... (© P. Lefaucheux / Province Courses)
Actualité - 03.06.2022

Les amateurs français à Solvalla : une expérience unique

Le millésime 2022 de l'Elitloppet, et plus généralement du week-end à Solvalla, a été à plus d'un titre exceptionnel pour les Tricolores, comme nous nous en sommes faits l'écho tout au long de la semaine. En Suède, l'importante délégation française comportait aussi son contingent d'amateurs, à commencer par Léa Lizée, Arnaud Daulier, Sébastien Campain et Ivan Jublot, sélectionnés tous les quatre pour défier leurs confrères suédois lors de la grande réunion dominicale. Au-delà de la course dont l'issue a été frustrante pour le clan français, les ambassadeurs nationaux ont vécu une expérience unique pour eux qui découvraient Solvalla.

Quelques mots valent souvent plus qu'un long discours. "Grandiose" pour Léa Lizée. "Fantastique" pour Sébastien Campain. "La chance d'une vie" pour Arnaud Daulier. "Des frissons" pour Ivan Jublot. Voilà les termes utilisés par nos quatre mousquetaires amateurs quand ils évoquent leur ressenti dimanche dernier avant même d'avoir participé à la course face à leurs homologues suédois. On comprend que tous avaient conscience de vivre un moment gravé à jamais dans leurs mémoires de professeure de Français (Léa Lizée), de "garagiste des véhicules hippo-mobiles" (comme Sébastien Campain se définit lui-même), d'ostéopathe (Arnaud Daulier) et d'agent de maîtrise (Ivan Jublot).
Cette rencontre franco-suédoise, qui se déclinera dans une version tricolore, programmée le 8 juillet à Cabourg où quatre pilotes scandinaves seront invités, est devenue au fil des années un rendez-vous habituel qui a pris encore plus d'ampleur depuis qu'elle est intégrée au programme de la réunion du dimanche de l'Elitloppet. De quoi décupler encore cette impression de vivre une expérience unique. "On ressent partout la ferveur, s'enthousiasme Arnaud Daulier. Ça commence à l’hôtel où les gens ont réservé leur week-end pour venir. On est dans un autre monde ! Je connaissais Solvalla seulement à la télé. En vrai, c’est encore mieux que ce que l’on m’avait raconté. C’est un rêve."
Comme ses trois compères, Arnaud Daulier a été sélectionné par l'UNAT (Union Nationale des Amateurs du Trot) sur ses résultats de la saison 2021. Cette année, ce sont les champions des régions Centre-Est (Arnaud Daulier), Sud-Ouest (Léa Lizée), Normandie (Sébastien Campain) et Ouest Anjou-Maine (Ivan Jublot) qui ont été retenus pour ce voyage au cours duquel ils ont aussi découvert le plus célèbre haras suédois (Menhammar Stuteri) et posé au côté du champion Maharajah. "Dans ma région, réussir à battre Michel Poirier n’est pas une mince affaire, explique Ivan Jublot. Je remercie l’UNAT, surtout que j’ai mon fils qui travaille chez Björn Goop en Suède depuis un an et demi et qui court aussi aujourd’hui [lire dimanche]. Il y aura deux Jublot à l’Elitloppet !" Léa Lizée a aussi des étoiles plein les yeux avant même la course : "C’est la première fois que je cours à l’étranger. On vit de belles émotions à travers les courses. Découvrir Solvalla c'est waouh ! C’est grandiose. On s’imagine quelque chose de fou mais, tant qu’on n’y est pas allés, on ne se rend pas compte de ce que c’est."

Les amateurs en France (*)
■ 708 adhérents à l'UNAT
■ 620 hommes / 88 femmes
■ Plus de 60 % des adhérents sont âgés de 51 ans et +
(*) chiffres de 2021

Ce n'est pas Sébastien Campain, pourtant très expérimenté, qui dira le contraire. "C’est franchement fabuleux, avec un public dont je ne pensais pas qu’il avait une telle ferveur pour le trotteur, confie-t-il admiratif. Partout, que ce soit dans les écuries, dans le public, au niveau des propriétaires, on vit pour le cheval. Maintenant, c’est à nous d’être forts pour représenter du mieux que l’on peut la France." C'est bien ce que le Normand s'est employé à faire sur la piste puisqu'il a passé le poteau en tête au sulky de Spinal Tap A.T. (Amiral Sund). Mais la joie de Sébastien Campain n'a pas duré bien longtemps puisqu'il a été sanctionné par les commissaires suédois pour un changement de ligne. En l'espace de quelques minutes, l'amateur français est passé de la plus grande euphorie, surtout dans le contexte où tout avait souri ou presque aux Tricolores durant le week-end, à la plus amère des incompréhensions à l'issue d'une course où les quatre amateurs suédois ont pris les quatre premières places. "La déception et la frustration sont forcément grandes d'être ainsi sanctionné, ne cache-t-il pas six jours après. Si j'avais fait quelque chose de répréhensible, je ferais mon mea culpa et je n'en parlerais plus. Mais là, je ne vois pas ce que je peux faire de plus pour éviter l'incident si, toutefois, il y a un incident. Du coup, la déception a été aussi collective. Participer à une réunion comme celle de l'Elitloppet est une victoire mais je ne peux cacher une grande frustration. Maintenant, l'expérience a été magnifique."

Participer à une réunion comme celle de l'Elitloppet est une victoire mais je ne peux cacher une grande frustration.
Sébastien Campain

(© P. Lefaucheux / Province Courses)

A voir aussi :
...
Idéal du Rocher monte encore son niveau de jeu

Le plus riche du second échelon, Idéal du Rocher (Clif du Pommereux) a profité de son bon départ pour se placer rapidement derrière le groupe de tête. Il a ensuite sagement patienté avant de passer à l’...

Lire la suite
...
Jacar de la Dives, victoire lavalloise mais pensées parisiennes

Estimé par Bertrand Le Beller, Jacar de la Dives (Viking de Val) bénéficiait d’un très bel engagement à la limite du recul ce mercredi. Il n’a pas laissé passer l’occasion de s’imposer, pour la ...

Lire la suite
...
Avec Elie de Beaufour,
"JMB" toujours roi d'Anjou-Maine

Pour la cinquième fois de suite (et pour la neuvième fois au total), Jean Michel Bazire remporte le Grand Prix Anjou-Maine (Gr.2) en tant qu’entraîneur. Cette fois c’est avec Elie de Beaufour qu’il pose ...

Lire la suite
...
Nouveau coup d'arrêt
pour Earl Simon

Initialement attendu dans la quatrième étape du Tour Européen du Trotteur Français (T.E.T.F.), dimanche prochain à Gelsenkirchen, Earl Simon ne sera pas de la partie. Et pour cause, il connaît un problème de ...

Lire la suite