... ©Scoopdyga
Résultat de course - 14.05.2022

Idao de Tillard garde la main face à Izoard

Un mano a mano sompteux. Un jumelé dans le même ordre, mais Izoard Védaquais ne lâche rien dans son duel avec Idao de Tillard. Si le pensionnaire de Thierry Duvaldestin a confirmé son succès d'Enghien, les prochaines rencontres s'annoncent indécises.

On a tout simplement envie d'écrire : "Merci pour le spectacle". Le Prix des Ducs de Normandie avait donné le ton. Les jeunes pousses se sont mis au diapason. Idao de Tillard (Severino) et Izoard Védaquais (Bird Parker) ont offert au nombreux public un duel de haute volée dans le Prix Guillaume le Conquérant (Groupe 3), pour une première édition qui restera dans les annales. Que ce soit dans le clan des vainqueurs ou des battus, l'impression était la même: "Ce sont deux cracks". A 4 ans, ils sont encore très jeunes, mais il est intéressant de voir les deux entourages s'exprimer de cette façon envers leur représentant mais aussi envers l'opposant.
Rapidement installé en tête, le lauréat du Prix de Sélection est ensuite rejoint par le vainqueur de la Sulky World Cup des 4 ans. Aux prises dans la phase finale, ils seront "flashés" sur le pied 1'08''2 dans les cinq cents derniers mètres. Sous la pression de son rival jusqu'au bout, Idao de Tillard a gardé un léger avantage. Une tactique différente, pour un résultat identique au Prix de Tonnac-Villeneuve. Pourtant, il s'en est fallu de peu. "Je ne voulais pas aller devant aujourd'hui et avoir Idao de Tillard dans mon dos", a expliqué Eric Raffin, pilote du cheval de Philippe Allaire. "Il est inutile faire le boulot pour lui. Pour finir, nous sommes battus de peu, mais je pense que j'aurais pu gagner si mon cheval n'avait pas changé de jambes à cinquante mètres du poteau." De quoi rendre encore plus alléchante leurs prochaines oppositions. Si le Vendéen a pu prendre quelques observateurs à contre-pied, Clément Duvaldestin a rapidement compris la tournure qu'allait prendre cette épreuve. Jeune mais déjà un sens tactique aiguisé. "Je me doutais qu'il allait rester à mes côtés. Cela s'est vu dès le départ. Il n'a pas démarré comme d'habitude. Cela faisait deux fois que je le dominais après avoir été dans son dos, à sa place j'aurais fait pareil." Puis revenant sur son partenaire : "Il gagne de peu mais de belle façon. Il se cale sur l'opposition. Si Izoard avait été plus vite, il l'aurait accompagné. Idao est ferré très lourd. On va prendre notre temps et y aller progressivement. Ensuite, il ira sans enrênement aussi."
Dans les tribunes, Thierry Duvaldestin a vécu cette victoire intensément. "Je n'étais pas sûr que mon cheval le fasse dans la ligne droite. Il n'y a qu'une encolure à l'arrivée, et pourtant Izoard Védaquais a trotté à deux le nez au vent (N.D.L.R. : au tracking, il a effectué onze mètres supplémentaires). Il faut saluer les deux chevaux, cela a été un très beau match." Alors que le grand week-end de Solvalla approche, un déplacement du jeune champion a été l'étude, mais ne l'est plus. "Il est fait pour cela. Il s'adapte à tout. Pour autant, ce n'est plus d'actualité, le cheval est trop jeune. Il mérite d'être attendu et ira plus tard. On espère le voir durer comme son rival." Les dirigeants suédois attendront.Une autre personne a elle mis fin à cette attente, c'est Françoise Chaunion, qui a élevé ce pur produit "Tillard". Après ce succès, l'émotion était palpable : "Je suis ravie d'être là aujourd'hui ! C'est un cheval est fantastique. Je ne l'avais vu courir qu'à Argentan, à son début de carrière. Pour toutes ses précédentes grandes victoires, j'étais retenue au haras auprès des poulinières. Je me suis libérée quelques instants et j'ai bien fait !"

D'où vient-il ?

Idao de Tillard provient de l’élevage de Francoise Chaunion. Il est passé par le ring des ventes de Caen, où il a été vendu 27.000 euros, yearling. Il est signé par l’Elevage de Tillard, des deux côtés de son pedigree, fruit du rapprochement de deux gagnants de Critérium Continental (Groupe 1), Sévérino 1’11’’, son père –un « Tillard », même si son nom ne l’indique pas–, et Classe de Tillard 1’12’’ (Workahoklic), sa grand-mère. Avant « Idao », ces deux-là étaient deux des trois meilleurs représentants de l’élevage maison, le troisième étant le millionnaire Bonheur de Tillard 1’11’’ (Podosis), éclectique vainqueur des Prix de l’Atlantique et de l’Ile-de-France.

7e | PRIX GUILLAUME LE CONQUERANT
Att - 2450 m - Groupe 3 - 80 000 €
IDAO DE TILLARD 1'12"8
Severino x America de Tillard (First de Retz)
Driver : C. Duvaldestin - Entraîneur : Th. Duvaldestin
Propriétaire : C. Sevestre - Eleveur : Ec. Chaunion
2e Izoard Vedaquais 1'12"8 Bird Parker x Dokha Vedaquaise
3e Ideal Ligneries 1'13" Repeat Love x Ouragane
4e : Instinct d'Am - 5e : Iron Meslois - 6e : Impressionist - 7e : Inoubliable

Je suis ravie d'être là aujourd'hui ! Il est fantastique
Françoise Chaunion

Gobernador 1'11''0 Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
Severino 1'11''2 Tangala 1'23''1
Katia de Tillard 1'20''3 Mon Tourbillon 1'14''1
IDAO DE TILLARD Elite de Tillard 1'20''5
First de Retz 1'11''8 Podosis 1'16''1
America de Tillard 1'16''0 Ballerine de Retz
Classe de Tillard 1'12''3 Workaholic (US)
Olympe de Tillard 1'19''3
A voir aussi :
...
Avec Bird Parker en héritage

Chaque hiver, elle s’octroie son Groupe I. Après le Prix de Vincennes, voilà deux ans, et le Prix Jag de Bellouet, lors du dernier meeting, c’est au tour du Prix des Centaures de la consacrer. Idéale ...

Lire la suite
...
Idéale du Chêne,
plus exceptionnelle que jamais !

On attendait un match entre les meilleurs performers montés de chaque génération des 4, 5 et 6 ans. Et le dénouement du Prix des Centaures (Gr.1) a bien livré l’explication attendue, finalisant une hiérarchie qui met au ...

Lire la suite
...
Quand la symbiose
cheval-homme se fait parfaite

Bien sûr, il y a les chiffres : la 30ème victoire en carrière, la sixième au cours de cet hiver dont quatre au niveau Groupe 1, le 100%, le nouveau record de l'épreuve, le fait qu'il passe pour la ...

Lire la suite
...
Troty et Marc Fesneau au Salon de l'Agriculture

Le Ministre de l'Agriculture Marc Fesneau en aura rencontré des personnalités au Salon de l'Agriculture. Voici la photo d'une main qu'il ne s'attendait peut-être pas à serrer, celle de Troty, croisé ce samedi sur le stand des courses hippiques. ...

Lire la suite