...
Actualité - 14.05.2022

Étonnant plus qu'un duc, un roi

Étonnant, toujours plus 2
Après son succès, son triomphe même à Cagnes-sur-Mer dans le Grand Critérium de Vitesse de Côte d'Azur, nous avions titré "Toujours plus Étonnant". Après la nouvelle démonstration du jour du fils de Timoko, la tentation est grande de proposer un bis repetita. Le champion de Richard Westerink fait toujours plus fort, toujours plus impressionnant, toujours plus étonnant. Même son entraîneur, qui semble pourtant avoir tout vu, tout connu avec son crack Timoko, reste encore bouche bée devant son protégé : "Il est impressionnant depuis un moment. Son éleveur avait raison de l'appeler ainsi : il est toujours étonnant, course après course. On ne rencontrait pas des blaireaux ici, il y avait Cleangame (Ouragan de Celland) aujourd'hui !" Un Cleangame qui a bien tenté sa chance en faisant travailler Étonannt à la sortie de la première courbe mais impossible de le passer. Alors Jean-Michel Bazire a pu trouver son dos pour aborder les 500 derniers mètres. Une position de contre parfaite mais comme l'a concédé l'homme aux vingt Sulky d'Or : "Pour aborder le tournant, je me suis dit qu'on allait lutter mais dès la fin de tournant, il m'a décroché. Pourtant, mon cheval est bien, il avait bien travaillé, pas de souci, mais Étonnant était vraiment fort." Pas d'excuse donc et le meilleur du jour a gagné. Analyse partagée par le driver du lauréat Anthony Barrier qui nous a dit : "Dans le dernier tournant, il s’est vraiment sauvé comme l’année dernière, il s’impose d’ailleurs un peu comme l’an dernier, le chrono est juste un peu moins fort, mais ce n’est pas grave, on a plus repris en face que l’an dernier. Aujourd’hui, Etonnant était meilleur que Cleangame. Il gagne en maniabilité, devant il ne tire plus alors qu’il avait un peu branché l’an dernier. C’est bien, je l’ai parfait."
Le chrono final d'1'11''6 illustre surtout la partie tactique de la course, dans la ligne d'en face, quand les deux drivers de tête ont temporisé. Mais qu'importe si la réduction est plus lente d'une seconde et un dixième, la mission est accomplie pour Étonnant : il devient le sixième auteur de doublé dans le Prix des Ducs de Normandie depuis 2000 après Giesolo de Lou, Love You, Texas Charm, Roi du Lupin et Aubrion du Gers.


3e | PRIX DES DUCS DE NORMANDIE
Att - 2450 m - Groupe 2 - 150 000 €
ETONNANT 1'11"6
Timoko x Migraine (Alligator)
Driver : A. Barrier - Entraîneur : R. Westerink
Propriétaire : R. Westerink - Eleveur : Ch. G. Vigier
2e Gangster du Wallon 1'11"8 Let's Go Along x Umeda du Wallon
3e Fakir du Lorault 1'11"8 Vaillant Cash x Native du Lorault
4e : Elvis du Vallon - 5e : Cleangame - 6e : Ampia Mede Sm - 7e : Dollar Soyer

Le mal de tête, c'est pour les autres

Élevé dans les prés du Sud-Ouest de Guy Vigier, Étonnant met en lumière un pedigree tellement français avec son
père Timoko et sa mère Migraine, lauréate elle aussi au
plus haut niveau (gagnante du Prix du Président de la
République). Avec cette victoire plus que majeure,
Étonnant prouve sa capacité à briller dans toutes les
circonstances, sur toutes les pistes, toutes les distances. Rappelons qu'il est aussi co-titulaire du record de Vincennes au monté en 1'10'' !

Solvalla, nous voilà !
Pour un tremplin vers Solvalla, c'est du tremplin. Un peu à l'instar de Vivid Wise As (Yankee Glide) dans le Prix de l'Atlantique, Étonnant envoie un message fort à la Scandinavie et à ses futurs adversaires dans l'Elitloppet. Il faudra être fort, très fort pour marcher sur Étonnant. Pour Richard Westerink, son principal adversaire, après Vivid Wise As justement, ce sera Étonnant lui-même. Si son caractère de lion et son énergie parfois débordante prennent le dessus, la situation pour Anthony Barrier pourrait être difficile à gérer. Rendez-vous le 29 mai pour vivre tout cela de l'intérieur : 24h au trot sera sur place pour vous faire vivre l'événement de l'intérieur.
Et encore il était ferré (presque) lourd !
Il faut remonter loin (2008 et le succès d'Unforgettable) pour trouver trace d'un vainqueur des Ducs de Normandie ferré. Étonnant réalise cet autre exploit, surtout que le poids à ses pieds était encore plus important que prévu ! Explications avec Richard Westerink : "Avec cette histoire de fers avant la course, je me suis mis à stresser. Il n'est pas arrivé avec les bons fers et j'ai dû faire appel au maréchal-ferrant sur l'hippodrome pour le referrer. Résultat il a couru avec des aciers derrière et des gros alus devant. Mais la preuve que ça ne change pas grand chose en fait. Sauf pour moi, je n'y croyais plus avant la course..."
Les placés et les battus
Auteur d'une fin de course exceptionnelle pour prendre la 2ème place, Gangster du Wallon (Let's Go Along) a soulevé l'enthousiasme de son entraîneur Damien Lecroq : "C’est un champion, c’est le cheval de ma vie ! J’ai essayé de préparer au mieux que je pouvais en pensant avoir la quatrième ou cinquième chance. Quand on voit l’âge qu’il a et terminer comme il finit comme ça… C’est fabuleux quand vous regardez les chevaux qu’il bat. J’espère qu’Alexis (Collette) prend beaucoup de plaisir, moi j’en prends énormément dans les tribunes. Les "Ducs", ça me tient à cœur car Caen c’est ma ville. J’aime préparer des objectifs comme ça. Et puis, c’est un cheval de grands rendez-vous, il ne déçoit jamais quand il est en forme."
François Lecanu (driver de Fakir du Lorault - 3ème) : "Le cheval a été encore très bon. Il m’a embêté un petit peu en partant si bien que je ne pouvais pas trop le lâcher, ce qui nous coûte car si je peux me rabattre avant Etonnant, on est sûr deuxième."
Charles Cuiller (entraîneur d'Elvis du Vallon - 4ème) : "Manquant de chance dernièrement à plusieurs reprises, il a peut-être manqué d'un petit quelque chose pour finir, ce qui lui coûte peut-être pour finir mais 4ème des Ducs de Normandie, c'est superbe !"
Christophe Martens (driver de Rebella Matters - non placée) : "Elle était trop tendue aujourd'hui pour bien faire ce qui explique sa contre-performance."
La déception est venue d'Ampia Mede Sm (6ème), au sujet de laquelle Franck Nivard a simplement dit : "Elle court mal."

De très bons chiffres d'enjeux
Le pari de déplacer cette réunion traditionnelle des Ducs de Normandie a porté ses fruits en termes d'enjeux : 17,4M€ ont été misés au PMU dont près de 10 (9,7) sur le bloc événementiel. Soit des scores qui reviennent à des niveaux connus en 2019 (même légèrement supérieurs), la dernière année vraiment référence. Le chiffre d'affaires atteint est aussi meilleur que celui constaté l'an passé sur ce même samedi à Vincennes.

Pour l'Elitlopp, la question principale, ce sera lui et son comportement
Richard Westerink

A voir aussi :
...
Héroïne du citrus exacte au rendez-vous

"Héroïne du Citrus (Bilibili) est bien sur la fraîcheur !" Voilà les premiers mots d'Alexandre Abrivard, son partenaire, à son retour aux balances. La représentante de l'Ecurie de Jean-Pierre Barjon s'est imposée avec beaucoup de facilité dans ...

Lire la suite
...
Isla Jet
comme une pouliche de groupe

Auteure d'un retour sortant de l'ordinaire, Isla Jet est revenue arracher la décision au prix d'un sprint décoiffant dans le Prix de Picardie, qui réunissait un lot de 4 ans très intéressants.

Lire la suite
...
Un "Banville"
peut en cacher une autre

Troisième, Jewel de Banville n'a pas démérité. Mais dans ce Prix Urgent (Groupe 3), les lauriers sont revenus à Jessy de Banville, également élevée par la famille Duprey.

Lire la suite
...
Fée de Ranchval se transcende

Meilleure finisseuse, dans une arrivée serrée, Fée de Ranchval (Opium) remporte son deuxième Quinté+, associée à Matthieu Abrivard. La femelle de 7 ans a donné raison à son entraîneur, Emmanuel Varin, qui pour la première a ...

Lire la suite