... ©ProvinceCourses
En bref - 08.03.2022

Enghien : des tests constructifs avant la réouverture de vendredi

L'hippodrome d'Enghien rouvre ses portes vendredi, un mois plus tard que les années précédentes et surtout après avoir connu une période de travaux sur sa piste (voir notre édition du 9 février). Et ce mardi, Pierre Belloche, Gilles Curens et Matthieu Abrivard ont pu venir, en milieu de matinée, tester l'état de la piste. Les premières sensations ont été bonnes comme nous l'a expliqué après la première session (canter + configuration course) Pierre Belloche : "Cela s'avère plutôt concluant même s'il s'agit d'un premier test et qu'il faut voir comment la piste réagit après plusieurs passages de chevaux et de tracteurs. Mais c'est satisfaisant car la résonance qu'on pouvait reprocher à cette piste auparavant n'est plus là : le son est meilleur, plus sourd. Il y a eu un travail de fond également de fait." Un second test a eu lieu quelques minutes plus tard et il a permis justement de voir ce qu'il convenait de ne pas faire nous a expliqué Matthieu Abrivard : "La matière de la piste va être bien plus facile à travailler, le sous-sol a été bien rouvert et elle va donc s'aérer d'avantage. Premier test sur piste neuve, nickel, et second test, après le passage des cerceaux, la piste s'est resserrée. On a donc échangé avec l'équipe de Julius Le Tutour et lui-même : on a convenu d'utiliser un autre outil entre les courses et ça va bien le faire." Rendez-vous demain dans 24h au trot pour un dossier spécial Enghien.

Jeudi à Caen, Earl Simon dans le Prix de Parigny

La rentrée attendue d'Earl Simon (Prodigious) aura bien lieu, comme annoncé depuis plusieurs semaines par Jarmo Niskanen, dans le Prix de Parigny, jeudi à Caen. L'épreuve sans plafond de gains réunit 17 partants, neuf au premier échelon sur 2.450 mètres et huit au second. Earl Simon sera ferré pour cette grande rentrée (sa dernière sortie remonte à la finale de l'Elitloppet, le 31 mai 2020, dans laquelle il a été disqualifié après enquête pour avoir gêné Cokstile). Pour rappel, le fils de Prodigious vient de se requalifier le 18 février en 1'13''3 à Grosbois. À ses côtés, au second poteau de départ, il aura Cash du Rib (Ready Cash), Carnaval du Vivier (Ni Ho Ped d'Ombrée) et Golden Bridge (Ready Cash), tous déferrés des quatre pieds.

Cresus di Poggio, pépite du mois de février

Avec près de 70 % des votes, la pépite du mois des twittos suiveurs de LeTROT est en février le trotteur italien Cresus di Poggio (Muscle Hill). Ce 4 ans italien qui comptait six victoires de l'autre côté des Alpes avant d'arriver dans les boxes de Jean-Michel Bazire en début d'année a réalisé un meeting parfait avec trois victoires en autant de sorties en janvier et février, passant d'une course D à un Groupe 3 en l'espace de quelques semaines. Dans ce dernier cas, il a battu Inmarosa (Amiral Sacha) qui a gagné par la suite au même niveau.
Le label d'élevage italien di Poggio est désormais bien connu dans l'Hexagone. Il nous avait déjà envoyé Valzer di Poggio (Love You), révélation de la saison 2020 réalisant alors une série de 11 victoires consécutives. Cet hiver l’élevage transalpin a aussi pu compter sur Calypso di Poggio (Ready Cash), une pouliche de 4 ans gagnante de deux Groupes 3.
Fils de la vedette américaine Muscle Hill, Cresus di Poggio a pour mère Oui di Poggio (Varenne) qui compte 17 victoires en Italie pour presque 100.000 € de gains. Cresus di Poggio est son deuxième produit.

A voir aussi :
...
Ino du Lupin dans une course sans concession

Dans une course au rythme très élevé sous l'impulsion d'Ibiki de Houelle (Love You), Ino du Lupin (Scipion du Goutier), la nouvelle pépite de l'écurie Marmion, domine de toute une classe dans la phase finale l'animateur de ...

Lire la suite
...
Le Trot
dans tous ses états

C’est déjà la fin. La 91ème réunion du meeting d’hiver, ce samedi, ferme une séquence commencée le jeudi 2 novembre 2023. L’affiche est belle, comme d’habitude, mais revêt pourtant cette année un ...

Lire la suite
...
Jamaïca Phedo en mode supersonique

Pour sa première sortie à Vincennes, Jamaïca Phédo (Magnificent Rodney) a marqué les esprits ce vendredi. Cette descendante de Féria de Vrie (Hêtre Vert), mère du champion Kesaco Phedo (Cabalio in Blue), vainqueur du Prix ...

Lire la suite
...
Lexie de Banville, la corde gagnante

Depuis ses premiers pas en compétition en décembre, Lexie de Banville (Réal de Lou) affiche une progression constante qui lui permet ce vendredi à Vincennes de remporter une première victoire. "Au mois d'octobre, je ne pensais pas ...

Lire la suite