...
Actualité - 04.05.2022

Mercredi 4 mai : la famille du trot en deuil

Le monde du trot a perdu ce mercredi deux de ses membres. André Meunier et Robert Chauvin sont décédés à quelques heures d'intervalle. Les deux ont endossé tous les rôles du trot, de jockey/driver à entraîneur, en passant par ceux de propriétaire et d'éleveur et même de commissaire pour André Meunier. Quant à Robert Chauvin, il était sur l'hippodrome lavallois jeudi dernier dans une réunion où sa représentante Fiesta du Belver s'est imposée.

Ancien professionnel reconnu notamment dans la spécialité du trot monté avant de devenir membre de la société LeTROT, André Meunier est décédé à l'âge de 73 ans.

Caen dans la brume ce matin
Son fils unique Stéphane aura veillé sur lui jusqu'aux derniers moments avant que la maladie ne l'emporte au petit matin. Juste avant que les qualifications de Caen ne débutent dans une brume venue se poser sur la Prairie comme un voile en mémoire d'un des incontournables des qualifications normandes. "Je sais que tout le monde avait une pensée pour Dédé ce matin à Caen", nous a témoigné avec émotion Stéphane Meunier à la mi-journée tout en soulignant les deux vies en une de son père.

Sa vie avec les chevaux
Jockey reconnu et apprécié des turfistes, André Meunier a croisé le fer avec quelques-uns des meilleurs cavaliers des années 80-90. Il remporta à Caen le Saint-Léger des Trotteurs en selle sur Vainqueur Ker Anna pour Ulf Nordin en 1990 mais aussi le semi-classique Prix Lavater, tremplin vers le Prix du Président de la République, en 1994 avec Cashinga. En tant qu'entraîneur, André Meunier connut de belles satisfactions avec des chevaux de niveau parisien comme Vianek et Olvest d'Arnoult.

©Scoopdyga
Sa vie autour des chevaux
Débordant d'énergie et alors qu'il préféra laisser l'entraînement de côté, André Meunier est entré à la société du Cheval Français en 2002 après des premières expériences dès 1991. Commissaire de course puis commissaire SECF officiant sur les hippodromes de Caen (et surtout aux qualifications donc), de Cabourg, d'Enghien et de Vincennes, il a aussi beaucoup oeuvré pour la promotion du Trotteur Français à travers le monde entier au sein de la cellule internationale pour mettre en place une multitude d'opérations et construire le plus grand nombre de ponts possible. Les expéditions en Angleterre, à Abu Dhabi ou à Moscou sont à jamais dans les mémoires de ceux qui les ont vécues. Notamment Benoît Fabrega qui, ému, se rappelle : "Je garderai en mémoire l'image d'un homme capable d'arriver à 5 heures du matin sur le tarmac du Bourget avec un panier garni de saucisson et autres réjouissances à l'attention des lads qui allaient voyager avec les chevaux avant d'endosser, le soir venu, son costume-cravate lors des dîners officiels et discuter de politique d'élevage avec les dirigeants. André était un grand frère pour nous, un guide, bien plus qu'un collègue." Ces dernières années, André Meunier avait également oeuvré au bon déroulement des déplacements dans le cadre du Tour Européen du Trotteur Français dont il fut une des figures.
Attaché à la formation sous tous ses aspects, on se rappellera aussi de son énergie déployée mais jamais comptée pour transmettre à la fois ses connaissances et sa passion.

L'équipe de 24h au trot présente à Stéphane, son fils, ainsi qu'à ses trois petits-enfants ses plus sincères condoléances.

Ses obsèques auront lieu mardi prochain, 10 mai, à 15h15, au Crématorium de Sées (61).
© Province Courses

Robert Chauvin n'est plus

Installé à quelques kilomètres de Valsemé (Calvados), Robert Chauvin était à la tête de Fiesta du Belver (Roi du Coq), le 28 avril dernier, sur l’hippodrome de Laval où la jument venait de renouer avec le succès. Le professionnel normand confiait alors espérer pouvoir participer avec elle à des prochaines étapes du GNT. Il n’en sera rien malheureusement. Robert Chauvin est décédé ce matin, victime d'un infarctus, et n'a pu être ranimé. Il avait 58 ans.
Selon les chiffres du site letrot.com, Robert Chauvin avait eu son premier partant comme entraîneur au milieu des années 1980 avec Ouarsenis (Ersin), qui lui permit de remporter son premier succès à Vincennes à la fin de l’année 1984 avec la complicité de Philippe Bekaert. Ses plus belles victoires de metteur au point, Robert Chauvin les a obtenues avec Roi du Coq et Sindy de la Noé chacun dans un Groupe 2 alors que le mâle termina aussi 3ème du Prix du Président de la République (Gr. 1). Or, Fiesta du Belver, l'actuel meilleur élément de son petit effectif, est justement née de la rencontre entre Roi du Coq et Sindy de la Noé.
À Deauville l’an dernier, le professionnel avait présenté avec sa fille Sydney Kaiser du Belver (Uniclove), un frère utérin de Fiesta du Belver, déclarant à Province Courses l’Hebdo : "C’est la première fois que nous avons un poulain le premier jour des ventes, ça signifie que nous commençons à avoir un peu d’importance." Il avait alors décidé de se concentrer de plus en plus sur l'élevage, dans le cadre d'une collaboration avec sa fille.
François Giard a travaillé plusieurs années avec Robert Chauvin et nous a appris à l'annonce de son décès : "Je garderai le souvenir de quelqu'un de discret, efficace et travailleur. Il m'a donné ma chance en me confiant ses bons chevaux et la gestion d'une cour à Grosbois où étaient stationnés Roi du Coq et Sindy de la Noé. Sa disparition est un choc et nous attriste."
L'équipe de 24h au trot présente à sa famille et ses proches ses plus sincères condoléances.

A voir aussi :
...
Des podiums
qui se conjuguent au pluriel

Avec le premier week-end d’octobre, c’est le dernier trimestre de l’année qui commence. Une sorte de dernier quart temps d’une partie dont les tableaux d’honneur commencent à se dessiner de plus en plus, de mieux ...

Lire la suite
...
Haziella d'Amour finit à la vitesse du vent

Dans une intéressante épreuve qualificative au Trot Open des Régions - Grand Nord, réservée aux 5 ans, le dernier mot est revenu à Haziella d'Amour (Un Amour d'Haufor). Bien qu'ayant fortement penché sur sa droite dans la phase ...

Lire la suite
...
Enjoy The Game de plus en plus fort

Entraîné en début de carrière par le danois Steen Juul, Enjoy The Game (Ens Snapshot) a rejoint l'effectif d'Erik Bondo au printemps dernier. Préparé en France dans la Sarthe, ce cheval âgé de 6 ans a eu ...

Lire la suite
...
Débuts éblouissants de Firos pour son nouvel entourage

Acheté 34.000 € à la vente mixte d'Arqana Trot à Deauville le 20 septembre dernier, Firos (Memphis du Rib) n'aura pas mis de temps à faire plaisir à son nouvel entourage, fédéré sous les couleurs de Mathieu Bedouet. L'élève d'Alain Roussel, un petit-fils ...

Lire la suite