... © M.Kentell
Résultat de course - 17.10.2020

French Man gagne mais se préserve

Ça s'est passé exactement comme je l'avais prévu.
Julien Dubois

De retour du Prix de Normandie (Gr.1), dans lequel il avait rendu une copie irréprochable (6e), French Man n’a fait qu’une bouchée de ses rivaux dans le final ce samedi à Caen.

Les références de French Man (Voyage de Rêve) ne manquent pas. La plus éloquente nous renvoie certainement au 11 février 2018. Il dominait ce jour-là un certain Feliciano à Vincennes. À 3 ans, Julien Dubois fondait de gros espoirs sur son représentant. Des soucis de santé sont passés par là et French Man n’a jamais pu affronter l’élite de sa génération. Il a notamment souvent été victime de problème d’allures.

Le ferrage pour le préserver
Après un début d’année compliqué (trois disqualifications consécutives en janvier et février), il a repointé le bout de son nez en s’imposant le 30 août à Bernay. Sixième du Prix de Normandie le 12 septembre, pour ce qui constituait sa troisième tentative sous la selle, il s’est imposé ce samedi grâce à une pointe de vitesse finale acérée tout en étant... préservé comme nous l’a expliqué Julien Dubois : « Ça s'est passé exactement comme je l'avais prévu. C'est un cheval qui a besoin de rythme et il y en a eu. Je lui ai préservé les pieds cette fois car cela faisait un petit moment qu'il n'avait pas couru mais, la prochaine fois, je vais le déferrer des quatre pieds et ça va aller dans le bon sens. »
Le « bon sens » doit évidemment être entendu à cette période de l’année pour un cheval de ce type par des performances à Vincennes dans les prochaines semaines. Par contre le « bon sens » réfrène toute comparaison avec un récent vainqueur de de Prix de Bourg-l'Abbé, en 2017, un certain Cleangame, alors entraîné par Sébastien Guarato.

D'où vient-il ?

Il est issu de la première génération de l'étalon maison Voyage de Rêve (Password) dont il est à ce jour le meilleur élément. Côté maternel, sa deuxième mère est la classique Fly Mourotaise (Prix d'Essai). Sur huit produits en âge de courir, sa mère a donné cinq gagnants, soit : Victorious Fly (142 400 €), Always Perfect (222 620 €), Evidence Fly (98 870 €) et Gold Fly (67 200 €) - en sus de French Man.

5e | PRIX DE BOURG L'ABBE
Att - 2450 m - Course B - 26 000 €
FRENCH MAN 1'13"
Voyage de Reve x Oh Butterfly (Extreme Aunou)
Driver : J. Dubois - Entraîneur : J. Dubois
Propriétaire : J. Dubois - Eleveur : J. Dubois
2e Filoe de Jary 1'13"1 Timoko x Sierra d'Albret
3e Guerilla de Simm 1'13"3 Brillantissime x Poupee Charmeuse
4e : Fabulous Dream - 5e : Get Happy - 6e : Fronsac Madrik - 7e : Feline des Noes
A voir aussi :
...
Héroïne du citrus exacte au rendez-vous

"Héroïne du Citrus (Bilibili) est bien sur la fraîcheur !" Voilà les premiers mots d'Alexandre Abrivard, son partenaire, à son retour aux balances. La représentante de l'Ecurie de Jean-Pierre Barjon s'est imposée avec beaucoup de facilité dans ...

Lire la suite
...
Isla Jet
comme une pouliche de groupe

Auteure d'un retour sortant de l'ordinaire, Isla Jet est revenue arracher la décision au prix d'un sprint décoiffant dans le Prix de Picardie, qui réunissait un lot de 4 ans très intéressants.

Lire la suite
...
Un "Banville"
peut en cacher une autre

Troisième, Jewel de Banville n'a pas démérité. Mais dans ce Prix Urgent (Groupe 3), les lauriers sont revenus à Jessy de Banville, également élevée par la famille Duprey.

Lire la suite
...
Fée de Ranchval se transcende

Meilleure finisseuse, dans une arrivée serrée, Fée de Ranchval (Opium) remporte son deuxième Quinté+, associée à Matthieu Abrivard. La femelle de 7 ans a donné raison à son entraîneur, Emmanuel Varin, qui pour la première a ...

Lire la suite