... (© J.-L. Lamaère/LeTROT)
Actualité - 23.05.2022

Yoann Lebourgeois, quatre à quatre qui font cinq

Comme chaque début de semaine, notre rubrique « Le debrief du lundi » se propose de faire les comptes du week-end au trot pour savoir l’essentiel de ce qu’il faut retenir des dernières quarante-huit heures de courses. Cinq fois lauréat durant cette période, Yoann Lebourgeois ressort ainsi en tête du classement des pilotes grâce à un nouveau quadruplé normand, tandis qu’Alain Laurent affiche un remarquable 75 % de réussite à la gagne tout aussi bien comme driver que comme entraîneur et propriétaire. Au classement des étalons, Royal Dream partage la première place aux victoires (4) avec Look de Star et Timoko mais occupe seul ce rang en termes de gains.

Ses attaches normandes, Yoann Lebourgeois les revendique et elles le lui rendent bien. Il n’est en effet jamais autant dans son élément que lorsqu’il se produit à domicile. Dimanche encore sur l’hippodrome de Gournay-en-Bray, où il avait déjà signé un coup de trois le 30 avril, le pilote de 37 ans a passé à quatre reprises le poteau en tête après un succès la veille à Caen, avec Get Lovely Délo (Hulk des Champs) pour Stéphane Meunier. En Seine-Maritime, il a gagné par deux fois pour l’entraînement de Séverine Raimond, avec le débutant sous la selle Jedi (Goetmals Wood) et Hotot (Ganymède), s’imposant aussi pour Arnaud Randon avec Junior Angèle (Quaker Jet), autre inédite, et pour Jean Baudron avec Icecold (Sam Bourbon).
En l’espace d’un mois et demi, Yoann Lebourgeois réussit ainsi son quatrième quadruplé après Lisieux (le 10 avril) et Saint-Aubin-lès-Elbeuf (le 24 avril). Le point commun entre ces coups de quatre est la Normandie.

Les premières victoires du week-end
■ Ludovic Touzaint (propriétaire) avec Idaho Cartery (Rêve de Beylev) à Questembert dimanche
■ Émeline Desmigneux (entraîneur) avec Ila de Bertrange (Akim du Cap Vert) à Laon dimanche
■ Adeline Haret (propriétaire) avec Gavotte Coquerie (Meaulnes du Corta) à Carpentras dimanche
■ William Menuet (propriétaire) avec Filou Riezais (Oxford du Rib) à Vire dimanche

C’est d’ailleurs dans grande surprise dans sa région que Yoann Lebourgeois a réalisé ses plus belles séries. Vingt-trois fois dans sa carrière, il a gagné au moins quatre courses dans une même réunion et, à l’exception de trois, toutes ont eu pour cadre un hippodrome normand.
Le TOP des pilotes du week-end (au moins 3 victoires)
Pilote – courses – vict. (%) – places – Gains
1. Yoann Lebourgeois – 12 c. – 5 vict. (42 %) – 1 pl. – 38 950 €
2. Alexis Collette – 11 c. – 4 vict. (36 %) – 0 pl. – 30 430 €
3. Matthieu Abrivard – 14 c. – 3 vict. (21 %) – 4 pl. – 42 390 €
4. Alexandre Abrivard – 10 c. – 4 vict. (30 %) – 2 pl. – 42 130 €
5. Romain Le Creps – 4 c. – 3 vict. (75 %) – 0 pl. – 23 400 €
6. Alain Laurent – 4 c. – 3 vict. (75 %) – 0 pl. – 19 350 €
7. Philippe Masschaele – 7 c. – 3 vict. (43 %) – 1 pl. – 15 820 €

Avec cinq succès, Yoann Lebourgeois devance un autre Normand en la personne du jeune Alexis Collette, qui en totalise quatre. Auteur d'un triplé sur la piste de Laon, où il n'avait couru jusqu'à dimanche qu'une seule fois sans réussite et n'avait donc pas de repère, celui-ci signe ainsi son 13ème succès du mois de mai, soit plus de la moitié de son total depuis le début de l’année (13 sur 24). Cette performance le place à égalité avec… Yoann Lebourgeois dans le top 5 national du mois dominé par Alexandre Abrivard avec 24 victoires (au soir de dimanche).
Alexis Collette n'est pas le seul à avoir réussi un coup de trois, puisqu'Alain Laurent et Romain Le Creps en ont fait de même tout comme Philippe Masschaele. Sur le gazon de Rambouillet, le premier s'est imposé avec trois chevaux de son entraînement alors qu'il n'avait que quatre partants. La performance du second qui affiche le même taux de réussite à la gagne (75 %) que son aîné a eu pour cadre l’hippodrome de Monflanquin. Ce triple rapproche plus jamais Romain Le Creps de la barre des 400 succès puisqu’il en est à 399 à l’issue de ce week-end. Quant au pilote belge, il a montré à Châlons-en-Champagne qu'il ne fallait pas l'oublier et a même enfoncé le clou lundi à Strasbourg par un doublé !
Signalons encore le doublé de l'apprenti (le seul dans ce cas) Amaury Bourgoin-Timbert à Châlons-en-Champagne pour l'entraînement de son oncle, Bruno, avec les frères utérins Gospel de Bailly (Love You) et Fokker de Bailly (Texas Charm), alors que leur troisième partant a terminé deuxième.

Entraîneurs : un quatuor de tête

Ils sont quatre entraîneurs à se hisser conjointement sur la plus haute marche du podium avec trois victoires chacun. La réussite du driver Alain Laurent dimanche à Rambouillet est aussi celle de l'entraîneur Alain Laurent qui affiche ainsi un pourcentage de 75 % à la gagne ! Une réussite obtenue en partie grâce à ses 3 ans Jack du Caux (Vicomte Boufarcaux) et Joyce de Joudes (Jag de Bellouet), lesquels contribuent au fait que les cinq derniers partants de l'entraîneur de Chaulmes-en-Brie se sont soldés par quatre vainqueurs.
Ce quatuor est complété par Clément Thomain, avec un doublé à Laon, assez loin donc des bases de l'écurie manchoise et un succès à Écommoy, Séverine Raimond, dont l'entraînement s'est illustré par un doublé à Gournay-en-Bray et une victoire à Rambouillet, et Romuald Mourice, dont trois des huit partants dominicaux à Carpentras ont passé le poteau en tête.
Dans cette catégorie, Émeline Desmigneux a signé son premier succès sous sa nouvelle casquette d'entraîneur alors qu'elle présentait ses deux premiers partants à Laon, avec Ila de Bertrange (Akim du Cap Vert).

Étalons : Royal Dream sur deux tableaux

Avec 23 partants, Royal Dream fait partie des étalons les plus représentés au cours du week-end. Cela s'est concrétisé sur les pistes avec quatre vainqueurs, auxquels il faut ajouter cinq places. Si l'étalon de Jean-Philippe Dubois doit partager la première place au nombre de victoires avec Look de Star et Timoko, il n'a en revanche pas d'équivalent dans le classement par les gains.

TOP-10 des étalons du week-end en nbre de victoires et gains
Rang - Père - nbre de gagnants / nbre places / gains cumulés
1. Royal Dream - 4 / 5 / 53 340 €
2. Look de Star - 4 / 3 / 38 910 €
3. Timoko – 4 / 2 / 36 840 €
4. Love You – 3 / 5 / 41 300 €
5. Rocklyn – 3 / 3 / 27 330 €
6. Niky - 3 / 1 / 20 300 €
7. Booster Winner - 2 / 5 / 36 760 €
8. Pagalor - 2 / 1 / 25 470 €
9. Meaulnes du Corta - 2 / 2 / 25 360 €
10. Rolling d’Héripré - 2 / 2 / 23 370 €
■ Douze autres étalons totalisent également deux victoires entre samedi et dimanche mais avec un total de gains inférieur à celui de Rolling d'Héripré.

A voir aussi :
...
Inexess Bleu dans un exercice inhabituel pour lui

Ancienne épreuve de haut niveau du plateau de Soisy, cataloguée Groupe 3 jusqu'en 2017, le Prix de New York compte à son palmarès des éléments classiques comme The Best Madrik (Coktail Jet) ou Robert Bi (Toss Out). Parmi les vainqueurs ...

Lire la suite
...
Julien Raffestin stoppe sa carrière de jockey

C'est par son compte Facebook que Julien Raffestin a annoncé, ce jeudi, la fin de sa carrière de jockey monté : "Clap de fin ! Je dis au revoir à une discipline qui m’a énormément apporté et m’a offert ...

Lire la suite
...
En élevage, l’omniprésence
génétique du trot monté

Dans dix jours, à Vincennes, la Journée des Champions proposera un Festival du trot monté (ou Étrier pour reprendre les codes voulus par la SETF) avec trois courses de Groupes 1, toutes classiques, les trois Finales des Étrier 3 ans, 4 ans et 5 ...

Lire la suite
...
Le Lauréat du Parc gagne en sagesse et sur la piste

C'est un 3 ans très bien né. Le Lauréat du Parc est un fils de Ready Cash (Indy de Vive) et de la bonne Sometime (Blue Dream), qui a conclu sa carrière avec 12 victoires et des gains de 531.568 €. ...

Lire la suite