... ©Aprh
Résultat de course - 31.05.2022

Jazzy Perrine poursuit son sans-faute

Nous avons pris nos responsabilités
Eric Raffin

Le chrono est moins impressionnant que chez les poulains mais il traduit surtout la dimension tactique d'une course dominée en théorie et en pratique par sa favorite Jazzy Perrine (Django Riff).

C’est sous les yeux des représentants de la Japan Racing Association que la représentante de l’écurie Hunter Valley, Jazzy Perrine (Django Riff) a étalé sa classe. Cette fois en allant de l’avant, en patronne avec Eric Raffin aux commandes (auteur du doublé dans les deux Gr.2 du soir) : "Nous avons pris nos responsabilités ce soir en nous plaçant rapidement aux avant-postes. Elle est tout de même mieux en venant de l’arrière. Le seul côté négatif est que j’aurais aimé qu’elle s’allonge un peu plus pour finir, mais elle a fait le boulot. C’est le principal." Sixième victoire de la carrière de Jazzy Perrine en douze tentatives. Les six autres ayant été ponctuées par des 2ème ou 3ème places, le sans-faute continue pour la protégée de l'Écurie Hunter Valley.
Sa challenger officielle chez les pouliches, Joke (Dollar Macker), est une bonne deuxième et fait dire à son entraîneur Jean-Michel Baudouin : "La gagnante est meilleure que nous, maintenant, il a respecté sa jument et l’a préservé pour la suite. Rendez-vous dans le Albert Viel avant de faire l’impasse sur Enghien cet été." Franck Ouvrie est un excellent 3ème avec Joyful Diva (Sam Bourbon) : "Nous avons démarré plus fort aujourd’hui et elle est restée vraiment très sage. Elle est en constante évolution. J’ai préféré la préservé dans le dernier tournant et elle su bien accéléré pour finir." La représentante d’Alain Laurent, Jenny de Joudes (Saxo de Vandel) est 5ème pour sa première tentative à ce niveau et après trois victoires en autant de sorties publiques : "Elle ne travaille pas assez dur pour disputer ce genre d’épreuve. Elle est en pleine croissance et c’est une jument d’avenir. J’ai couru car le lendemain de sa dernière victoire elle était vraiment gaie dans son paddock mais j’aurais dû m’abstenir aujourd’hui."

D'où vient-elle ?

Sa mère Trendy Perrine 1'20 (Goetmals Wood) n'a couru que deux fois mais a pour elle d'être une petite-fille de Petite Perrine 1'16 (Elpénor), grande reproductrice et 3ème mère de Django Riff... le père de Jazzy Perrine. Cette dernière propose donc un inbreeding 4x3 sur Petite Perrine. Jazzy Perrine est le 6ème produit de sa mère, le 4ème qualifié et son meilleur.

4e | PRIX JAPAN RACING ASSOCIATION (PRIX OZO)
Att - 2175 m - Groupe 2 - 120 000 €
JAZZY PERRINE 1'14"7
Achetée aux ventes Arqana Trot 32 000 € par SAS LANGLAIS BLOODSTOCK
Django Riff x Trendy Perrine (Goetmals Wood)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : T. Malmqvist
Propriétaire : Ec. Hunter Valley - Eleveur : J. F. Mary
2e Joke 1'14"8 Dollar Macker x Pardinia
3e Joyful Diva 1'15" Sam Bourbon x Cash Diva
4e : Junon - 5e : Jenny de Joudes - 6e : Judith Reine - 7e : Jet Set Bond
A voir aussi :
...
Kel Air d'Eole : le souffle des progrès

Déjà bon vainqueur à Enghien fin mars, KEL AIR D'EOLE (Canadien d'Am) monte d'un cran en remportant ce Prix Miriam (course C). D'autant qu'il le fait à la manière des forts, lui qui a toujours été au contact des premiers ...

Lire la suite
...
Les 4 et 5 ans dans les Etriers Qualifs 1 vendredi

Les meilleurs 4 et 5 ans seront en piste vendredi à Vincennes, dans le cadre du Prix René Palyart - Etrier 4 Ans Q1 (Gr.2) et du Prix Louis Forcinal - Etrier 5 Ans Q1 (Gr.2). Ils seront 10 dans l'épreuve des 4 ans qui permettra ...

Lire la suite
...
Lerika du Chêne en pensant à Elea Madrik

Dans nos radars depuis sa qualification (1 étoile), LERIKA DU CHENE (Follow You) confirme ses débuts victorieux au Croisé-Laroche en s'imposant ici pour ses premiers pas parisiens. Dans une course qui aurait pu être piège, la pouliche d'Yvonne ...

Lire la suite
...
Rémi Boucret,
l'éleveur pas comme les autres

En l’espace de trois décennies, il a construit un élevage impressionnant. Les Bello et Bella de Rémi Boucret sont partout et brillent avec une rare constance. L’éleveur sarthois a accédé au podium national en 2020, à la ...

Lire la suite