... © Aprh
Résultat de course - 13.05.2022

Just a Gigolo a changé... en mieux encore

Le patron a livré ses ordres, a pris les commandes quand il l'a voulu et relegué les autres protagonistes du Prix Paul Karle (Gr.2) aux rangs de collaborateurs. Just a Gigolo (Boccador de Simm) effectuait sa réapparition mais n'a jamais été inquiété. Il soulève surtout de nouvelles louanges de la part de son pilote Franck Nivard : "Déjà au heat, je l'ai trouvé encore mieux que lors du Critérium des Jeunes. Il était bien souple, allant. Il était vraiment parfait et semble aussi bien sur la fraîcheur. ll a été facile toute la course et tournait mieux en plus. Il était vraiment parfait. J'ai l'impression qu'il a pris de la force. C'est un grand cheval qui n'était pas encore venu cet hiver. Il ne va faire que de s'améliorer."
Conclusion : le leader de la génération possède visiblement encore une marge de progrès. Pas de quoi donc rassurer les rangs de l'opposition.

Les autres enseignements
Déjà connus à ce niveau, Juninho Dry (Carat Williams) et Jaguar Wit (Eridan) ont joué leur partition pour compléter le podium. Parmi les petits nouveaux qui se testaient ici, Jambier d'Ourville (Artiste de Joudes) s'en tire avec les honneurs. Quatrième, il fait dire à son entraîneur/driver Laurent Koubiche : "Il court de première d'autant plus qu'il a beaucoup moins de métier que les autres." Jag Stryck (Brétigny) et Jakartas des Prés (Scipion du Goutier) ont une nouvelle fois très bien conclu après avoir couru en intérieur.

Jazzy Perrine, l'ultra sprinteuse

Si les mâles du Prix Paul Karle (Gr.2) n'ont pas été très vite, les pouliches du Prix Masina (Gr.2) ont carrément joué le défilé de sénatrices. Tout s'est joué sur une accélération finale. Or, on sait qu'à ce petit jeu, la tête de série des pouliches, Jazzy Perrine (Django Riff), est particulièrement douée. Elle l'a encore montré cette fois après avoir voyagé derrière Joke (Dollar Macker) qui endossera le rôle d'animatrice piano depuis la mi-parcours. Les chronos partiels oscillaient entre 1'17 et 1'20 dans la montée. Ce n'est qu'à 500 mètres du but que la léthargie s'envolait sous la pression de Jérusalem (Diablo du Noyer). Eric Raffin a réussi à glisser Jazzy Perrine à l'intérieur de Joke et sa partenaire est venue manger sa rivale comme à l'entraînement.

Aucune rivale n'a battu Jazzy Perrine cette année
Aucune contemporaine de Jazzy Perrine ne l'a battue cette année en quatre tentatives. Un score parfait pour une pouliche que son entourage économise pourtant beaucoup comme nous l'a rappelé son propriétaire Matthieu Millet (Ecurie Hunter Valley) ce vendredi : "Courir de la sorte, cachée, est la consigne qu'on a avec Eric (Raffin) pour la protéger. On préfère être deuxième que d'être nez au vent. Eric l'estime énormément, Tomas (Malmqvist) aussi. On veut tous faire en sorte qu'elle ait une belle carrière. Cela compte plus qu'une course à un instant. Elle possède un changement de vitesse hors du commun. Elle nous fait rêver."

2e | PRIX PAUL KARLE
Att - 2700 m - Groupe 2 - 120 000 €
JUST A GIGOLO 1'14"
Boccador de Simm x Blue Valentine (Ready Cash)
Driver : F. Nivard - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : Ph. Allaire - Eleveur : Ph. Allaire
2e Juninho Dry 1'14"1 Carat Williams x Delicatessen
3e Jaguar Wit 1'14"2 Eridan x Vouaga
4e : Jambier d'Ourville - 5e : Jag Stryck - 6e : Jakartas des Pres - 7e : Jaguar Marancourt



4e | PRIX MASINA
Att - 2700 m - Groupe 2 - 120 000 €
JAZZY PERRINE 1'16"7
Acheté aux ventes Arqana Trot 32 000 € par SAS LANGLAIS BLOODSTOCK
Django Riff x Trendy Perrine (Goetmals Wood)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : T. Malmqvist
Propriétaire : Ec. Hunter Valley - Eleveur : J. F. Mary
2e Joke 1'16"7 Dollar Macker x Pardinia
3e Jerusalem 1'16"8 Diablo du Noyer x Anine
4e : Junon - 5e : Just Love You - 6e : Joyful Diva - 7e : Jamaica Brown
A voir aussi :
...
Renaud Lavillenie et Pierre Pilarski remportent un Groupe ce samedi à Auteuil

La casaque de Hugo et Pierre Pilarski, celle de Bold Eagle (Ready Cash) au trot, paraîtra deux fois lors du grand week-end de l'obstacle français, à Auteuil. Ce samedi, elle était portée par Villa Rica (Cokoriko) dans le ...

Lire la suite
...
Insolent Somolli nominé chez les espoirs

Pieds nus pour la première fois de sa carrière, Insolent Somolli (Booster Winner) a triomphé sans être encore à 100 % de ses moyens. Voilà l'enseignement du Prix de Banville, avec l'analyse de Mathias Dudouit, son driver, au micro d'Equidia Racing. "...

Lire la suite
...
Jolie Baraka a trouvé ses marques

Entraînée par Philippe Allaire, Jolie Baraka (Love You) n'est plus la même depuis la réunion deux facteurs : Caen d'une part et le monté d'autre part. Difficile en début de carrière à l'attelé, cette nièce ...

Lire la suite
...
Richard Westerink inscrit
Étonnant dans les traces de Timoko

Richard Westerink et l’Eliloppet, c’est une histoire de fascination. Celle d’un gamin hollandais pour la plus grande course scandinave, celle qui se rapprochait le plus de sa référence, le Prix des Géants, disputé dans ...

Lire la suite