... © Valérie Ortega
Actualité - 11.10.2020

Bugsy Malone en temps record et première pour Philippe Allaire

La victoire de Bugsy Malone dans le 43e Grand Prix du Sud-Ouest (Gr.2), ce dimanche à Agen-La Garenne, est à la fois une leçon bien apprise, la fin d'un chapitre et une compensation. Ajoutons encore que le vainqueur a battu le record du parcours et simultanément le record absolu de la piste agenaise en 1'11''5.

Il n'y a aucune coïncidence dans le verdict et les attendus du Grand Prix du Sud-Ouest (Gr.2), édition 2020. Petit rappel des faits. En 2016, sur cette même piste d'Agen, Bird Parker s'impose dans l'épreuve en temps record avant d'être dépossédé de son titre au profit de Timoko pour avoir gêné la progression de celui-ci dans le final. Le pensionnaire de Philippe Allaire conserve néanmoins, comme bénéfice de ses efforts, outre la deuxième place, le co record de la piste en 1'11''6 avec Timoko. Avec cette péripétie, Philippe Allaire voyait aussi son nom toujours absent du palmarès du plus ancien Grand Prix des Fédérations Régionales. Depuis 2016, c'était en fait installé un monopole sous le label Jean-Michel Bazire, vainqueur successivement avec Aubrion du Gers (2017 et 2018) et Cleangame (2019). En s'imposant ce dimanche, Bugsy Malone (Ready Cash) arrête le chapitre "Bazire", offre une première, sous forme de consolation à Philippe Allaire, et démontre que Yoann Lebourgeois a bien appris sa leçon après l'échec (relatif car récompensé de la troisième place) de Bugsy Malone, en dernier lieu, dans le Grand Prix Anjou-Maine (Gr.3) au Mans.
La leçon bien apprise par Yoann Lebourgeois
Précédé le 30 septembre par Dreambreaker (Offshore Dream) et Tony Gio dans le Grand Prix Anjou-Maine, Bugsy Malone n'avait peut-être pas été mené au mieux de ses intérêts. C'était du moins l'avis de son pilote Yoann Lebourgeois lors de son debrief : « Je n’ai pas assez durci la course, c’est de ma faute. Le cheval est battu sur un sprint. En le drivant de manière plus offensive, la course aurait eu une toute autre tournure. »
Ce dimanche à Agen, le pilote normand a donc utilisé à fond les atouts de son partenaire, notamment sa tenue à toute épreuve, expliquant sur Equidia : « Je ne suis pas parti vite derrière l’autostart mais, ça, je le savais. J’ai ensuite pris la tête facilement. À un tour de l’arrivée, j’ai laissé souffler mon cheval puis je lui ai demandé d’accélérer assez fort dès le virage suivant. J’ai allumé la mèche de bonne heure cette fois-ci. Je ne me suis pas fait avoir ! Dans le dernier tournant, je savais que c’était gagné. Je me suis donc évertué à bien tenir mes rênes jusqu’au poteau car il peut me faire une foulée de galop n’importe quand. Il faut toujours se montrer très vigilant avec lui. Je gagne facilement. Il aurait encore pu poursuivre un moment à ce rythme là. »

Nouveau record de la piste
En faisant afficher 1’11’’5 dans ce Grand Prix du Sud-Ouest, Bugsy Malone fait tomber le record du parcours des 2 575 mètres départ autostart co-détenu par Timoko et Bird Parker (1’11’’6), par ailleurs le record absolu d’Agen. Le fils de Ready Cash signe ce dimanche sa 31ème victoire et la 15ème corde à droite. Sur cette corde, en étant pieds nus, Bugsy Malone affiche les stats suivantes : 10 courses / 3 victoires / 3 podiums / 3 disqualifications.

Dreambreaker au rendez-vous
Parmi les concurrents en vue, Frisbee d’Am, Clarck Sotho et Valokaja Hindo se sont montrés fautifs les uns après les autres. Dreambreaker a, quant à lui, confirmé son succès dans le Grand Prix Anjou-Maine pour se classer deuxième.

Une victoire qui stoppe la possibilité d'un grand chelem par Jean-Michel Bazire
Après avoir remporté les deux premiers Grands Prix des Fédérations Régionales (le Grand Prix de la Fédération du Nord avec Dorgos de Guez et le Grand Prix Anjou-Maine avec Dreambreaker) [lire notre précédente édition], Jean-Michel Bazire voit s'envoler la possibilité de réaliser le grand chelem dans ce circuit 2020.

7e | 43 EME GRAND PRIX DU SUD-OUEST - PARIS-T
Att - 2575 m - Groupe 2 - 130 000 €
BUGSY MALONE 1'11"5
Ready Cash x Night Captain (Goetmals Wood)
Driver : Y. Lebourgeois - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : Ph. Allaire - Eleveur : Ch. Simon
2e Dreambreaker 1'11"8 Offshore Dream x Brooke Boko
3e Ce Bello Romain 1'11"9 Jam Pridem x Miss Echo Bella
4e : Bahia Quesnot - 5e : Aribo Mix - 6e : Billie de Montfort - 7e : Elvis d'Evron

D'où vient-il ?

Bugsy Malone (Ready Cash) est, de loin, le meilleur produit, à ce jour, de Night Captain 1'14'', laquelle compte plus de 100 000 € de gains. Cette fille de Goetmals Wood 1'11'' est la plus riche de sa fratrie. Sa grand-mère, Taorestane Captain 1'19'' (1985-Florestan), est une véritable matrone, dont descendent, entre autres, les Elitloppa 1'13'', Who's Who 1'11'', Ever Pride 1'12'', Heaven's Pride 1'14'', Rhéa Pride 1'12'', Désirée 1'12'', Regentry 1'12''... Les produits les plus récents de Night Captain sont deux "Brillantissime", Intact Mérité et Jirardière Mérité, l'un et l'autre encore à qualifier.

A voir aussi :
...
Idylle Speed,
une histoire à continuer

Avec Idao de Tillard et Italiano Véro partis chercher la gloire dans le Prix d'Amérique Legend Race, la Sulky World Cup 5 ans Finale - Prix Bold Eagle (Gr.1) se transforme en épreuve d'opportunité pour beaucoup. Parmi eux, on ...

Lire la suite
...
Tout devient possible
en l'absence du prince

C'est par l'absence de Just A Gigolo qu'il faut commencer l'approche de la Sulky World Cup 4 Ans Finale - Prix Ourasi (Gr.1). Ce sera le premier Groupe 1 de cette génération auquel il ne participera pas. Dès lors ...

Lire la suite
...
Dans les médias : M6 en mode immersif avec Xavier de Moulins

C'est une bonne nouvelle pour les courses. Le présentateur du JT de M6, le 19:45, Xavier de Moulins, va coprésenter les grandes épreuves du programme hippiques diffusées sur sa chaîne. Ce passionné des courses apportera sa notorié...

Lire la suite
...
Un monument sportif
aux cinq enjeux

Le Prix d’Amérique Legend Race n’est définitivement pas une course comme les autres. Par ses enjeux, son exposition médiatique, ses résonances internationales, tout concourt à en faire LA course à part. Elle est toujours surprenante et ...

Lire la suite