... ©ScoopDyga
Résultat de course - 10.10.2020

Corail d'Aure Défend son titre par KO

Piste plate, c’est vraiment son sport.
Alexandre Abrivard

En remportant le Prix Gordonia (Gr.3), Corail d’Aure signe son 18e succès, tous obtenus sur la selle, et défend victorieusement son titre, réalisant un doublé inédit. Ce succès permet aussi à Alexandre Abrivard de soigner, encore plus, ses statistiques à haut niveau au monté.

Corail d'Aure et Alexandre Abrivard
17 sorties pour 8 victoires
2 succès de Gr.3 (Prix Gordonia 2 fois)
1 deuxième place dans un Gr.2

Le représentant de Michel Gallier Corail d’Aure (Cygnus d’Odyssée) ne pouvait conclure sur une plus belle note avant de partir au repos. À l’issue du Prix Gordonia (Gr.3), le pensionnaire de Laurent Abrivard conserve son titre, tout en réalisant un doublé inédit depuis la création de l’épreuve en 1992. « Je suis content pour le cheval » souligne son jockey Alexandre Abrivard, avec le sentiment du devoir accompli car cette épreuve constituait un objectif désigné de Corail d’Aure. Désormais moins à son affaire sur la grande piste parisienne, le 8 ans disposait avec ce Groupe disputé sur la petite piste d'une occasion à ne pas manquer. « On a préparé cette course depuis plusieurs semaines. Piste plate, c’est vraiment son sport. Maintenant, il part au repos » conclut Alexandre Abrivard.

Les Groupes montés, le sport d’Alexandre Abrivard
En remportant le Prix Gordonia (Gr.3), Alexandre Abrivard soigne ses statistiques dans les Groupes montés cette année. En 31 tentatives, le professionnel s’est imposé 13 fois et compte 6 accessits, pour près d’un million d’euros de gains. Il domine largement ses confrères dont ses poursuivants au classement de l’Etrier d’Or : Mathieu Mottier (6 victoires dans les Groupes) et Eric Raffin (4).

Essai concluant de Bulle de Laumont
Stéphane Cingland sourit derrière son masque au moment de récupérer Bulle de Laumont (Hand du Vivier), deuxième pour ses débuts au monté. « Matthieu Abrivard est content de la performance de la jument. Je ne pense pas qu'on va la retrouver rapidement au monté. Je vais alterner les spécialités avec elle. »

D'où vient-il ?

Issu de l'élevage d'Eric Delarue, Corail d'Aure est par le meilleur fils de Workaholic, Cygnus d'Odyssée, et une fille de Goetmals Wood, Murcia. Celle-ci ne s'est pas qualifiée, mais est une génitrice non dénuée de talent, qui se réclame aussi de Battambang (169 700 €).

2e | PRIX GORDONIA
M - 2850 m - Groupe 3 - 70 000 €
CORAIL D'AURE 1'13"
Cygnus d'Odyssee x Murcia (Goetmals Wood)
Jockey : A. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : M. Gallier - Eleveur : E. Delarue
2e Bulle de Laumont 1'13"2
3e Caban Prior 1'13"3
4e : Chalimar de Guez - 5e : Accord Marjacq - 6e : Beau de Grimoult - 7e : Catalogne
A voir aussi :
...
Une distribution de très haut vol à l'affiche du Prix Isara

Un concurrent millionnaire en euros, classique sous la selle et performant à l'attelé, avec Feeling Cash (Ready Cash), un des protagonistes des derniers Prix d'Amérique Races, par ailleurs sixième du Prix d'Amérique (Gr.1) en Diable de Vauvert (Prince ...

Lire la suite
...
Une grande performance chronométrique pour Eagle Meslois

Le grand Eagle Meslois (Rockfeller Center) n'a pas remporté le Prix Jamin d'une rue mais a pris sûrement le meilleur à la fin à Dimo d'Occagnes (Timoko). Il s'agit de la sixième victoire de l'année de David Bertrand, sa ...

Lire la suite
...
Prix Orsi Mangelli : le 2 pour la France

Le tirage au sort des deux batteries du Grand Prix Paolo et Orsino Orsi Mangelli (Gr.1), ce lundi (9 partants dans chacune), a été favorable aux intérêts tricolores. Dans la première batterie, Idéfix de Centule (Very Nice ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite