... (© ScoopDyga)
Actualité - 11.04.2022

Matthieu Abrivard, le troisième homme

Dix-huit réunions, dont quelques-unes mixtes, composaient le programme de ce week-end, soit un total de cent trente et une courses, aussi bien à Vincennes samedi qu’à La Guerche-de-Bretagne qui organisait dimanche son unique rendez-vous annuel. Au moment du traditionnel débrief du lundi, Matthieu Abrivard et Yoann Lebourgeois terminent ex aequo à la première place du classement des pilotes, chacun avec quatre succès, ce qui conforte le statut de troisième homme du premier nommé derrière Alexandre Abrivard et Eric Raffin au Sulky d’Or. La place de numéro un du week-end, l’Angevin l’occupe aussi au classement des entraîneurs, à égalité cette fois avec Patrick Terry. Avec cinq victoires de ses produits, Timoko est le grand gagnant chez les étalons.

Dans une course au Sulky d’Or et au Combiné où, depuis le début de l’année, Alexandre Abrivard impose un rythme très soutenu, notamment au double tenant du titre, Eric Raffin, les quatre victoires du week-end de Matthieu Abrivard, auteur d’un doublé samedi à Vincennes avec Face Time (Coktail Jet) et Haïda Sautonne (Magnificent Rodney) avant d’en faire de même le lendemain sur le gazon de l’hippodrome de Durtal avec l'inédit Jamin de Brion (Charly du Noyer) et I Love Latal (Memphis du Rib), confortent sa 3ème place dans ces deux classements. Une place qu’il partage avec François Lagadeuc au Combiné où les ambitions de celui qui a mis un terme en début d’année à sa carrière de jockey seront néanmoins forcément limitées.
Avec 46 victoires, le pilote angevin accuse un retard sensible sur le duo de tête après pratiquement trois mois et demi de compétition mais il est dans ses standards de l’an dernier à la même époque, saison à l’issue de laquelle il a établi son nouveau record de victoires (222) à l’attelé.
Matthieu Abrivard n’a pas été le seul à scorer à quatre reprises en l’espace de 48 heures. Toujours aussi attaché à sa Normandie, Yoann Lebourgeois a été en effet l’acteur majeur de la réunion dominicale de Lisieux puisqu’il a passé le poteau quatre fois en tête, dont trois avec des inédits âgés de 3 ans, à savoir Just Boy d'Alesa (Singalo), Jazz Jénilou (Singalo) et Jazz Princess (Unique Quick), le quatrième succès ayant été obtenu avec Hazana Thonic (Bold Eagle). Ce coup de quatre lui permet de se hisser à la quatrième place du classement du Sulky d’Or.

Les premières victoires du week-end
■ Esteban Salmon (apprenti) avec Guibson du Solnan (Tiego d’Etang) samedi à L’Isle-sur-la-Sorgue
■Clémentine Ménard (lad jockey) avec Gabelou Carisaie (Utoky) dimanche à Durtal

Mention spéciale à Jérôme Chavatte et à James Lebouteiller qui affichent chacun une réussite à la gagne de 67 %, s’étant imposés à deux reprises en trois courses : à Toulouse lors de la réunion Premium pour l’entraîneur particulier de l’Ecurie Duem avec Fast Domino (Atlas de Joudes) et Italo Duem (Blue Pass) ; à Tours pour celui qui a longtemps travaillé pour la famille Bigeon avec Filou de la Rouvre (Obrillant) et Has de Cambes (Tag Wood).

Le TOP-5 des pilotes du week-end (2 victoires et plus)
Pilote – courses - vict. (%) – places – Gains
1. Matthieu Abrivard – 9 c. - 4 vict. (44 %) – 1 pl. – 68 780 €
2. Yoann Lebourgeois – 9 c. – 4 vict. (44 %) – 1 pl. – 28 040 €
3. David Thomain – 13 c. – 2 vict. (15 %) – 1 pl. – 75 920 €
4. Adrien Lamy – 13 c. – 2 vict. (15 %) – 3 pl. – 54 080 €
5. Benjamin Rochard – 11 c. – 2 vict. (18 %) – 4 pl. – 41 460 €

Deux jeunes à 100 %
Chez les pilotes, il faut aussi souligner les 100 % de réussite de deux apprentis lads jockeys. Il s'agit de Pauline Beluze, qui plus lors de la réunion Premium de Toulouse dimanche et qui plus est dans les deux spécialités, Filou de Sita (Nahar de Béval) à l'attelé et Ekinoa du Patural (Quinoa du Gers) au monté, et d'Antonin André, samedi soir à Amiens et dimanche en Premium à La Capelle, respectivement avec Izou Renka (Ouragan de Celland) et Ganymed de Corbery (Uniclove). La première totalise désormais 48 succès, tandis que le second en est à 38.

Deux entraîneurs à trois victoires
Driver, Matthieu Abrivard s’est imposé à quatre reprises comme déjà mentionné. Partant du principe que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, trois fois son nom apparaissait aussi dans la colonne des entraîneurs. Avec Jamin de Brion (Charly du Noyer), lauréat à Durtal, il enregistre même son premier gagnant dans cette promotion pour son huitième partant. Comme tous les week-ends, Patrick Terry était sur tous les fronts, ayant au total vingt-et-un partants sur sept hippodromes différents. Le bilan fait état de trois victoires, ce qui permet à l’entraîneur normand de n’être plus qu’à trois unités des 300 gagnants. Sébastien Hardy a, lui, passé le cap des 1.000 vainqueurs comme entraîneur grâce à Gamine des Landes (Lilium Madrik) qu’il a lui-même menée au succès au Mont-Saint-Michel. Parmi les entraîneurs ayant gagné au moins deux courses, James Lebouteiller est le seul à afficher un 100 % de réussite à la gagne grâce à ses victoires tourangelles (lire plus haut).




Propriétaires : l’Écurie La Pinsonnière ou l'effet Groupe
La victoire de Fire Cracker dans le seul Groupe 2 du week-end permet à la casaque de l’Écurie La Pinsonnière de figurer en tête du classement avec les 54 000 € alloués au vainqueur. Au nombre de victoires, la première place est partagée par l’Ecurie L.-D. M. Abrivard, Bernard Desmontils et le comte Paul de Senneville avec 2 vainqueurs pour chacun, l’éleveur des Mauzun ayant réussi un carton plein dimanche à Castillonnès avec Istoric Mauzun (Carat Williams) et Gipsy Venezi (The Best Madrik) pour l’entraînement de Jean-Philippe Ducher.

ETALONS : TIMOKO AUX VICTOIRES, QUARO AUX GAINS

Le TOP-10 des étalons du week-end en nombre de victoires et gains
Rang - Père - nbre de gagnants / nbre places / gains cumulés
1. Timoko – 5 / 3 / 71 790 €
2. Singalo – 4 / 2 / 20 820 €
3. Uniclove – 3 / 5 / 40 730 €
4. Quaro – 2 / 3 / 78 250 €
5. Bold Eagle – 2 / 4 / 40 790 €
6. Brillantissime – 2 / 3 / 38 650 €
7. Look de Star – 2 / 3 / 37 280 €
8. Booster Winner – 2 / 2 / 33 280 €
9. Tag Wood - 2 / 4 / 29 340 €
10. Ni Ho Ped d’Ombrée – 2 / 3 / 28 210 €
■ Avec cinq gagnants pour vingt partants, Timoko occupe la première place du classement au nombre de victoires, talonné de près par Singalo, dont les produits font afficher un taux de réussite à la gagne encore supérieur (plus de 30 %). Aux gains, Quaro, porté par le succès de Fire Cracker dans le Prix Théophile Lallouet (Gr. 2), le devance pour plus de 6.000€.
■ Au cours du week-end, on dénombre huit autres étalons avec deux gagnants mais avec un total de gains inférieur à celui de Ni Ho Ped d’Ombrée (28.210 €).
■ Au total, 80 étalons ont vu au moins un de leurs produits s’imposer entre samedi et dimanche.

5 vainqueurs pour Timoko ce week-end.

(© G. Nifort)

A voir aussi :
...
2 ans : deux succès supplémentaires pour l'Écurie Hunter Valley

Les 2 ans de l'Écurie Hunter Valley sont en forme et enchaînent les victoires. Après Kapitano de Source (Ready Cash) jeudi à Enghien, deux nouveaux poulains entraînés par Tomas Malmqvist se sont imposés ce dimanche. À Alenç...

Lire la suite
...
Les pouliches suédoises de 3 ans font la loi aux Etats-Unis

Plusieurs épreuves des Blue Grass Series se sont disputées samedi soir au Red Mile de Lexington. Et les pouliches suédoises, entraînées aux Etats-Unis, y ont fait la loi. La vedette de Marcus Melander Joviality (Chapter Seven) ...

Lire la suite
...
Alpinista, le triomphe d'une phénomène dans l'Arc

Favorite du 101e Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1), Alpinista (Frankel) a parfaitement répondu aux attentes projetées sur elle. La représentante de l'éleveur et propriétaire suédoise Kirsten Rausing, à la tête de Staffordstown ...

Lire la suite
...
Le triomphe total
d'Alessandro Gocciadoro

On attendait Vivid Wise As dans la finale de la Loterie (Gr.1) dimanche à Naples. Le partenaire de Matthieu Abrivard s'est brillamment imposé dans sa batterie, laissant la meilleure impression de la phase qualificative. Il est passé tout près du ...

Lire la suite