... ©Scoopdyga
Actualité - 09.04.2022

Diable de Vauvert étincelant peut rêver toujours plus grand

Remporter une des trois grandes courses du meeting d'hiver, en l'occurrence le Prix de Paris Marathon Race, n'est jamais un hasard. Et Diable de Vauvert (Prince d'Espace) le rappelle à tous et même à son entourage qui ne l'imaginait pas forcément sur la plus haute marche du Prix Jean Riaud. Pourtant si, le vainqueur, brillant même, est bien Diable de Vauvert. Et il pourrait rêver encore toujours plus grand.






Les deux derniers vainqueurs du Prix de Paris Marathon Race pourraient bien faire la une de l'actualité de ce printemps 2022. Pour Étonnant (Timoko), le plan est déjà établi : ce sera le Prix de l'Atlantique avant l'Elitloppet. Pour Diable de Vauvert (Prince d'Espace) l'option potentielle de l'Elitlopp est souhaitée par le driver Tony Le Beller mais pas du tout par l'entraîneur Bertrand Le Beller, son frère, lequel a dans son camp le propriétaire-éleveur Franck Lemuet. Donc si Solvalla est possible pour Diable de Vauvert ce serait plutôt pour le marathon du Harper Hanovers... à moins qu'une expérience dans le Prix de l'Atlantique soit totalement concluante. Mais pour le moment c'est un brillant
succès dans le Prix Jean Riaud devant les excellents Rebella Matters (Explosive Matter) et Gu d'Héripré (Coktail Jet). Deux trotteurs de tout premier plan auxquels Diable de Vauvert devait rendre 25m. Le tout dans un temps record : 1'11''5 sur 2875m, soit le nouveau record du parcours (tout en précisant que Cleangame avait trotté 1'11''2 lui sur 2900m).
Tous les ingrédients pour qualifier de réel exploit la performance du jour de Diable de Vauvert sont donc réunis. Y compris, le fait d'estomaquer son driver Tony Le Beller : "À l'intersection des pistes, n'ayant rien fait du parcours, j'attendais de voir comment ça allait se négocier et quand j'ai vu le trou à la corde alors j'ai pris l'option de la corde. Et ensuite j'ai eu un boulevard. J'avoue que ce qu'il fait aujourd'hui, c'est exceptionnel. Il montre qu'il n'avait pas volé son Prix de Paris, c'est un vrai ! Non pas que je sois surpris de son niveau, mais comme parfois on entend que c'est surtout un finisseur ou qu'il arrive sur le tard. Mais même en arrivant sur le tard, c'est un put*** de cheval !"
Pour réaliser cette performance, Diable de Vauvert a donc appliqué sa tactique de prédilection, celle de la patience avant de placer une pointe de vitesse exceptionnelle pour finir. Émilie Le Beller, épouse de Bertrand Le Beller, l'entraîneur vainqueur, a admis sa surprise de voir performer ainsi leur champion : "On avait imaginé une course sage pour prendre une place et je ne pensais pas qu'il pourrait finir comme ça. Mais dès le heat Tony {Le Beller} m'avait dit que le cheval était vraiment bien. Après le Prix de Paris, on avait fait en sorte de surtout lui donner l'occasion de décompresser et ce qu'il réussit à faire là c'est top. On met de moins en moins de matériel, plus de martingale notamment. On va viser le Harper Hanovers en Suède le week-end de l'Elitloppet."

En attendant et fort de succès, Diable de Vauvert devient millionnaire en gains, encore un grand cap de passé.

Il m'a scotché !
Tony Le Beller

©Aprh
Les placés
Dans une course menée de façon offensive par un tenace Fakir du Lorault (Vaillant Cash), les finisseurs ont eu les bons rôles. Deuxième mercredi à Angers, Rebella Matters (Explosive Matter) a pleinement satisfait Christophe Martens : "Plus elle travaille mieux elle est. Dès l'échauffement je la sentais très bien. Elle fait une sacrée valeur encore. Quand tu cours un Prix d'Amérique de toutes façons, c'est que tu es une championne."
Gu d'Héripré (Coktail Jet) prend une nouvelle 3ème place (son classement déjà dans le Prix du Bois de Vincennes) faisant dire à Jean-Philippe Monclin : "On avait décidé de ne pas aller à la corde aujourd'hui et c'est là que ça s'est joué, c'est ainsi. Sa fin de course est super bonne."
Entraîneur de Ce Bello Romain (Jam Pridem), Sylvain Dupont oscillait lui entre satisfaction et légère frustration de ne pas finir un ou deux rangs plus près : "C'est très bien, on pouvait espérer finir 2ème, on est 4ème, tous les chevaux étant près les uns des autres. Anthony a été obligé de sortir tôt du dos d'Elie de Beaufour et il n'y a rien à lui reprocher. Il était trop tendu à Caen et trop froid aujourd'hui, il va falloir trouver le juste milieu. Prochaine étape : le Critérium de Vitesse de Basse-Normandie à Argentan en fin de mois."

Déceptions dans la team Bazire
Cleangame a donc pris le galop à 250m du but, Jean-Michel Bazire plaidant coupable : "Je suis venu trop tôt." Quant à Elie de Beaufour, il n'a pu soutenir le tempo pour finir étant "méconnaissable" pour reprendre les termes de Jean-Michel Bazire lui-même.
7e | PRIX JEAN RIAUD
Att - 2850 m - Groupe 3 - 90 000 €
DIABLE DE VAUVERT 1'11"5
Prince d'Espace x Pop Star (First de Retz)
Driver : T. le Beller - Entraîneur : B. le Beller
Propriétaire : Ec. de Vauvert - Eleveur : F. Lemuet
2e Rebella Matters 1'12"4 Explosive Matter x Mystical News (no)
3e Gu d'Heripre 1'12"4 Coktail Jet x Vedetta d'Heripre
4e : Ce Bello Romain - 5e : Fakir du Lorault - 6e : Chica de Joudes - 7e : Elie de Beaufour

D'où vient-il ?

Sa mère, Pop Star 1'13'' m. (First de Retz), a gagné le semi-classique monté Prix Henri Ballière, à Caen, puis s'est classée troisième du classique Prix du Président de la République. Ses gains s'élèvent à 275.680 €. Elle se recommande, pour l'heure, de trois vainqueurs, les deux autres étant Furie de Vauvert 1'14'' (Rockfeller Center), gagnante de cinq courses et de 67.870 €, et Hendrix de Vauvert 1'16'' (Texas Charm), lauréat de deux courses, pour un peu plus de 17.000 €. Quant à l'avenir, il est incarné par Jacky de Vauvert, un mâle de 3 ans, par Ouragan de Celland, et Krak de Vauvert, un 2 ans
par Memphis du Rib.

A voir aussi :
...
Idéal du Rocher monte encore son niveau de jeu

Le plus riche du second échelon, Idéal du Rocher (Clif du Pommereux) a profité de son bon départ pour se placer rapidement derrière le groupe de tête. Il a ensuite sagement patienté avant de passer à l’...

Lire la suite
...
Jacar de la Dives, victoire lavalloise mais pensées parisiennes

Estimé par Bertrand Le Beller, Jacar de la Dives (Viking de Val) bénéficiait d’un très bel engagement à la limite du recul ce mercredi. Il n’a pas laissé passer l’occasion de s’imposer, pour la ...

Lire la suite
...
Avec Elie de Beaufour,
"JMB" toujours roi d'Anjou-Maine

Pour la cinquième fois de suite (et pour la neuvième fois au total), Jean Michel Bazire remporte le Grand Prix Anjou-Maine (Gr.2) en tant qu’entraîneur. Cette fois c’est avec Elie de Beaufour qu’il pose ...

Lire la suite
...
Nouveau coup d'arrêt
pour Earl Simon

Initialement attendu dans la quatrième étape du Tour Européen du Trotteur Français (T.E.T.F.), dimanche prochain à Gelsenkirchen, Earl Simon ne sera pas de la partie. Et pour cause, il connaît un problème de ...

Lire la suite