... © Aprh
Actualité - 05.03.2022

La jeunesse triomphante !

LA JEUNESSE TRIOMPHANTE !

Les Prix de Sélection (Gr.1) et des Centaures (Gr.1) ont été remportés par Idao de Tillard et Granvillaise Bleue. Ils ont aussi consacré deux jeunes professionnels, Clément Duvaldestin et Camille Levesque.

Les deux derniers Groupes 1 du meeting d'hiver de Vincennes ont produit de grandes sensations. Le Prix de Sélection (Gr.1) a été survolé par Idao de Tillard (Sévérino) dont l'envolée finale restera dans les mémoires. Un grand moment de sport qui propulse le 4 ans entraîné par Thierry Duvaldestin dans la cour des grands. Il permet aussi à son driver Clément Duvaldestin, 23 ans, d'inscrire son nom à un premier Groupe 1. Le Prix des Centaures est revenu à Granvillaise Bleue (Jag de Bellouet). Là encore, la jeunesse est au pouvoir avec Camille Levesque, 33 ans, deuxième Groupe 1 en poche. La jument obtient de son côté une juste récompense après quatre premiers accessits dans la catégorie ultime. Côté sportif, elle établit le nouveau record de l'épreuve en 1'10''5.


Prix de Sélection (Gr.1)
ÉPOUSTOUFLANT IDAO DE TILLARD

C'est la grande classe. Idao de Tillard a remporté en champion le Prix de Sélection (Gr.1). Il a laissé à distance tous ses rivaux, y compris son aîné Hohneck, après avoir animé l'épreuve. Son accélération à la sortie du dernier tournant est un des grands moments visuels du meeting.

Il est des impressions qui restent en mémoire. Les derniers virages exceptionnels de Face Time Bourbon (Ready Cash) en font partie. À sa façon, Idao de Tillard (Sévérino) a aussi fait naître une sensation de super pouvoir dans le dernier tournant. Clément Duvaldestin était alors confortablement installé derrière un poulain aux allures parfaites, coulantes et puissantes. Derrière lui, les positions des pilotes n'étaient pas les mêmes. Les torses étaient penchés vers l'avant, y compris celui de François Lagadeuc qui avait hissé Hohneck (Royal Dream) en progression quasiment sur la ligne de l'animateur. Dans son dos, Benoît Robin n'était pas mieux installé aux commandes d'Hussard du Landret (Bird Parker). Normalement, dans un tel scénario, les aînés prennent le dessus à l'intersection des pistes et/ou dans le dernier tournant sur les 4 ans. Habituellement, ce sont ces derniers qui ont les jambes lourdes. Là, pas du tout, Idao de Tillard est le plus fort et accélère fort en fin de courbe pour se détacher. Aux données Tracking disponibles, c'est lui qui réalise les 500 derniers mètres parmi les quatre premiers : 1'08''2 contre 1'09''1 à Hohneck, 1'09''5 à Italiano Véro (Ready Cash) et 1'08''6 à Hussard du Landret.
Clément Duvaldestin confirme : "Il ne demandait qu’à avancer dans le dernier tournant, il était au petit trot. Il s’est détaché facilement avant de se reprendre à cent mètres du poteau mais la différence était faite. Sur une accélération, il va vite. Je savais que si je partais le premier, cela allait être compliqué pour les autres. Avant, personne ne nous a attaqués et on n’a pas été trop vite. J’essaie aussi de le préserver au maximum." Idao de Tillard aurait évidemment pu aller plus vite encore et sa réduction kilométrique finale d'1'12''0 ne documente pas la qualité du vainqueur. Sur la question du potentiel de son partenaire, Clément ajoute encore : "Je pense que c’est un cheval hors du commun. Il est capable de tout faire : venir de derrière, aller devant, courte ou longue distance. Il a tout pout lui. On ne connaît pas ses limites. Si tout se passe bien, on a un bel avenir ensemble. L’été dernier, il gagnait à Montignac sur l’herbe et c’est la course qui a été la plus difficile à gagner. Après il s’est enclenché."

Un premier Groupe 1 à 23 ans
Clément Duvaldestin remporte ici son premier Groupe 1 après avoir pris une deuxième place au même niveau à la fin du mois de janvier dans la Sulky World Cup 4 Ans (Gr.1) avec le même partenaire. Le driver est pudique à ce sujet et reconnaît : "Je ne réalise pas encore trop." À l'image de son frère Théo, troisième du Prix d'Amérique (Gr.1) à 21 ans avec Flamme du Goutier, Clément Duvaldestin a réalisé un grand meeting.
Gobernador 1'11''0 Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
Severino 1'11''2 Tangala 1'23''1
Katia de Tillard 1'20''3 Mon Tourbillon 1'14''1
IDAO DE TILLARD Elite de Tillard 1'20''5
First de Retz 1'11''8 Podosis 1'16''1
America de Tillard 1'16''0 Ballerine de Retz
Classe de Tillard 1'12''3 Workaholic (US)
Olympe de Tillard 1'19''3
Cyril Sevestre : "Pour moi, c'est inimaginable"
Sa casaque est apparue en 2012 sur les programmes. Dix ans plus tard, Cyril Sevestre devient un propriétaire classique. Il nous a confié : "C’est sensationnel. C’est un rêve dont j’aimerais ne pas me réveiller. Avec lui, cela semble facile. Pourvu que cela dure longtemps. On est conscient de ses (immenses) possibilités et il ne nous fait jamais trembler. Je suis turfiste à la base et passionné par le trot. Quand j’étais jeune, je venais à Vincennes tous les vendredis soir après mon travail. Mon rêve était d’acheter un cheval et j’ai franchi le pas. En accord avec mon épouse, je me suis fixé un budget et cela a tout de suite fonctionné. J’ai commencé avec Matthieu Abrivard. On a d’abord eu Vinci Pierji et une belle aventure à la clé. J’ai tout réinvesti dans les courses. Le but est de me faire plaisir. Idao avait tapé dans l’œil à Thierry Duvaldestin aux ventes de yearlings de Caen et je l’ai suivi. J’ai vite eu des bons échos mais il fallait ensuite que le cheval progresse et que tout suive. On est là aujourd’hui. Quand mon cheval court, je ne suis plus turfiste. La priorité est ailleurs. Je ne joue jamais mon cheval. Je suis normalement stressé mais, depuis que j’ai Idao, je suis moins stressé bizarrement. On est en grande confiance avec lui. Je n’arrive pas réaliser ce qu’il m’arrive. Groupe 3, Groupe 2 et Groupe 1 cet hiver, c’est inimaginable. Je sais que j’ai beaucoup de chance."

Un champion dormeur
Thierry Duvaldestin nous en apprend un peu plus sur le tempérament de son pensionnaire : "C’est peut-être un vrai, tout simplement. Il faut maintenant croiser les doigts. Clément a bien drivé : il a temporisé en plaine et en début de montée avant d’accélérer en progression aux 800 mètres. Ce cheval-là dégage quelque chose. Il est facile à entraîner et va très vite. On n’a pas de travail avec lui. C’est un dormeur, on l’entraîne les oreilles débouchées. Il est né pour trotter."

Un achat judicieux qui ne doit rien au hasard
À l'origine de l'achat, Thierry Duvaldestin nous explique : "Je l’avais repéré chez Madame Chaunion avant les ventes de Caen. Il se déplaçait super bien et je suis allé spécialement pour lui aux ventes. Pour moi, c’est important de trouver des bons chevaux aux ventes. Lors des dernières années, j’ai gagné de belles courses avec des chevaux achetés mais j’ai aussi effectué de mauvais achats."

Des dauphins exemplaires
La hiérarchie arrêtée derrière Idao de Tillard ressort de la plus grande logique. Hohneck réussit à prendre la mesure à la lutte sur son compagnon d'entraînement Italiano Véro alors qu'Hussard du Landret résiste tout près à l'excellent effort final d'Hokkaïdo Jiel.

Une réunion de clôture à presque 20 M€
Au total 19,6 M€ ont été joués sur la dernière réunion du meeting d'hiver de Vincennes. Sur les 10 épreuves proposées, 7 ont généré plus d'1 M€.
© ScoopDyga
La très nette victoire d'Idao de Tillard
7e | PRIX DE SELECTION
Att - 2200 m - Groupe 1 - 240 000 €
IDAO DE TILLARD 1'12"
Severino x America de Tillard (First de Retz)
Driver : C. Duvaldestin - Entraîneur : Th. Duvaldestin
Propriétaire : C. Sevestre - Eleveur : Ec. Chaunion
2e Hohneck 1'11"5 Royal Dream x Caranca
3e Italiano Vero 1'12"3 Ready Cash x Baraka d'Henlou
4e : Hussard du Landret - 5e : Hokkaido Jiel - 6e : Inoubliable - 7e : Helgafell

D'où vient-il ?

Ce fils de Severino est le deuxième produit de America de Tillard (29.300 €). Sa grand-mère, Classe de Tillard (402.633 € - lauréate du Critérium Continental 1994), a donné naissance à de bons chevaux aussi bien en course qu'à l'élevage. Dans cette lignée maternelle, on retrouve des chevaux comme Brio de Tillard (330.390 €), Viking de Tillard ( 174.750 €), Toison de Tillard (215.000 €) ou encore Eureka de Tillard (143.250 €). Comme tous les "Tillard", Idao de Tillard est un élève Chaunion.

Prix des Centaures (Gr.1)

GRANVILLAISE BLEUE DÉCROCHE LA PALME SPÉCIALE DU MÉRITE

Elle l'a fait. Avec style et brio, record de l'épreuve à la clé. Granvillaise Bleue a remporté le Prix des Centaures (Gr.1) en patronne de l'épreuve. Elle enregistre du même coup son premier titre de Groupe 1 après quatre premiers accessits dans la catégorie. Un sacre qui récompense aussi l'ensemble d'une carrière.

Dans toutes les déclarations du camp des vainqueurs, c'est le soulagement qui s'exprime avec en corollaire la fin d'une longue attente qui trouve son épilogue ce dimanche. Granvillaise Bleue (Jag de Bellouet) avait en effet participé à quatre Groupes 1 à ce jour, concluant à chaque fois deuxième ! Cette série comprend le Prix de Normandie, des Elites, de Cornulier et de l'Île-de-France.

Une récompense attendue
Son éleveur et propriétaire Michel Gallier résume ainsi son attente : "Depuis longtemps on disait qu’on allait gagner un Groupe 1 sans y arriver. Sa défaite dans le Prix des Elites avait été une déception car elle avait perdu deux ou trois longueurs dans le dernier tournant." Pour la jockey gagnante, Camille Levesque, l'impression est la même : "Enfin, elle tient son Groupe 1. C’est mérité après ses quatre places à ce niveau. J’avais déjà remporter mon Groupe 1 avec Dexter Fromentro mais avec elle il y avait un côté frustrant. Il ne faut pas oublier qu’elle avait toussé avant le Prix de Cornulier et qu’on ne saura jamais si en étant au top elle n’aurait pas pu gagner. C’est une jument qui a un tempérament hors du commun. Elle arrive aux courses, elle est hyper cool. Elle est combattante en course. C’est vraiment une championne." Le dénouement a tourné en sa faveur ce dimanche après avoir tout le temps dominé son sujet.

Patronne et record de l'épreuve en 1'10''5
La fébrilité au départ, qui joue un rôle essentiel sur cette courte distance (2.200m) avec un avantage de 25 mètres aux 4 ans, s'est concrétisée par deux faux-départs. Au départ effectif, Ici C'Est Paris (Dollar Macker) a vite imprimé un rythme élevé, jouant sa carte des 25 mètres d'avantage initial. Le 4 ans se fera débordé en haut de la montée par la future lauréate qui emmenait dans sa suite ses deux plus redoutables rivales, Georgica Gédé (Atlas de Joudes) et Hirondelle du Rib (Rolling d'Héripré). Camille Levesque nous apprend : "Je ne pensais pas me retrouver si loin que cela dans la partie initiale de la course. En montant, je suis derrière des chevaux qui n’avancent plus et je suis obligée de venir mais je sais que derrière moi, il y a des bonnes que je ramène. À l’entrée de la ligne d’arrivée quand j’ai vu Georgica Gédé qui nous collait, je me suis dit que sur un bout elle allait nous battre. Mais Granvillaise n’a fait que repartir à la fin surtout après lui avoir donné une petite claque. Plus la course se prolongeait et plus elle prenait du champ. Cette victoire est beaucoup de fierté. C’est quelque chose qu’on partage en famille. J’ai réalisé mon meilleur meeting, j’ai gagné quatre Groupes dont un Groupe 1. Cette jument, depuis toujours je dis que c’est ma jument de Normandie. Elle est encore mieux que cela." En signant la réduction kilométrique d'1'10''5, Granvillaise Bleue efface le record de l'épreuve établi l'an dernier par Flamme du Goutier en 1'10''8.

13e Groupe 1 de Michel Gallier en France
Après les onze Groupes 1 de Jag de Bellouet dans l’Hexagone, dont le Prix d’Amérique et trois Prix de Cornulier, le titre de Vittel de Brévol dans le Prix de Normandie, voici la treizième victoire de Groupe 1 de Michel Gallier comme propriétaire.

Viking's Way 1'15''6 Mickey Vicking (US)
Jag de Bellouet 1'09''9 Josubie 1'19''1
Vaunoise 1'26''0 Nicos du Vivier 1'18''6
GRANVILLAISE BLEUE Quenavora
Capriccio 1'12''3 Sharif Di Iesolo (IT)
Lady de Brevol 1'21''8 Quamaria 1'16''1
Folie de Brevol Jet du Vivier 1'18''5
Toupie de Brevol 1'18''2
© Aprh
Statistiques de Camille Levesque durant le meeting
■ 39 courses – 18 chevaux différents
■ 12 victoires (30,8 %) – 9 places (54 % sur le podium)
■ 730.510 €

Une grande victoire familiale
Préparée par Pierre Levesque, montée par la fille de ce dernier Camille, Granvillaise Bleue porte haut un grand nom du trot auquel rend aussi hommage Michel Gallier quand il parle de sa représentante : "Pierre et Camille ont fait un super travail avec elle. Granvillaise est d’un grand calme et dispose de grands moyens. C’est le résultat du croisement de Jag de Bellouet sur une jument par Capriccio. La production de la mère Lady de Brévol dépasse désormais 1,5 M€."
Pierre Levesque témoigne de sa fierté en ces termes : "Je suis admiratif de ma fille car elle donne des bonnes courses à ses chevaux, ne leur fait jamais mal. Pour un entraîneur, on peut travailler sereinement en pensant à une carrière. Qu’elle gagne son Groupe 1 avec sa championne, c’est magnifique. Granvillaise Bleue est généreuse et possède beaucoup de tempérament. Elle est sur la brèche depuis l’été. Elle était peut-être mieux en novembre et décembre qu’aujourd’hui. C’était sa course aujourd’hui et elle bat le record. On est soulagés car on avait la pression. Elle est exceptionnelle car elle est venue le nez au vent sans personne et elle va au bout."

Une grande performance de Georgica Gédé
Deuxième pour son premier essai à ce niveau, Georgica Gédé a obligé Granvillaise Bleue à se livrer. Elle a aussi conservé le meilleur sur Hirondelle du Rib, lancée à l'intérieur dans le final par Jean-Loïc Dersoir. Pour Alexandre Pillon : "La lutte a été belle et j’y ai cru. Les quatre meilleurs chevaux de la course sont à l’arrivée. Mathieu (Mottier) est un petit peu déçu car il pensait gagner. Il pense qu’il est sorti un peu tôt après s’être fait ramener. On voit qu’elle peut aller avec les bons. Elle devrait encore avoir accès à des courses fermées pour la garder en condition dans les prochains mois."
Quatrième à distance et premier 4 ans, Ici C'Est Paris a livré une prestation meilleure qu'il n'y paraît. Le partenaire de David Thomain a en effet fait une faute en bas de la descente perdant toute l'avance qu'il avait engrangée depuis le départ. Son mérite d'avoir conservé son rang par la suite n'en est donc que plus respectable.


© Aprh
4e | PRIX DES CENTAURES
M - 2200 m - Groupe 1 - 240 000 €
GRANVILLAISE BLEUE 1'10"5
Jag de Bellouet x Lady de Brevol (Capriccio)
Jockey : C. Levesque - Entraîneur : P. Levesque
Propriétaire : M. Gallier - Eleveur : M. Gallier
2e Georgica Gede 1'10"6 Atlas de Joudes x Quaroline Gede
3e Hirondelle du Rib 1'10"6 Rolling d'Heripre x Anemone du Rib
4e : Ici c'Est Paris - 5e : Galipette Pierji - 6e : Galla de Manche - 7e : Garincha Sport

Une fratrie qui dépasse 1,5 M€ de gains

Elevée par son propriétaire Michel Gallier, cette fille de Jag de Bellouet n'est autre que la propre-sœur de Vittel de Brévol (396.300 € - lauréat du Prix de normandie 2014). Sa mère Lady de Brévol (qualifiée) a également donné naissance à Suzette de Brévol (125.520 €) ou encore As de Brévol (123.870 €). Avant dernier produit de Lady de Brévol, le 3 ans Jobalasko Bleu s'est imposé au printemps. Il s'agit d'une fils de Booster Winner. La jument a donné naissance à un fils de Repeat Love au printemps et est pleine de Tag Wood. Avec 9 qualifiés, tous vainqueurs, la fratrie conçue par Lady de Brévol affiche plus d'1,5 M€ de gains.

A voir aussi :
...
Franck Anne
nous a quittés

LA JEUNESSE TRIOMPHANTE ! Les Prix de Sélection (Gr.1) et des Centaures (Gr.1) ont été remportés par Idao de Tillard et Granvillaise Bleue. Ils ont aussi consacré deux jeunes professionnels, Clément Duvaldestin et Camille Levesque. Les deux derniers ...

Lire la suite
...
La Finale du GNT ParisTurf sous deux angles différents

Pour présenter la Finale du GNT ParisTurf 2022, il y a certainement deux angles de vue possibles. Ceux qui vont viser la victoire d'étape et ceux qui vont viser le classement général. Et à la croisée des ...

Lire la suite
...
Jaguar du Goutier montre ses griffes dès ses débuts montés

S'imposer en 1'14''5 au monté à 3 ans à Vincennes, sur une piste certes parfaite, n'a rien d'anodin. Et encore plus quand il s'agit de débuts au trot monté. Grosse performance donc pour Jaguar du Goutier (Ready Cash), protégé de ...

Lire la suite
...
Dynasty Peji
parvient à enchaîner

Temps fort d'une réunion marquée par la tristesse de tous ses acteurs après la terrible nouvelle de la disparition de Franck Anne, ce Prix Paul Buquet revient à la jument de ce début de meeting au monté : ...

Lire la suite