...
Actualité - 15.03.2022

Exemplaire Etonnant ! Champion complet et eclectique

Etonnant porte décidément bien son nom, ne serait-ce que parce qu’il sait tout faire, avec la manière. Attelé, monté, sur courte ou sur longue distance, animateur ou attentiste, tout lui sied et lui réussit. Champion complet, il incarne l’exemplarité du trotteur français.

Comparaison n’est pas raison. Pourtant, aux courses comme dans tous les sports et l’art, les comparaisons sont riches d’enseignements. Elles nourrissent l’imaginaire et sont des parfaites clés d’analyse des événements présents. En remportant le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur (Gr.1), Etonnant (Timoko) ajoute un deuxième Groupe 1 à son palmarès après le Prix de Paris Marathon Race (Gr.1) il y a douze mois.

Où l’on reparle de Bellino II…
D’une certaine manière, il y a, en lui, un Bellino II qui s’ignore. Bellino II fut, on s’en souvient, l’éclectique crack des années 1970, le "rouleau compresseur", comme on l’avait surnommé, vainqueur de trois Prix d’Amérique, de trois Prix de Cornulier, de trois Prix de Paris, de trois Prix de l’Atlantique, de trois Prix René Ballière, de deux Grands Critériums de Vitesse, à Cagnes-sur-Mer, de deux Prix de l’Ile-de-France et de bien d’autres Groupes 1, à l’attelage comme sous la selle, en France et à l’étranger.

Un pedigree ouvert, assorti d’une belle séquence de pères de mères
Le pedigree d’Etonnant est particulièrement ouvert, avec un seul inbreeding à cinq générations à la ronde, en l’occurrence sur Carioca II (5x5x5). La séquence de pères de mères est, en outre, remarquable, d’Alligator – étalon mésestimé et trop peu utilisé, en dépit d’un palmarès précoce et classique – à Quinio, en passant par Gazon, Seddouk, Jamin et Hermès D.



Certes, le palmarès d’Etonnant n’est pas aussi étoffé que celui de Bellino II mais il lui est comparable dans sa diversité, dans sa polyvalence. Des 4.150 mètres du Prix de Paris, victorieusement parcourus en 2021, au mile du Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur, sur lequel il s’est distingué dimanche, en force, faisant l’extérieur du grand favori et spécialiste du parcours, Vivid Wise As, le protégé de Richard Westerink sait faire le grand écart, au même titre que son illustre aîné, dont Jean-René Gougeon, l’homme de ses plus grands succès, avait dit, en substance : "C’était le cheval type pour Vincennes, dans l’exercice de la tenue et de la robustesse, attelé et monté, mais il s’adaptait aussi parfaitement aux profils plats et aux 'tourniquets' de vitesse, comme il peut y en avoir aux Etats-Unis (N.D.L.R. : Bellino II fut trois fois deuxième du Yonkers International, l’officieux championnat du monde américain, et gagna une demi-douzaine de Groupes 1 européens). En dépit de son grand gabarit (N.D.L.R. : Etonnant "toise", lui-même, un mètre soixante-dix), il aurait tourné dans une assiette !" À la faveur de sa deuxième place dans l’édition 2020 du Prix de l’Ile-de-France, Etonnant co-détient, avec Bilibili, le record des trotteurs montés, à Vincennes, en 1’10’’ et, parallèlement, il fait partie des rares sujets à avoir trotté, là-bas, à l’attelage, en 1’09’’ et fractions. Une double référence qui dit tout de ses qualités, comme le fait qu’il soit appelé à rester l’ultime « tombeur » du crack Face Time Bourbon, à l’occasion de son succès, voilà trois mois, dans le Prix du Bourbonnais - Qualif#2 des Prix d'Amérique Races ZEturf (Gr.2).



L’héritage de Timoko et Alligator

Il est certain qu’Etonnant a hérité son ardeur au combat et sa capacité à encaisser de son père, l’exceptionnel Timoko 1’09’’, lui-même à l’honneur à quatre reprises dans le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur que vient de remporter son fils. Ses facultés d’adaptation aux deux disciplines sont, par ailleurs, probablement le fait de son père de mère, l’oublié Alligator 1’15’’, meilleur cheval de sa promotion, dans les deux spécialités, lors du premier semestre de ses 3 ans, au cours duquel il s’imposa, tour à tour, monté, dans le Prix Félicien Gauvreau (Groupe 2), le Prix d’Essai (Groupe 1) et le Saint-Léger des Trotteurs (Groupe 1), un triplé entrecoupé d’un succès, attelé, dans le Prix Capucine (Groupe 1), aujourd’hui Prix Albert Viel, et d’un autre dans le Derby des 3 Ans du Sud-Ouest, lui qui était un enfant de là-bas, comme l’est Etonnant et comme le fut la mère de celui-ci, Migraine.


Imoko 1'14''6 Viking's Way 1'15''6
Timoko 1'09''1 Sepia 1'15''6
Kiss Me Coulonces 1'18''6 And Arifant 1'16''5
ETONNANT Allez Coulonces
Alligator 1'17''5 le Ham 1'17''5
Migraine 1'13''9 Jaia du Chateau 1'23''3
Allez Sua Gazon
Pepite d'Atout
La signature aussi de Seddouk

On rapprochera aussi le profil d’Etonnant de celui d’un autre de ses pères de mères, le champion de Georges Moreau, Seddouk 1’19’’, vainqueur tant des Prix de Vincennes, du Président de la République, des Centaures et des Elites que du Critérium Continental et du Prix de Sélection, soit autant de Groupes 1 sous la selle et à l’attelage.

De Migraine à Dame d’Atout II

Elevée par les mêmes auxquels on est redevable d’Etonnant, à savoir Christian-Guy Vigier et Mireille Baro, Migraine fut, en prélude à son fils, une championne. Sa carrière fut cependant écourtée et elle ne put vaincre qu’une fois au plus haut niveau, dans le Prix du Président de la République (Groupe 1), à 4 ans, à l’arrivée duquel elle disposait aisément, montée par Nathalie Henry, de l’excellente Miss Castelle. Cette consécration avait été précédée de quatre victoires semi-classiques dans les Prix Louis Le Bourg (Groupe 2), René Palyart (Groupe 2), Henri Ballière (Groupe 2) et Lavater (Groupe 2). Bernard Desmontils, qui l’entraînait, en faisait grand cas, pensant courir, un jour, le « Cornulier » avec elle, voire le Prix d’Amérique, car elle avait également d’importants moyens à l’attelage. Mais des ennuis de santé en décidèrent autrement et mirent fin aux grands espoirs suscités. Migraine a une douzaine de produits répertoriés, dont dix en âge de courir. Six d’entre eux sont vainqueurs, à commencer par Etonnant, bien sûr, mais encore le hongre aux sept succès et aux 400.000 euros de gains, Auch 1’11’’ (Niky), et la bonne Douloureuse 1’12’’, propre sœur aîné d’Etonnant, gagnante de neuf courses et de 225.000 euros. Ses produits les plus récents sont Kristie, une fille de Love You, âgée de 2 ans, également aux soins de Richard Westerink, et Loustic, un fils de Booster Winner présentement yearling. La famille maternelle est prestigieuse, remontant à la matrone Dame d’Atout II 1’23’’ (1947-Quinio), cinquième mère de Migraine et dont descendent tant et tant d’éléments de premier plan, tels Maître Atout 1’17’’, Noble Atout 1’14’’, Uno Atout 1’12’’, Idéal de l’Iton 1’12’’, Roc Meslois 1’10’’, Eridan 1’10’’, Gunilla d’Atout 1’11’’…

Migraine lors d'un succès à Caen en 2004

© ScoopDyga
© ScoopDyga
L'entourage entoure Etonnant après son sacre dimanche dans le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur

A voir aussi :
...
Le Prix Roland Jaffrelot marqué par le succès de Douceur du Chêne et l'émotion de Jean-Charles Féron

Au service de Roland Jaffrelot lorsqu'il était apprenti, Jean-Charles Féron était très ému ce lundi sur la Riviera lorsqu'il a triomphé avec Douceur du Chêne (Quif de Villeneuve) dans le Prix Roland Jaffrelot (course A). Décé...

Lire la suite
...
Ghost poursuit sa belle moisson

Son année 2022 est tout simplement remarquable. Lauréat au courage ce lundi aux Sables-d'Olonne pour la cinquième fois depuis le 1er janvier, Ghost (Royal Dream) ne cesse d'apporter des satisfactions à sa propriétaire Mauricette De Sousa, aussi bien ...

Lire la suite
...
Sécheresse : Cherbourg prend les devants

Àdeux semaines de son rendez-vous estival, l'hippodrome de Cherbourg a préféré prendre le temps de bien s'organiser afin d'offrir aux professionnels et à son public les meilleures conditions possibles d'une réunion de courses. Dès dimanche soir, Jea-Philippe ...

Lire la suite
...
Kocktail Love offre un premier succès à Yann Barberot à Bréhal

Pour son premier partant en tant que propriétaire d'un trotteur, Yann Barberot (entraîneur de plat installé à Deauville) a vu ses couleurs briller d'entrée de jeu ce lundi à Bréhal avec Kocktail Love (Love You), un poulain entraî...

Lire la suite