...
Actualité - 17.03.2022

Comment les acteurs des courses s'engagent envers l'Ukraine

Le conflit déclenché par la Russie chez son voisin ukrainien a des répercussions dans toutes les sphères de la société du pays occupé. Comment imaginer qu'en temps d'invasion, certaines activités puissent être protégées des combats et de la transformation de la vie quotidienne ? La filière Cheval ukrainienne existe et souffre. De part le monde, de nombreuses marques de soutien et des actions s'organisent pour venir en aide aux personnes de la filière et bien sûr aux chevaux. En voici quelques-unes.
[En photo : l'hippodrome de Kiev, Ukraine]

Quand on parle de la filière cheval, c'est bien sûr de toutes ses composantes et familles dont il s'agit. Du cheval de loisir à celui de travail, de celui de sport aux chevaux de courses. Le Conseil des Equidés de Normandie (CCN) vient de s'engager en faveur de la filière équine ukrainienne et "souhaite mettre en place dans les meilleurs délais avec le soutien de ses membres la coordination des actions et être le relais de l'élan de solidarité". En France, un réseau de collecte s'organise avec le transport de biens vers la frontière ukrainienne assuré par des camions STC Horse France.

Le contexte de la solidarité présenté par le Conseil des Equidés de Normandie
Les raisons de l'engagement du Conseil des Equidés de Normandie (CCN) dans sa démarche de solidarité à l'Ukraine sont formulés dans son dernier mail d'information : "Il y a plus de 100 000 chevaux en Ukraine, beaucoup d’entre eux sont bloqués dans la guerre, sans possibilité de fuir, parfois sans nourriture, ni abri, ni soins. Les propriétaires de chevaux, les écoles d'équitation, les athlètes, les éleveurs et les professionnels sont dans des conditions désespérées sans aucune ressource pour sauver leurs chevaux. Il s’agit de les soutenir et de leur apporter une note d’espoir pour un avenir meilleur."

Plusieurs réseaux et actions de solidarité se sont organisées en France ces dernières semaines.

1. Coordinateur : Conseil des Chevaux de Normandie
Le CCN a rassemblé, sur son site internet, les informations sur plusieurs actions qu'il est possible de mener pour venir en aide aux propriétaires d’équidés ukrainiens. On recense parmi ces aides :
■ l'accueil de personnes,
■ employer un ressortissant ukrainien,
■ dons en nature,
■ don financier (notamment via un site de collecte solidaire de type crowfunding),
■ accueil de chevaux...
Un groupe Facebook "Filière Equine Normande Solidarité Ukraine" a été créé pour participer au partage de toutes les actions menées.

6 sites de collectes fédérés par le CCN
Le CCN organise la collecte de dons en nature (foin, aliment concentré, copeaux principalement) et dispose désormais de six sites comme points de collecte :
■ le Pôle International du Cheval Longines Deauville,
■ le Pôle Hippique de Saint Lô,
■ Normandie Equine Vallée,
■ le Haras du Pin,
■ l’Hippodrome de Mauquenchy.

Objectif du CCN : partager et coordonner les initiatives afin d’aider la filière équine ukrainienne
Tous les détails sur le site du CCN (par ce lien).

2. La société STC Horse France collecte et envoie
La société de transport de chevaux STC Horse France (lire aussi notre édition du 9 mars) s'est engagée dans une opération de solidarité avec l'Ukraine en se mettant au service de l'association APS Solidarité. La démarche a eu un tel écho dans l'univers du cheval que la société enchaîne différents transports vers à la Roumanie, à quelques kilomètres de la frontière ukrainienne. STC nous apprend : "Un camion est rentré hier soir (mercredi) et un autre repart demain (vendredi). Il y un élan de générosité énorme. Deux chauffeurs de STC prennent le relais pour le prochain voyage." C'est un semi-remorque qui doit partir dans les prochaines heures, chargés de dons (vêtements, matériel médical, nourriture, etc.) provenant en partie d'acteurs des courses françaises.

3 points de collecte identifiés
■ Gouvieux/Chantilly chez STC,
■ Arqana à Deauville,
■ Haras du Chêne d'Anne-Marie Poirier dans la région angevine à Soucelles (à 20 kms d'Angers).

Des premiers retours concrets à Mauquenchy
Engagée dans l'initiative coordonnée par le CCN, la société des courses de Mauquenchy recueille les premiers retours de ses démarches. Un flyer expliquant les principaux besoins (foin ou fourrage, aliments, litière, dons financiers) a été distribué lundi dernier lors d'une réunion Premium. Le président de la société des courses, Jean Fournier, nous apprend : "Notre opération d'information sur les besoins pour l'Ukraine a aussi été relayée par Paris-Normandie. Nous avons collecté depuis 10 palettes de litière et une palette d'aliments. Nous avons aussi reçu des appels pour des dons en numéraires. Nous travaillons maintenant sur l’acheminement avec le CCN. C'est évidemment une source de satisfaction."


L'élan de générosité ne mollit pas et il faut un semi-remorque à la STC pour faire partir les dons collectés ces derniers jours

AU TROT : SOUTIEN DES ASSOCIATIONS EUROPÉENNES

Olga Bondar, une amateur en première ligne à Kiev
Elle est basée à Kiev et est en première ligne dans l'accueil et l'entretien des presque 400 chevaux rassemblés sur l'hippodrome de la capitale de l'Ukraine. Olga Bondar est driver amateur en Ukraine et entraîne pour son propre compte. Elle est venue en France dans le cadre d'échanges internationaux, drivant notamment à Vincennes, et a aussi été en Suède. Avec elle, il y a 25 personnes qui s'occupent des 400 chevaux stationnés sur l'hippodrome de Kiev, dont 125 trotteurs. Concernant les chevaux, Olga Bondar a expliqué à Travronden : "Je ne peux pas laisser les chevaux. En tant que vice-présidente de la piste, je me sens responsable de tous les chevaux qui sont ici." Elle ajoute encore : "Les propriétaires ont quitté la ville et nous ne pouvons pas les joindre. Nous, qui avons la charge des chevaux, pouvons acheter de la nourriture et jusqu'à présent, nous pouvons nourrir les chevaux mais nous ne savons pas combien de temps nous pourrons le supporter. Bientôt, d'ailleurs, les copeaux et la paille des boxes nous manqueront." Concernant les aides, Olga Bondar ajoute : "Il y a eu de la nourriture envoyée de Pologne et d'Allemagne mais les camions ont été arrêtés à la frontière. Par conséquent, l'argent vaut mieux que le foin car nous avons encore la possibilité d'acheter du fourrage par nous-mêmes."

LA FÉDÉRATION EUROPÉENNE DES AMATEURS SE MOBILISE
Olga Bondar a été vice-présidente de la FEGAT (Fédération européenne des amateurs). L'actuel président de l'association, le Suédois Claës Ljung, vient d'annoncer que la FEGAT et la STAR (Association des Amateurs suédois) avaient versé un don de 1.400 € sur le compte bancaire de l'hippodrome de Kiev.

L'UET dégage une enveloppe d'urgence de 30.000 €
Lors de son Assemblée Générale, samedi 12 mars à Cagnes-sur-Mer, l'Union Européenne du Trot (UET) a dégagé une enveloppe de 30.000 € pour mettre en place des actions avec l'Ukraine. "Nous sommes entrés en relation avec nos contacts sur place et attendons de savoir ce qu'ils veulent : rester ou partir en Pologne ? Comment ? Nous ferons ce qu'il sera en notre pouvoir de faire et nous sommes très inquiets" nous avait alors résumé Marjaana Alaviuhkola, la Présidente de l'UET. Parmi les principaux interlocuteurs de l'UET, on trouve Oleksandr Vorobiy, président des propriétaires de trotteurs ukrainiens. La possibilité d'envoyer directement des fonds à l'hippodrome de Kiev est à l'étude, sachant les risques de voir les transports de fourrages ou paille bloqués à la frontière.

EN GRANDE-BRETAGNE : LE FESTIVAL DE CHELTENHAM AUX COULEURS UKRAINIENNES

Mardi, lors du premier des quatre jours du Festival de Cheltenham, le grand rendez-vous de l'obstacle britannique, les jockeys portaient un brassard bleu et jaune aux couleurs de l'Ukraine.

DEUX PROPRIÉTAIRES AMÉRICAINS DE GALOPEURS SE SONT DÉPLACÉS À LA FRONTIÈRE UKRAINIENNE

Deux grands propriétaires et éleveurs américains de galopeurs, Peter Brant et Earle Mack, sont de retour en Floride après une mission humanitaire à la frontière entre la Hongrie et l’Ukraine. Jour de Galop vient de relater leur démarche rapportée par TDN. Sur place, ils ont porté secours à des réfugiés qui fuyaient la guerre. Earle Mack est un petit-fils d’un Ukrainien arrivé aux États-Unis au début du siècle dernier. Il a convaincu l’ex-gouverneur de l’État de New York, George Pataki, de soutenir la mission. Jeudi dernier, Mack et Brant sont partis de la Floride dans un avion chargé de vêtements, médicaments et kits de premiers soins. Peter Brant a déclaré au TDN : "Le peuple ukrainien a besoin de notre aide. Tout ce que nous pouvons faire, à une grande comme à une petite échelle, il faut le faire maintenant." Les deux propriétaires sont rentrés aux États-Unis mais ont laissé sur place une équipe de professionnels qui travaillera avec les dirigeants locaux et les opérateurs sanitaires qui aident les réfugiés.

L'engagement de la Fédération Equestre Internationale
La Fédération Equestre Internationale (FEI) relaie les demandes de la Fédération équestre ukrainienne (l’Ukrainian Equestrian Federation Charity Foundation) dont le secrétaire général Mykhaylo Parkhomchuk vient de lancer un appel à l'aide internationale en ces termes : ”Aidez-nous à défendre notre pays et nos valeurs ! Être ‘équestre’ signifie un lien unique entre le cheval et l'homme fondé sur la confiance. Notre engagement pour le bien-être de nos chevaux est fort à tout moment et sans compromis.”

Olga Bondar sous couleurs ukrainiennes en 2017 à Vincennes

© ScoopDyga

A voir aussi :
...
Kajou Josselyn confirme, Kool and the Gang gagne en débutant

Deux courses pour 2 ans figuraient au programme des réunions de Châteaubriant et de Vire. En Loire-Atlantique, Kajou Josselyn (Love You), dont la troisième mère est la matrone Quezira, a confirmé ses brillants débuts victorieux à Chartres. ...

Lire la suite
...
Yoann Lebourgeois, un baroud d'honneur brillant avec Emeraude del Phédo

Deuxième au classement général du Grand National des Jockeys avant la Finale du jour, Yoann Lebourgeois ne pouvait pas remonter le leader Alexandre Abrivard vu leur écart de 35 points. Cela n'a pas éteint l'enthousiasme du jockey avec ...

Lire la suite
...
Inshore emporté
par le tourbillon Abrivard

Le Prix Philippe du Rozier (Gr.2) n'a pas du tout livré un dénouement attendu. Son favori Indigo du Poret a mal couru, suscitant même des inquiétudes dans la bouche de son jockey Eric Raffin (lire plus loin). ...

Lire la suite
...
Jean-Michel Bazire,
le champion hors-norme du GNT

Campionissimo ! Hors du commun. Hors norme. Si les formules les plus élogieuses fusent depuis longtemps à l'adresse de Jean-Michel Bazire et de ses exploits, l'homme a ajouté dimanche une nouvelle ligne d'exception à son palmarès. Il a remporté le Prix Maurice ...

Lire la suite