver : Eric Raffin

Arrivé invaincu sur le Critérium des 3 ans, Izoard Védaquais échoue du minimum après une très belle résistance. Doté d’un moteur sortant de l’ordinaire, il ne met pas longtemps à remporter son premier Groupe 1, à l’occasion de la première édition de la Sulky World Cup des 4 ans, le jour du Prix d’Amérique.

Idao de Tillard (Severino et America de Tillard)
Prix de Sélection, le 5 mars
Éleveur : Élevage Chaunion
Propriétaire : Cyril Sevestre
Entraîneur : Thierry Duvaldestin

Driver : Clément Duvaldestin
Touche finale de ce meeting d'hiver, Idao de Tillard consacre à son tour la jeunesse. La sienne avant tout, lui qui succède à Face Time Bourbon parmi les vainqueurs à 4 ans du Groupe 1. Celle de son pilote, Clément Duvaldestin, vainqueur ici de sa première course du top niveau, avec un cheval qu'il a formé avec son père Thierry Duvaldestin. Et enfin la jeunesse de la présence dans la colonne des propriétaires de Cyril Sevestre, détenteur de deux trotteurs, et apparu sur les programmes il y a moins de dix ans ! Impressionnant, Idao de Tillard peut représenter l'avenir.



Clément Duvaldestin et Camille Levesque ont conclu ce meeting d'hiver placé aussi sous le signe de la jeunesse

©Scoopdyga
Les vainqueurs de Gr.1 de promotion
Hohneck (Royal Dream et Carança)
Critérium Continental, le 26 décembre
Eleveur : Jean-Pierre Guay et Philippe Allaire
Propriétaire : Philippe Allaire
Entraîneur : Philippe Allaire
Driver : François Lagadeuc

Le pensionnaire de Philippe Allaire prend une autre dimension et arrive en favori dans le Critérium Continental. Malgré un parcours peu favorable, Hohneck se montre le plus fort et offre un premier Groupe 1 à son pilote, François Lagadeuc. Un succès qui lui ouvre les portes du Prix d’Amérique Legend Race dont il prendra la 5ème place.

Just A Gigolo (Boccador de Simm et Blue Valentine)
Prix Comte Pierre de Montesson, le 20 février
Eleveur : Philippe Allaire
Propriétaire : Philippe Allaire
Entraîneur : Philippe Allaire
Driver : Franck Nivard

Il est chaque année le meilleur entraîneur chez les jeunes, mais Philippe Allaire cherchait pourtant à renouer avec la victoire dans ce Groupe 1, son dernier succès remontant à Django Riff, en 2016. Franck Nivard ne tremble pas avec Just A Gigolo, qui dicte sa loi de bout en bout.

Les courses inter-générations
Havanaise (Ricimer et Version Philo)
Sulky World Cup des 5 ans, le 30 janvier
Eleveur : Ecurie Ténor, Pierre Robert et Justine Dosso
Propriétaire : Ecurie Ténor
Entraîneur : François-Pierre Bossuet
Driver : Franck Nivard

Franck Nivard remporte un Groupe 1 avec la casaque Bossuet, une de celles qui l’ont révélé comme un grand pilote. En force, Havanaise domine ses rivaux dans la Sulky World Cup des 5 ans. Un deuxième titre cet hiver pour son entraîneur, François-Pierre Bossuet à la tête d'un effectif d'une dizaine de chevaux.

Flamme du Goutier (Ready Cash et Utopie du Goutier)
Prix de Cornulier, le 23 janvier
Eleveur : SCEA des Bissons (Jean Cottin)
Propriétaire : Ecurie Saint-Martin
Entraîneur : Thierry Duvaldestin
Jockey : Antoine Wiels

Vexé de sa monte il y a un an, Antoine Wiels donne un parcours sur mesure, plein de sang-froid, à Flamme du Goutier, qui place une accélération fulgurante pour dominer Granvillaise Bleue. Après les malheurs de Prince Gédé (sanctionné après enquête en 2009), Thierry Duvaldestin décroche son Prix de Cornulier.

Davidson du Pont (Pacha du Pont et Laguna du Pont)
Prix d’Amérique – Legend Race, le 30 janvier
Eleveur : Ecurie Albert Rayon
Propriétaire : Ecurie Albert Rayon
Entraîneur : Nicolas Bazire
Driver : Nicolas Bazire

Si le forfait inattendu de Face Time Bourbon lui ouvrait des portes en tant que double dauphin du champion de Sébastien Guarato, Davidson du Pont n’était pas le plus attendu. Drivé par un gamin de 21 ans, Nicolas Bazire, il vient ajuster Galius dans une ligne droite qui restera dans les mémoires.

Freeman de Houelle (Vigove et Rafina de Houelle)
Prix de l’Île-de-France, le 6 février
Eleveur : Franck Leblanc et Stéphane Gohier
Propriétaire : Stéphane Gohier
Entraîneur : Franck Leblanc
Jockey : Eric Raffin

Plus qu’un rachat. Révélation depuis un an au plus haut niveau sous la selle, Freeman de Houelle est passé à côté de son Prix de Cornulier, suite à un mauvais départ. Avec un Eric Raffin revanchard, le pensionnaire de Franck Leblanc signe sa plus belle victoire, dans un exercice où on l’attendait moins.

Vivid Wise As (Yankee Glide et Temple Blue Chip)
Prix de France – Speed Race, le 13 février
Eleveur : Allevamento Della Serenissima SS et Scuderia Wise H
Propriétaire : Scuderia Bivans
Entraîneur : Alessandro Gocciadoro
Driver : Matthieu Abrivard

Face Time Bourbon n’est plus là. Dans cette épreuve qui n’aura jamais souri au crack de Sébastien Guarato, c’est son compagnon de couleurs, Vivid Wise As, quatrième du Prix d’Amérique Legend Race, qui remporte ce Prix de France – Speed Race, signant le nouveau record de l’épreuve en 1’09’’7.

Diable de Vauvert (Prince d’Espace et Pop Star)
Prix de Paris – Marathon Race, le 27 février
Eleveur : Franck Lemuet
Propriétaire : Ecurie de Vauvert
Entraîneur : Bertrand Le Beller
Driver : Tony Le Beller

Tel un diable sorti de sa boîte. Drivé au millimètre par Tony Le Beller, Diable de Vauvert vient dominer dans les derniers mètres le tenant du titre Etonnant et décroche le record de la course en 1'13’’3. Du travail d’orfèvre pour Bertrand Le Beller, qui décroche son premier Groupe 1 en tant qu’entraîneur.

Granvillaise Bleue (Jag de Bellouet et )
Prix des Centaures, le 5 mars
Eleveur : Michel Gallier
Propriétaire : Michel Gallier
Entraîneur : Pierre Levesque
Driver : Camille Levesque

Bien que son exploit d'avoir pris cinq deuxièmes places en cinq tentatives dans les Groupes 1 en six mois était déjà exceptionnelle, Granvillaise Bleue et la famille Levesque surtout entendaient mettre un terme à cette série. C'est fait et bien fait avec cette victoire dans les Centaures qu'on a forcément envie de qualifiée de "méritée". Et selon son mentor Pierre Levesque : le meilleur est à venir. À bon entendeur.

A voir aussi :
...
Eric Raffin ne lâche pas la proie pour l'ombre

En retard sur Alexandre Abrivard au début de l'été dans le tableau du Sulky d'Or (116 victoires contre 127 à son confrère au 1er juillet), Eric Raffin a beaucoup engrangé pendant l'été et aborde le dernier quart temps de ...

Lire la suite
...
La promesse d'un beau match jusqu'à la fin d'année

Avec 460.000 € d'écart entre les deux premiers du classement général des pères de gagnants 2022 à l'entame du dernier trimestre, la fin d'année promet d'être chaude. Rien n'est encore joué entre celui a longtemps été indétrô...

Lire la suite
...
Boccador de Simm, père du champion des 3 ans

Le troisiième trimestre 2022 vient de se clôturer. Que nous apprennent les classements dans les différentes catégories au moment d'entrer dans le dernier quart temps de l'année ? Tour d'horizon des leaders actuels. Dans le tableau des ...

Lire la suite
...
Ready Cash reprend son sceptre chez les 4 ans

Précédé il y a quelques semaines par Bird Parker (Ready Cash) dans le tableau des pères de gagnants de 4 ans, Ready Cash reprend la main grâce au sacre d'Italiano Véro dans le Critérium de ...

Lire la suite