...
Actualité - 19.05.2022

Le vent du succès parisien pour l'Ecurie Mistral Gagnant

Pour sa première apparition à Vincennes, la casaque de l’écurie Mistral Gagnant a frappé fort. Son fer de lance, Gaotcho Jiel, a marqué la soirée de mardi d’une pierre blanche et les émotions au passage du poteau n’étaient pas feintes. Rencontre de la fondatrice de cette écurie de groupe, Emeline Jousset, également driver amateur, qui a elle-même piloté Gaotcho Jiel dans son succès parisien.

24H au Trot.- Racontez-nous comment est née cette écurie ?
Emeline Jousset.- Cela fait plus de deux ans que nous avons lancé l’aventure Mistral Gagnant. Je voulais démocratiser le propriétariat et faire découvrir les courses aux novices. Être propriétaire n’est pas réservé qu’aux riches et il était important pour moi que même avec des moyens raisonnables, les associés vivent de grandes émotions. Il faut trouver des solutions pour faire venir des nouveaux propriétaires et les aider dans les démarches qui sont assez lourdes. Une avocate est venue nous aider pour le coté juridique et nous avons un comptable dédié uniquement pour l’écurie.

Comment se structure votre écurie de groupe ?
Elle comporte 24 associés avec un ticket d’entrée de minimum 2.500 € et maximum 10.000 €. Nous avons pu réunir un capital de 80.000€. Une somme qui a permis d’acheter les chevaux et de les mettre ensuite en location. Ce n’est que du plaisir maintenant car il n’y a plus rien à débourser pour l’entretien des chevaux. L’écurie a bien tourné dès le départ et nous avons pu réinvestir assez rapidement.

De quelle façon avez-vous recruté vos actionnaires ?
Nous avions lancé un appel via les réseaux sociaux de l’écurie et la page Facebook "Mistral Gagnant" gérée à l’époque par Jean-Michel Tempier et Fabrice Rougier. Les demandes sont arrivées et l’écurie s’est montée. La dernière part a même été gagnée par tirage au sort sur l’hippodrome de Vincennes par un turfiste passionné. Certains ont leur casaque en nom propre et voulaient simplement partager des moments de convivialité avec nous.

Qui sont ces actionnaires ?
C’est une écurie internationale. Nos actionnaires vivent partout en France, à Malte ou encore au Japon. Nous avons pu nous retrouver lors de la première assemblée générale en septembre dernier et c’était un super moment de partage entre nous qui venons d’horizons différents. Le rendez-vous est déjà pris pour la prochaine.

Comment s’organise la communication ?
Nous avons un groupe WhatsApp sur lequel nous pouvons tous réagir. Nous y mettons régulièrement des photos, des vidéos, les informations concernant les engagements, les débriefing de courses également. Nous avons surtout un de nos associés, Régis Pouplin, qui nous a ouvert un blog privé où nous pouvons retrouver toutes les informations d’avant-course avec une présentation détaillée de l’engagement et de l’opposition ainsi que les informations d’après-course pour chacun de nos pensionnaires.

Avec qui avez-vous débuté l’histoire ?
Gaotcho Jiel est le premier à avoir rejoint l’écurie. Il était déjà entraîné par Romuald Mourice sous forme de location avec option d’achat. Romuald l’aimait beaucoup et nous l'avons acheté. Il nous a rapidement apporté des satisfactions et cela se poursuit avec cette belle victoire à Vincennes qui devrait en appeler d’autres car malgré un parcours compliqué, il a su s'imposer. C’est un rêve qui se réalise.

L’effectif actuel de l’écurie
Esprit Occagnes 1'11 (Titan d’Occagnes) - 157.910 € de gains
Faubourg du Perche 1'12 (Akim du Cap Vert) - 107.990 €
Gaotcho Jiel 1'13 (Prince Gédé) - 102.540 €
Imuvrini 1'16 (Village Mystic) - 24.290 €

A voir aussi :
...
Le Prix Roland Jaffrelot marqué par le succès de Douceur du Chêne et l'émotion de Jean-Charles Féron

Au service de Roland Jaffrelot lorsqu'il était apprenti, Jean-Charles Féron était très ému ce lundi sur la Riviera lorsqu'il a triomphé avec Douceur du Chêne (Quif de Villeneuve) dans le Prix Roland Jaffrelot (course A). Décé...

Lire la suite
...
Ghost poursuit sa belle moisson

Son année 2022 est tout simplement remarquable. Lauréat au courage ce lundi aux Sables-d'Olonne pour la cinquième fois depuis le 1er janvier, Ghost (Royal Dream) ne cesse d'apporter des satisfactions à sa propriétaire Mauricette De Sousa, aussi bien ...

Lire la suite
...
Sécheresse : Cherbourg prend les devants

Àdeux semaines de son rendez-vous estival, l'hippodrome de Cherbourg a préféré prendre le temps de bien s'organiser afin d'offrir aux professionnels et à son public les meilleures conditions possibles d'une réunion de courses. Dès dimanche soir, Jea-Philippe ...

Lire la suite
...
Kocktail Love offre un premier succès à Yann Barberot à Bréhal

Pour son premier partant en tant que propriétaire d'un trotteur, Yann Barberot (entraîneur de plat installé à Deauville) a vu ses couleurs briller d'entrée de jeu ce lundi à Bréhal avec Kocktail Love (Love You), un poulain entraî...

Lire la suite