... © Valérie Ortega
Actualité - 11.10.2020

Bugsy Malone en temps record et première pour Philippe Allaire

La victoire de Bugsy Malone dans le 43e Grand Prix du Sud-Ouest (Gr.2), ce dimanche à Agen-La Garenne, est à la fois une leçon bien apprise, la fin d'un chapitre et une compensation. Ajoutons encore que le vainqueur a battu le record du parcours et simultanément le record absolu de la piste agenaise en 1'11''5.

Il n'y a aucune coïncidence dans le verdict et les attendus du Grand Prix du Sud-Ouest (Gr.2), édition 2020. Petit rappel des faits. En 2016, sur cette même piste d'Agen, Bird Parker s'impose dans l'épreuve en temps record avant d'être dépossédé de son titre au profit de Timoko pour avoir gêné la progression de celui-ci dans le final. Le pensionnaire de Philippe Allaire conserve néanmoins, comme bénéfice de ses efforts, outre la deuxième place, le co record de la piste en 1'11''6 avec Timoko. Avec cette péripétie, Philippe Allaire voyait aussi son nom toujours absent du palmarès du plus ancien Grand Prix des Fédérations Régionales. Depuis 2016, c'était en fait installé un monopole sous le label Jean-Michel Bazire, vainqueur successivement avec Aubrion du Gers (2017 et 2018) et Cleangame (2019). En s'imposant ce dimanche, Bugsy Malone (Ready Cash) arrête le chapitre "Bazire", offre une première, sous forme de consolation à Philippe Allaire, et démontre que Yoann Lebourgeois a bien appris sa leçon après l'échec (relatif car récompensé de la troisième place) de Bugsy Malone, en dernier lieu, dans le Grand Prix Anjou-Maine (Gr.3) au Mans.
La leçon bien apprise par Yoann Lebourgeois
Précédé le 30 septembre par Dreambreaker (Offshore Dream) et Tony Gio dans le Grand Prix Anjou-Maine, Bugsy Malone n'avait peut-être pas été mené au mieux de ses intérêts. C'était du moins l'avis de son pilote Yoann Lebourgeois lors de son debrief : « Je n’ai pas assez durci la course, c’est de ma faute. Le cheval est battu sur un sprint. En le drivant de manière plus offensive, la course aurait eu une toute autre tournure. »
Ce dimanche à Agen, le pilote normand a donc utilisé à fond les atouts de son partenaire, notamment sa tenue à toute épreuve, expliquant sur Equidia : « Je ne suis pas parti vite derrière l’autostart mais, ça, je le savais. J’ai ensuite pris la tête facilement. À un tour de l’arrivée, j’ai laissé souffler mon cheval puis je lui ai demandé d’accélérer assez fort dès le virage suivant. J’ai allumé la mèche de bonne heure cette fois-ci. Je ne me suis pas fait avoir ! Dans le dernier tournant, je savais que c’était gagné. Je me suis donc évertué à bien tenir mes rênes jusqu’au poteau car il peut me faire une foulée de galop n’importe quand. Il faut toujours se montrer très vigilant avec lui. Je gagne facilement. Il aurait encore pu poursuivre un moment à ce rythme là. »

Nouveau record de la piste
En faisant afficher 1’11’’5 dans ce Grand Prix du Sud-Ouest, Bugsy Malone fait tomber le record du parcours des 2 575 mètres départ autostart co-détenu par Timoko et Bird Parker (1’11’’6), par ailleurs le record absolu d’Agen. Le fils de Ready Cash signe ce dimanche sa 31ème victoire et la 15ème corde à droite. Sur cette corde, en étant pieds nus, Bugsy Malone affiche les stats suivantes : 10 courses / 3 victoires / 3 podiums / 3 disqualifications.

Dreambreaker au rendez-vous
Parmi les concurrents en vue, Frisbee d’Am, Clarck Sotho et Valokaja Hindo se sont montrés fautifs les uns après les autres. Dreambreaker a, quant à lui, confirmé son succès dans le Grand Prix Anjou-Maine pour se classer deuxième.

Une victoire qui stoppe la possibilité d'un grand chelem par Jean-Michel Bazire
Après avoir remporté les deux premiers Grands Prix des Fédérations Régionales (le Grand Prix de la Fédération du Nord avec Dorgos de Guez et le Grand Prix Anjou-Maine avec Dreambreaker) [lire notre précédente édition], Jean-Michel Bazire voit s'envoler la possibilité de réaliser le grand chelem dans ce circuit 2020.

D'où vient-il ?

Bugsy Malone est le deuxième produit de Night Captain qui avait passé la barre des 100 000 € de gains dans sa carrière de course. Cette fille de Goetmals Wood et la plus riche de sa fratrie. Sa mère Taorestane Captain est, quant à elle, à la base de nombre de très bons trotteurs au premier rang desquels la championne Elitloppa (377 488 €) mais aussi la semi-classique Genoa's Pride (209 758 €) d'où Rhéa Pride (339 740 €). C'est la famille d'Ever Pride (219 850 €) et d'Heaven's Pride (200 450 €).

7e | 43 EME GRAND PRIX DU SUD-OUEST - PARIS-T
Att - 2575 m - Groupe 2 - 130 000 €
BUGSY MALONE 1'11"5
Ready Cash x Night Captain (Goetmals Wood)
Driver : Y. Lebourgeois - Entraîneur : P. Allaire
Propriétaire : P. Allaire - Eleveur : C. Simon
2e Dreambreaker 1'11"8
3e Ce Bello Romain 1'11"9
4e : Bahia Quesnot - 5e : Aribo Mix - 6e : Billie de Montfort - 7e : Elvis d'Evron
A voir aussi :
...
Allegra WF et Björn Goop
l'Europe triomphe

Après les 59/1 affichés par Étonnant dans le Prix de Paris, les 36/1 de Geisha des Prés, voici les 94/1 d'Allegra WF dans ce Prix Reverdy - Prix de la Mayenne.

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat
de son plus bel éclat

Abonné aux petites places dans les belles épreuves montées pour chevaux d'âge, Diamant de Tréabat a décroché la plus belle belle pépite de sa carrière en cette fin de meeting.

Lire la suite
...
Châtillon-sur-Chalaronne : un an après

L'hippodrome de Bel Air à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) ouvrira ses portes demain lundi après un an sans course. Frappée de plein fouet par le confinement l'an dernier, la Société des Courses n'avait pas souhaité rouvrir en juin à huis-clos. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite