... (© APRH)
Actualité - 06.06.2022

Hatchet Man : en vue d'une première dans la parentèle de Ready Cash ?

Hatchet Man 1’11’’ (Goetmals Wood) aura dû remettre son ouvrage sur le métier à plusieurs reprises avant de donner sa pleine mesure dans la spécialité du trot monté. Disqualifié lors de ses trois précédents essais, il a, cette fois, fait tilt dans le semi-classique Prix Victor Cavey (Groupe 2) - Qualif#3 Étrier 5 Ans, vendredi soir dernier, à Vincennes, s’imposant de bout en bout, de fort convaincante façon. Direction, maintenant, le Prix de Normandie (Groupe 1), finale de l’Étrier 5 Ans, programmé à la fin de ce mois, où il pourrait offrir un premier trophée classique sous la selle à la prestigieuse famille maternelle qui est la sienne.

Hatchet Man, c’est l’élevage Tébirent et l’entraînement de Philippe Allaire. En d’autres termes, c’est le même tandem que celui formé autour du phénomène Ready Cash. Un Ready Cash 1’10’’ (Indy de Vive) dont Hatchet Man est, du reste, un très proche parent, puisque sa mère, Suricate 1’14’’ m., est la sœur cadette du phénomène. Cette fille de Ludo de Castelle 1’11’’ ne valait certes pas son frère aîné, mais elle n’en a pas moins dévoilé de sérieux moyens, exclusivement sous la selle, remportant le semi-classique Prix Pierre Gamare (Groupe 2) et se classant quatrième du classique Saint-Léger des Trotteurs (Groupe 1).

Omniprésent Ready Cash
L’ombre de Ready Cash planait sur le Prix Victor Cavey, non seulement au travers du succès de son neveu, mais de la deuxième place de Happy and Lucky. Celle-ci est, en effet, une fille du crack étalon du Haras de Bouttemont, une nouvelle fois omniprésent à l’arrivée d’une course de sélection.


Préservée en vue de la reproduction, elle est entrée au haras dès le printemps de ses 4 ans. Hatchet Man n’est pas son seul produit à défrayer la chronique, sachant qu’elle a aussi donné Epatante 1’13’’ m. (Village Mystic), qui fut la dauphine de son compagnon d’entraînement, chez Philippe Allaire, Eye of the Storm, dans le Prix d’Essai (Groupe 1) et qui se plaça dans une demi-douzaine de semi-classiques montés à 3 ans. Suricate est également la mère de Docéanide, une fille de Love You qui ne s’est pas qualifiée, mais a engendré la bonne Italienne 1’12’’, laquelle est née d’un croisement proche de celui qui a procuré Hatchet Man, puisque fille du même Goetmals Wood 1’11’’ ; précoce, Italienne compte cinq victoires, dont trois à 2 ans, notamment dans le Groupe 3 Prix Vourasie, et sept accessits, y compris à l’échelon semi-classique. À noter que le plus jeune produit répertorié de Suricate, Killerman, s’est d’ores et déjà qualifié, en 1’20’’8, à Caen, le mois dernier ; il est par Scipion du Goutier, soit l’alliance répétée du sang de Goetmals Wood, auteur de « Scipion », avec cette lignée.

Une alliance répétée et qui fonctionne avec le sang de Goetmals Wood

Suricate est donc une fille de Kidéa 1’18’’ (Extreme Dream), comme Ready Cash, mais aussi comme Ere Nouvelle 1’12’’ (Love You), lauréate du semi-classique attelé Prix Masina (Groupe 2), et surtout, dans la perspective qui nous occupe, comme Upper Class 1’11’’, une propre sœur de Ready Cash qui, à l’instar d’Hatchet Man, s’illustra dans les deux disciplines ; ainsi, à l’attelage, gagna-t-elle le semi-classique Prix Gélinotte (Groupe 2) et se classa-t-elle quatrième du Critérium des 3 Ans (Groupe 1) et du Prix de Sélection (Groupe 1) ; ainsi, montée, fut-elle deuxième d’Utoky dans le Prix de Vincennes (Groupe 1).

Vaincre le signe indien
Hatchet Man a couru à trente-trois reprises depuis la fin de son année de 2 ans. À ce jour, il en est à dix victoires et à 345.650 € de gains. Le Prix Victor Cavey est son deuxième succès semi-classique et de Groupe 2, après sa victoire, l’année dernière, dans l’autre discipline, dans le Prix Gaston Brunet, à Enghien. Pour l’heure, ses trois tentatives classiques se sont soldées par autant de disqualifications, deux fois monté, dans le Saint-Léger des Trotteurs et le Prix du Président de la République, et une fois attelé, dans le Critérium des 3 Ans. Il lui faudra donc vaincre le signe indien, s’il veut briller dans le Prix de Normandie.

And Arifant 1'16''5 Sharif Di Iesolo (IT)
Goetmals Wood 1'11''9 Infante d'Aunou 1'16''2
Tahitienne Kimberland (US)
HATCHET MAN Oligiste
Ludo de Castelle 1'11''9 Cygnus d'Odyssee 1'13''9
Suricate 1'14''6 Rive de Vire 1'26''8
Kidea 1'18''2 Extreme Dream 1'14''7
Doceanide du Lilas 1'16''8
Hatchet Man est aussi vainqueur de Groupe 2 à l'attelé avec le Prix Gaston Brunet 2021 à Enghien. (© APRH)
Tahitienne frappe deux fois
Hatchet Man est le fruit d’un inbreeding assez serré (2x4) sur la matrone Tahitienne, mère, à la fois, de son père, Goetmals Wood, et de son arrière-grand-père maternel, Extreme Dream ; une Tahitienne à laquelle on doit également, soit dit au passage, les Mahana, Bon Conseil et autres Cassette, et qui constitue un vrai plus dans un pedigree, à plus forte raison si elle est doublement présente.


Pour surpasser mère, sœur et tante...

S’il venait à remporter le Prix de Normandie, dans trois semaines, Hatchet Man surpasserait, par conséquent, tant sa mère, Suricate, que sa sœur, Epatante, et sa tante à l’instant évoquée, Upper Class, toutes trois placées classiques sous la selle, mais n’y ayant pas passé le poteau victorieusement. Or, Hatchet Man a le gabarit, le physique d’un grand trotteur monté. Il en a aussi l’origine, via ses deux grands-pères, And Arifant 1’16’’, triple placé classique sous la selle, faut-il le rappeler –à la faveur du Saint-Léger des Trotteurs, du Prix de Vincennes et du Prix du Président de la République–, et Ludo de Castelle, deux fois à l’arrivée du Prix de Cornulier, après une place de quatrième dans le Prix de… Normandie. On ajoutera que Goetmals Wood, son père, a produit nombre de trotteurs montés de premier plan, tels Miss Castelle 1’11’’ m. (Prix des Elites), Nancy Menuet 1’16’’ m. (Prix de Vincennes), Scipion du Goutier 1’11’’ m. (Prix d’Essai, de Vincennes, du Président de la République, des Centaures, deux fois, des Elites), Singalo 1’11’’ m. (Prix de Cornulier, Prix de l’Ile-de-France), Surabaya Jiel 1’12’’ m. (Saint-Léger des Trotteurs), etc. Une énumération qu’Hatchet Man a toutes les chances de favorablement compléter un jour prochain.

Suricate, la mère de Hatchet Man, lors de sa victoire dans le Prix Pierre Gamare.

(© APRH

Kévin Tébirent est au côté de David Thomain après le succès de Hatchet Man vendredi soir dernier à Vincennes. (© APRH)

A voir aussi :
...
Kajou Josselyn confirme, Kool and the Gang gagne en débutant

Deux courses pour 2 ans figuraient au programme des réunions de Châteaubriant et de Vire. En Loire-Atlantique, Kajou Josselyn (Love You), dont la troisième mère est la matrone Quezira, a confirmé ses brillants débuts victorieux à Chartres. ...

Lire la suite
...
Yoann Lebourgeois, un baroud d'honneur brillant avec Emeraude del Phédo

Deuxième au classement général du Grand National des Jockeys avant la Finale du jour, Yoann Lebourgeois ne pouvait pas remonter le leader Alexandre Abrivard vu leur écart de 35 points. Cela n'a pas éteint l'enthousiasme du jockey avec ...

Lire la suite
...
Inshore emporté
par le tourbillon Abrivard

Le Prix Philippe du Rozier (Gr.2) n'a pas du tout livré un dénouement attendu. Son favori Indigo du Poret a mal couru, suscitant même des inquiétudes dans la bouche de son jockey Eric Raffin (lire plus loin). ...

Lire la suite
...
Jean-Michel Bazire,
le champion hors-norme du GNT

Campionissimo ! Hors du commun. Hors norme. Si les formules les plus élogieuses fusent depuis longtemps à l'adresse de Jean-Michel Bazire et de ses exploits, l'homme a ajouté dimanche une nouvelle ligne d'exception à son palmarès. Il a remporté le Prix Maurice ...

Lire la suite