... © ScoopDyga
Actualité - 25.03.2022

Match de haut vol dans le Bois de Vincennes

Le rendez-vous proposé par le Prix du Vincennes (Gr.3) ce samedi porte avec lui toutes les promesses d'une belle et grande rencontre. Le casting est dense et de grande qualité avec plusieurs candidats qui, par leur seule présence, suscitent le plus grand intérêt. Citions pêle-mêle Cleangame, Ampia Mede Sm, Elie de Beaufour. Plus que cela, il y a comme un parfum d'Amérique dans ce Bois de Vincennes avec plusieurs participants de la dernière édition de la Legend Race et plusieurs autres qui en ont rêvé sans pouvoir s'y aligner.

Comment ne pas en effet penser au Prix d'Amérique (Gr.1) dans une épreuve qui réunit trois candidats du championnat de janvier, Rebella Matters (Explosive Matter), Gu d'Héripré (Coktail Jet) et Bahia Quesnot (Scipion du Goutier), et plusieurs autres qui n'y ont pas décroché leur place mais qui en rêvaient ? On peut lister ici Ampia Mede Sm (Ganymède), Fakir du Lorault (Vaillant Cash) et Express Jet (Goetmals Wood).
Et puis il y a la délégation des hongres, emmenée par les exceptionnels Cleangame (Ouragan de Celland) et Elie de Beaufour (Royal Dream), pour lesquels le Prix d'Amérique ne pourra rester qu'à l'état de rêve à jamais, compte tenu du règlement, mais dont on sait qu'ils auraient le niveau d'y jouer un bon rôle au regard de leurs chronos affichés.


EN PARLANT D'AMÉRIQUE

Le trio américain
Avec Rebella Matters (Explosive Matter), Gu d'Héripré (Coktail Jet) et Bahia Quesnot (Scipion du Goutier), tous sur la grille de départ de la dernière Legend Race, on aborde un trio qui soulève plus de questions qu'il n'apporte de réponse sur leur forme respective. Hormis peut-être Rebella Matters dont les deux derniers échecs, dans le Prix d'Amérique Legend Race (Gr.1) justement et le Prix de Paris Marathon Race (Gr.1), n'ont pas besoin de réels justificatifs tant les enjeux étaient élevés. La jument a été trop vite exposée sur la très longue distance du Paris et est logiquement rentrée dans les rangs pour conclure. Sa pointe de vitesse finale a souvent fait des ravages dès lors qu'elle a pu la protéger. Ce sera là tout l'art de Christophe Martens de la servir au bon moment.
De Gu d'Héripré, on attend toujours qu'il montre qu'il a retrouvé l'ensemble de son potentiel. Tel n'a pas été le cas depuis son retour à la compétition au début de l'année. Quant à Bahia Quesnot, dont il s'agit de l'ultime compétition dans l'Hexagone, elle n'a pu jouer de rôle actif lors de ses quatre dernières tentatives à l'attelé. Pour elle aussi, cette sortie - dans tous les sens du terme - demandera du mieux sur ses précédentes prestations.

Ampia Mede Sm, celle qui est restée sur le bord de la route américaine
Question : quelle candidate suscitait énormément d'enthousiasme en vue de sa participation dans le Prix d'Amérique ? Répônse : Ampia Mede Sm. La chronique de la qualification manquée de la pensionnaire de Fabrice Souloy a d'ailleurs été l'un des feuilletons de l'hiver. Recalée dans le Prix Ténor de Baune - Qualif#4, dans lequel elle a été disqualifiée, Ampia Mede Sm a repris depuis sa marche en avant. Sa quatrième place dans le Prix de Paris (Gr.1) derrière un trio de haut vol (Diable de Vauvert, Etonnant et Galius) en fait tout simplement une gagnante en puissance du Prix du Bois de Vincennes (Gr.3). Il suffit encore de reprendre les déclarations de Franck Nivard en l'occasion pour conforter cette idée : "Je ne suis pas trop bien parti et me suis retrouvé en épaisseur. J'aurais peut-être dû rester en dehors de Davidson. C'est dommage, si je suis dans le dos d'Étonnant, on aurait lutté pour la victoire. On sait qu'elle a le niveau pour aller avec ceux-là."

Parmi ceux qui rêvaient au Prix d'Amérique en début de meeting, Express Jet et Fakir du Lorault ont dû faire sans, faute de qualification. Les deux sont passés à côté de leur séquence hivernale et viennent de refaire paler d'eux à Caen. Le contexte parisien, plus relevé, leur sera moins favorable mais leur forme est désormais avérée.

LA BATAILLE DES GRANDS HONGRES

En parlant de Cleangame (Ouragan de Celland) -comme d'ailleurs avant lui d'Aubrion du Gers (Memphis du Rib)-, Jean-Michel Bazire a toujours dit qu'il pourrait jouer un premier rôle dans le Prix d'Amérique, à la condition que ce dernier soit ouvert aux hongres. Et qu'il aurait pu y offrir une vraie réplique à Face Time Bourbon notamment. La rencontre n'aura jamais pu s'organiser, dans le Prix d'Amérique ou ailleurs contrairement aux matchs Bold Eagle/Aubrion du Gers.
Le champion aux 41 victoires effectue ce samedi sa rentrée. Il n'a plus été revu depuis sa quatrième place dans le Prix de Brest (Gr.3) dans lequel il devait rendre 50 mètres notamment au vainqueur Dreamer de Chenu. Sa tâche sera encore compliquée dans le Bois de Vincennes avec l'obligation de concéder 25 mètres au départ à Ampia Mede Sm et Elie de Beaufour (Royal Dream). Entre les compagnons d'entraînement Cleangame et Elie de Beaufour, ce sera la première rencontre officielle. Un match aux allures de bataille de grands hongres.


Cleangame et Elie de Beaufour dans le même paddock cet hiver à Grosbois

© ScoopDyga
L'obligation d'un exploit pour Cleangame
Avec un rival de la stature d'Elie de Beaufour, il faudra que Cleangame fournisse sa meilleure valeur ce samedi. Confié à Nicolas Bazire (une première association), le représentant d'Eric Levallois et de l'Ecurie Cheffreville est en effet en grande forme et court toujours à bon escient (26 victoires en 36 sorties !). Le 8 ans dispose d'un record d'1'12''6 sur le parcours du jour des 2.850 mètres de la grande piste parisienne. Avec ses 1'11''2, Cleangame possède en théorie la marge nécessaire pour lui rendre 25 mètres. Oui mais... Elie de Beaufour a aussi réalisé 1'11''1 sur le parcours voisin des 2.700 mètres il y a quelques semaines seulement. Sur cette base, la mission deviendrait quasiment impossible pour Cleangame, sauf à battre le record du parcours en signant 1'10''5. C'est à dire le record général de Vincennes sur le créneau de 2.700 mètres et plus toujours l'apanage de Traders et Face Time Bourbon en 1'10''8. Autre hongre de talent au départ, Fire Cracker (Quaro) n'a jamais pu contester la supériorité d'Elie de Beaufour à ce jour. Ses ambitions se cantonneront aux meilleurs seconds rôles.

Bilooka du Boscail, deuxième l'an dernier
Pour sa 147e et ultime sortie, Bilooka du Boscail (Look de Star) se produit dans une épreuve dans laquelle elle a conclu deuxième l'an dernier, derrière Ce Bello Romain (Jam Pridem). Difficile dans un contexte plus concurrentiel de lui voir recueillir le même classement. Autre concurrent de 11 ans au départ, Brillant Madrik (Lilium Madrilk) ne dispose pas de plus d'arguments en sa faveur pour s'immiscer très haut dans le classement final, sauf celui de son pilote, l'incandescent Alexandre Abrivard. Pour lui aussi, cette épreuve sonnera comme sa fin de carrière - au moins en France.

PARTANTS VINCENNES - Samedi 26 Mars
3 PX DU BOIS DE VINCENNES - (15H35)
Premium - Att. - (3) - Internationale - 90 000 € - 2 850m
1. HIP HOP HAUFORCh. Bigeon
2. HANNA DES MOLLESL. Cl. Abrivard
3. AMPIA MEDE SMF. Nivard
4. CALLE CROWND. Thomain
5. FIRE CRACKERE. Raffin
6. CHALIMAR DE GUEZR. Congard
7. BRILLANT MADRIKA. Abrivard
8. REBELLA MATTERSCh. Martens
9. FAKIR DU LORAULTM. Charuel
10. EXPRESS JETP. Vercruysse
11. ELIE DE BEAUFOURN. Bazire
12. GU D'HERIPREJ.-Ph. Monclin
13. BILOOKA DU BOSCAILY. Hurel
14. ETOILE DE BRUYERECh. Dreux
15. CLEANGAMEJ.-M Bazire
16. BAHIA QUESNOTJ. Guelpa

Des 5 ans au travail

Deux 5 ans se frotteront à leurs aînés. On trouve la classique Hanna des Molles (Village Mystic) absente depuis début novembre. Pour elle, il s'agit de retrouver le rythme de la compétition. Alexandre Abrivard vient ainsi de déclarer à son sujet sur Equidia : "Elle est bien au travail mais a été arrêtée tout l’hiver en raison de deux myosites coup sur coup. Elle a eu besoin de temps pour revenir au mieux et va forcément manquer pour sa rentrée. Elle effectue son retour dans cette course car, dans trois semaines, elle aura à sa disposition un Groupe 2 pour seules femelles dans lequel il ne faudra pas se manquer."
Le second 5 ans est Hip Hop Haufor (Up and Quick), une révélation du meeting hivernal au sujet duquel Christian Bigeon nous a déclaré à l'heure du bilan : "Mon cheval d’avenir c’est Hip Hop Haufor. Il n'a cessé de progresser cet hiver, toutes ses courses sont bonnes et il ne va pas taper loin des bons prochainement." Il reste qu'il se présente ici ferré après un mois sans courir dans l'objectif de monter en condition.

A voir aussi :
...
Kennedy, Vincennes avant de s'envoler vers les Etats-Unis

Kennedy (Joke Face) sera l'un des opposants à Etonnant (Timoko) dans le prochain International Trot (Groupe 1) du 15 octobre, à New York, connu pour son aéroport John F. Kennedy... C'est dire la renommée acquise par ce fils de la championne Lisa ...

Lire la suite
...
Jonquille de Meat émerge d'un très bon lot

C'est un lot dont il faudra se souvenir à coup sûr. Cet hiver, beaucoup des participants du Prix Une de Mai, disputé ce lundi à Craon, seront vus à Vincennes, avec l'ambition de s'imposer. Sur une piste rendue lourde par les fortes ...

Lire la suite
...
Joker Darling donne des promesses

Une très belle impression. Si le favori Joaquim Dieschoot (Scipion du Goutier) sera à reprendre (quatrième, sans démériter, malgré deux fautes). Joker Darling (Love You) n'a pas rencontré d'opposition dans l'épreuve du jour des 3 ans de ...

Lire la suite
...
I Am des Mottes, un succès qui en appelle d'autres

L'avenir lui appartient. À 4 ans, I Am des Mottes (Real de Lou) est en train de prendre une autre dimension. Lundi, il a enfin réussi à passer le poteau en tête, lui qui s'était bien comporté à plusieurs reprises, aprè...

Lire la suite