... (© APRH)
Résultat de course - 26.03.2022

Just Love You, juste la forme Abrivard

Comme la course n'a pas été sélective, cela lui a permis de repartir sous les attaques.
Alexandre Abrivard

La déception d'Inexess Bleu a été vite oubliée par le clan Abrivard. Après le succès de Diablo de Caponet, Just Love You a terminé la réunion par un succès supplémentaire dans le Prix de Châtillon (Groupe 3), le 42ème depuis le début de l'année pour l'entraînement de Laurent, alors qu'Alexandre, auteur d'un coup de trois, en totalise désormais 65.

Quand la forme est là, tout va... ou presque. Inexess Bleu (Vittel de Brévol) s'était quand même montré fautif un peu plus tôt avant que l'issue du deuxième Groupe 3 de la réunion ne tourne de peu à l'avantage de Just Love You (Love You) qui n'avait pourtant pas recouru depuis trois mois. Après avoir dû renoncer à une course en début d'année car elle n'était pas bien du tout selon Laurent Abrivard, puis être passée sur le ring des ventes du Prix d'Amérique à Deauville où elle fut rachetée la bagatelle de 300 000 €, la pouliche élevée et propriété de Michèle Bliard a donc réussi à remettre les pendules à l'heure dès sa rentrée. "Elle n'avait que quatre boulots dans les jambes après avoir été arrêtée tout le mois de février, confie Alexandre Abrivard. Elle a fait des joggings pendant dix jours et ne retravaille sincèrement que depuis dix jours. Elle n'était qu'à 70 % de ses moyens. Comme la course n'a pas été sélective, cela lui a permis de repartir sous les attaques."
Si tel a été le cas, c'est parce qu'Alexandre Abrivard, auteur d'un coup de trois ce samedi ce qui lui permet d'afficher 65 victoires depuis le début de l'année, a parfaitement joué le coup tactiquement en bloquant la course après avoir pris le meilleur dans la descente. "Une fois que la Souloy (Jamaïca Turbo) est partie au galop, ça a calmé la course", poursuit-il alors que sa rivale a terminé très vite et échoué de très peu aussi. De quoi se satisfaire finalement pleinement de ce samedi à Vincennes. "Trois victoires sur neuf courses, ça fait une sur trois, c'est bien." Qui pourrait dire le contraire ?

D'où vient-elle ?

Just Love You est la demi-sœur cadette du classique Royal Lover 1’11’’ (Ganymède), qui s’illustra sous la houlette de Jean-Michel Bazire, gagnant le semi-classique Prix Phaéton (Groupe 2) et se classant quatrième du Critérium des 5 Ans (Groupe 1) avec des gains en fin de carrière de 409.790 €. Elle a aussi pour aîné First In Love (Goetmals Wood), dont les gains s'élèvent à 217.850 €. Le pedigree de Just Love You est illustré par un bel inbreeding sur le crack américain, Speedy Somolli (4x4).

9e | PRIX DE CHATILLON
Att - 2700 m - Groupe 3 - 70 000 €
JUST LOVE YOU 1'16"2
Love You x Just In Love (Ever Jet)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. Cl. Abrivard
Propriétaire : M. Bliard - Eleveur : M. Bliard
2e Jamaica Turbo 1'16"2 Charly du Noyer x Bella Turbo
3e Diva Del Ronco 1'16"3 Varenne x Magic Vision Lf
4e : Junon - 5e : Justine Vive - 6e : Jazzie Belle - 7e : Joyce de Colmine
A voir aussi :
...
L'agenda de la semaine : cap sur l'Atlantique

Les esprits seront focalisés cette semaine sur la belle réunion de samedi prochain avec le Prix de l'Atlantique (Gr.1) mais aussi le Prix de Tonnac-Villeneuve (Gr.2). En attendant voici le programme de lundi à vendredi. ● Lundi 15 avril : Après ...

Lire la suite
...
27 engagés dans le Prix de l'Atlantique

Respectivement 2ème, 3ème et 4ème du Prix de l'Atlantique 2023 (voir notre photo) derrière Étonnant, GO ON BOY (Password), HOHNECK (Royal Dream) et HORSY DREAM (Scipion du Goutier) font partie des 27 engagés pour l'édition 2024 programmée samedi prochain à ...

Lire la suite
...
Tracking : ça tournerait au "fiasco" ?

Nos confrères de Jour de Galop en ont fait leur une jeudi soir : le dossier du Tracking en France entre dans une spirale négative. "Pourquoi le tracking est un fiasco en France" pouvait-on ainsi lire dans le quotidien ...

Lire la suite
...
Une journée semi-classique
sous le signe des équipes

Disputée dans des conditions estivales, la réunion de ce samedi à Vincennes a tenu toutes ses promesses. Avec des courses de haut niveau, de jolis matchs, des rebondissements et une tendance : des succès en équipe.

Lire la suite