... (© Frédéric Vernichon)
Actualité - 30.04.2022

Ce Bello Romain, en lettres d'or à Argentan

Tenant du titre du Critérium de Vitesse de Basse-Normandie (Groupe 2), Ce Bello Romain a conservé son titre sur le mile de l'hippodrome d'Argentan samedi en 1'10''2. À 10 ans, le cheval entraîné par Sylvain Dupont inscrit ainsi en lettres d'or son nom au palmarès de l'épreuve normande et devient seulement le cinquième trotteur à réussir ce doublé depuis sa création à la fin des années 1960.

L'histoire du Critérium de Vitesse de Basse-Normandie est longue de plus de cinquante ans. Mais Ce Bello Romain, fils de Jam Pridem, lui-même vainqueur de l'épreuve reine sur le mile d'Argentan il y a tout juste vingt ans, vient incontestablement d'en écrire l'une des épisodes les plus populaires en l'espace de douze mois. Seuls quatre trotteurs avant lui avaient réussi à défendre victorieusement leur titre : Mozon (en 1984 et 1985), Paparazzy (en 1997 et 1998), Nouba du Saptel (2010 et 2011) et Up And Quick (2017 et 2018). "Gagner à ce niveau, c'est déjà dur, alors le faire deux fois de suite... surtout à 9 et 10 ans !, souligne Sylvain Dupont. C'est pour cela que je suis ému aujourd'hui (lire samedi). Il y a une pression supplémentaire quand on doit défendre son titre. Il a vraiment une carrière exceptionnelle. Il a démarré par une cinquième place à Landivisiau et une deuxième place à Questembert. On peut être fier de lui et nous fiers d'avoir réussi à lui faire gravir les échelons."
Sylvain Dupont a toutes les (bonnes) raisons d'être ému après ce nouveau succès dans un Groupe 2, car Ce Bello Romain a été au moins aussi fort que l'an dernier pour s'imposer dans une arrivée complétée par Fakir du Lorault (Vaillant Cash) et Copsi (L'Océan d'Urfist), séparés par un minime écart au passage du poteau. Une arrivée à laquelle auraient aussi pu prétendre Rebella Matters (Explosive Matter), qui se mêlait à la lutte pour une place sur le podium quand elle s'est enlevée après la mi-ligne droite, et Mister F Daag (Conway Hall), qui n'a pu s'exprimer, Robin Bakker ayant visiblement beaucoup de ressources. "Je pense que son printemps 2021 a été sa meilleure période, confie l'entraîneur angevin. À son âge, on ne peut plus l'améliorer physiquement, mais on peut l'améliorer par des artifices, comme on l'a fait aujourd'hui en lui remettant son petit bonnet plein et en le plaquant. On a fait les bons choix en amont comme Anthony (Barrier) a fait les bons choix en course. Et puis, le fait de ne pas le déferrer des quatre pieds en début de saison est aussi bien. C'est une manière de continuer à le protéger. Il a beau avoir 10 ans, on continue à le protéger."
Depuis des mois, très précisément depuis le mois de juin 2020 et une victoire à Laval dans cet exercice, Sylvain Dupont répète que Ce Bello Romain est devenu un vrai spécialiste des départs à l'autostart. Avec le n°1 derrière la voiture ce samedi, il le fallait et c'est d'ailleurs cet atout qu'Anthony Barrier comptait bien jouer dans les premiers hectomètres. "Le numéro 1 derrière l'autostart est un très bon numéro mais il ne fallait pas dormir, convient le pilote mayennais, car cela pouvait vite devenir un numéro piège, surtout avec les chevaux qui étaient à notre extérieur, à savoir Express Jet et Rebella Matters. Le fait d'avoir son petit bonnet a été très important pour réussir à partir aussi bien qu'il l'a fait. Avant la course, j'avais dans l'idée de faire travailler Express Jet dans le premier tournant car ce n'est pas là où il est le plus à l'aise, mais j'étais prêt à le laisser passer en face. Avec Fakir du Lorault, même si je savais que c'était mission impossible pour lui avec le n°7, c'était le seul que j'aurais accepté de laisser se rabattre devant nous. Dans le parcours, il n'a pas tiré comme il l'avait fait à Caen dans la même configuration. Je pense aussi qu'il était mieux que lors de ses trois dernières courses."
Le scénario imaginé a été exactement celui qui s'est déroulé même si Sylvain Dupont depuis les tribunes aurait bien aimé qu'Express Jet emmène son cheval plus loin que le poteau des 500 derniers mètres où il n'a pas été capable de passer la vitesse supérieur. "Il a démarré très vite et a dû sortir plus tôt que ce que nous avions envisagé. C'est dire s'il a été fort pour s'imposer", relève l'entraîneur lauréat qui se projette sur les semaines à venir : "Défendre son titre, il l'a l'air d'aimer ça. Alors, on va retourner à Kouvola pour essayer de regagner le Kymi Grand Prix. Avant cela, il va aller courir à Copenhague dans quinze jours. Je préfère cette course-là aux Ducs de Normandie, qui s'annonce être une édition très relevée cette année, même s'il y a quinze heures de camion". Et si, après tout, le printemps 2022 de Ce Bello Romain se révélait être au moins aussi bon que celui de l'an dernier ?


Le numéro 1 derrière l'autostart est un très bon numéro mais il ne fallait pas dormir.
Anthony Barrier

Alors que son cheval sortait pour un heat à plus d'une heure du départ de cette course qui constituait ses débuts sur le mile, Mickaël Charuel, son entraîneur, se désolait déjà du numéro 7 avec lequel Fakir du Lorault (Vaillant Cash) : "La distance ne m'inquiète pas du tout pour lui mais que voulez-vous faire avec un tel numéro ?". Les faits ont malheureusement donné raison au Manchois. "J'ai eu beau essayer de démarrer, ceux à mon intérieur étaient plus rapides que le mien, revient François Lecanu. Ensuite, j'ai essayé de me ranger le plus vite possible. En face, j'ai commencé à progresser sans trop faire le fou pour autant. Au début du tournant final, je me suis fait un peu sortir par Rebella Matters même si, au final, je ne sais pas si ça change vraiment grand -chose au résultat. On aurait signé des deux mains avant le coup pour être deuxième avec le n°7 face à quelques spécialistes du mile."
En s'élançant en seconde ligne avec le n°12, Dominik Locqueneux savait aussi qu'il allait devoir composer avec Copsi (L'Océan d'Urfist). "Forcément, je me suis retrouvé un peu loin avec ce numéro mais, franchement, il court très bien. Le mile c'est un peu court pour lui et les 2 700 mètres sont un peu le bout du monde", sourit le driver belge.

3e | CRITERIUM DE VITESSE DE BASSE-NORMANDIE
Att - 1609 m - Groupe 2 - 100 000 €
CE BELLO ROMAIN 1'10"2
Jam Pridem x Miss Echo Bella (Echo)
Driver : A. Barrier - Entraîneur : S. G. Dupont
Propriétaire : Ec. S. Dupont - Eleveur : J. Bourreau
2e Fakir du Lorault 1'10"3 Vaillant Cash x Native du Lorault
3e Copsi 1'10"3 l'Ocean d'Urfist x Selgie
4e : Mister F Daag - 5e : Elvis du Vallon - 6e : Flore de Janeiro - 7e : Forbach

D'où vient-il ?

Fils de Jam Pridem 1'11'', Ce Bello Romain est le frère de deux vainqueurs, dont le meilleur est Topaze Bella 1'15'' (Hermès du Buisson), gagnante de cinq courses et de 111.780 €, et de First Bello Romain (Jam Prdem), deux victoires. leur mère Miss Echo Bella (Echo) n'est pas qualifiée. Il faut remonter plus loin dans la famille pour trouver des éléments qui se distinguent, la quatrième mère, Vassilia (1965-Chardonneret) étant la trois- quarts sœur du classique et étalon Ohé Saint Urbain 1'18'', deuxième d'un Prix de France.

A voir aussi :
...
Gilles d'Haenens remporte la Finale nationale des Courses Ecoles

Ilis étaient dix ce vendredi à Vincennes à partiper à la Finale du Challenge des Courses Ecoles de Trot (lire notre édition de jeudi 23 juin). C'est Gilles D'Haenens, au sulky de Dona Viva (Love You), pour l'entraînement de Dominik Locqueneux, qui s'est ...

Lire la suite
...
Indigo du Poret privé de Prix du Président de la République : une affaire bien embarrassante

Vendredi en fin de journée, Indigo du Poret (Dollar Macker) a été déclaré publiquement non partant dans le Prix du Président de la République (G.1) par son entraîneur. Le cheval n'est pas blessé ou victime ...

Lire la suite
...
Jagababa impressionne

Qualifiée en 1'14''9 à La Prairie (voir vidéo) il y a dix jours, ce qui lui avait valu deux étoiles dans Province Courses l'Hebdo, Jagababa (Jag de Bellouet) a brillamment confirmé pour ses premiers pas en compétition, ...

Lire la suite
...
Joviality remporte son premier test face aux mâles

La jeune championne américaine d'origine suédoise Joviality (Chapter Seven) a passé un nouveau cap vendredi en remportant la première éliminatoire du Yonkers Trot face aux meilleurs mâles. La semaine prochaine elle tentera de confirmer dans la ...

Lire la suite