... ©Twitter
Actualité - 17.10.2020

Gros coup de communication autour du RacingBlogger

Les marques de cosmétique, de mode ou même de bricolage se les arrachent. On les appelle les influenceurs. Leur terrain de jeu favori ? Les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram et Youtube. Stephen Power fait partie de ceux-là et on ne parle que de lui en ce moment.

Cela fait longtemps que les courses françaises le (ou la) cherchent. Un personnage avec du relief, du bagout et surtout des followers par milliers. Elles semblent l’avoir trouvé en la personne d’un Irlandais de 37 ans, ancien culturiste (body-builder), fan de sport hippique par tous ses aspects depuis de nombreuses années.
Il aime les petits matins à l’entraînement, l’ambiance des courses l’après-midi, les rencontres en tout genre et surtout, si possible, avec des personnalités du monde hippique. Il se raffole enfin de l’adrénaline du pari. La totale.
Et comme il s’est créé une belle communauté de suiveurs, Stephen Power a été accueilli à bras ouverts ces dernières semaines par France Galop pour parler de l’Arc et du Grand Steeple-Chase de Paris aux anglo-saxons. Deux rendez-vous espacés de deux semaines que l’Irlandais n’a pas passé dans sa chambre d’hôtel devant Netflix. Non, le « racing blogger » (son nom de code sur les réseaux sociaux) a découvert Compiègne, a monté à cheval chez David Cottin, a mangé des escargots et, étape indispensable pour compléter cette série de grandes premières, a décidé de venir vendredi soir à Vincennes. On n'allait pas non plus regarder Koh Lanta !
S’il lui aura fallu deux heures pour rejoindre le plateau de Gravelle depuis Chantilly où il a posé ses valises, Stephen Power n’a pas eu à regretter son déplacement. La Direction de la Communication de LeTROT a en effet appris sa venue et aussitôt réagi : « C’est une question d’opportunité, nous explique un membre de l’équipe. Quand on a su qu’il venait, nous lui avons concocté un menu sur mesure, on a lui préparé une visite VIP de l’hippodrome et de ses coulisses, lui faisant rencontrer des acteurs des courses et notamment Björn Goop. »
Mais ce n’est pas tout, cerise sur le gâteau, "icing on the cake" comme disent les britanniques, Stephen Power (qui porte le même nom que le vainqueur du GP de l’UET - quand vous avez la baraka… - a pu revêtir la combinaison de course en fin de soirée et se coiffer d’un casque ! « On avait une course de road-cars d’organisée vendredi soir et on s’est dit qu’il aimerait sûrement ça pour compléter son expérience. » nous a expliqué la communication de LeTROT.

Le résultat est presqu’inespéré ! Non pas que Stephen Power ait apprécié, ça, c’est une évidence. Mais c’est surtout que le RacingBlogger a comme toujours évidemment saisi son téléphone portable, s’est filmé pendant la course aux côtés de Christophe Martens et surtout au plus près des chevaux. Les « wow » n’ont cessé de succéder aux « amazing », « incredible » et autres « allez allez ». C’est un énorme coup. Ce samedi matin, la vidéo avait déjà été vue 150 000 fois et retweeté près de 500 fois. Des chiffres qui ne vont pas arrêter de grimper durant ce samedi et les jours à venir.
Jamais un tweet sur les courses françaises n’avait atteint de tels scores, pas même un Prix d’Amérique ou un Arc. Pour retrouver un « exploit » sur ce terrain-là, il faut regarder du côté d’Antoine Griezmann : lors de la victoire de son pur-sang Tornibush, son commentaire « mon champion » associé avec des yeux en coeur avait été retweeté 11 000 fois et liké près de 17 000 fois. Il faut dire aussi que le champion du monde a 7,3 millions de suiveurs sur son compte. Allez, encore un petit effort @racingblogger et le score peut être atteint, qui sait…

A voir aussi :
...
Un "Grand Critérium" qui ne mérite pas cet anonymat

Placé en toute fin de journée (20h35) dans une réunion CSI (pas PREMIUM donc), le Grand Critérium de Vitesse de Toulouse sera pourtant le temps fort sportif de la journée de demain sur la scène ...

Lire la suite
...
Here I Go Again passe le test Vincennes avec brio

Vainqueur de ses trois courses précédentes, Here I Go Again (Ludo de Castelle) quadruple la mise en signant un nouveau succès très autoritaire bien que débutant sur la Grande Piste de Vincennes. Animateur de la ...

Lire la suite
...
Ibra du Loisir en forte tête

Avec un nom pareil (faisant référence au footballeur suédois Zlatan Ibrahimovic), il fallait se méfier de ne pas obtenir un trotteur de caractère. Mais c'est tant mieux aussi pour pouvoir aborder les grandes compétitions à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite