...
Actualité - 18.06.2022

Earl Simon et Franck Ouvrie : la victoire au bout du piège

Quel formidable come-back. Deux ans après avoir subi le contre-coup d'un exigeant Elitloppet, Earl Simon (Prodigious) se replace au centre de l'échiquier du trot européen : il remporte le Kymi Grand Prix associé à un Frank Ouvrie qui a se sortir de l’emprise du peloton dans des circonstances qui ont poussé les commissaires à examiner le mouvement. Après quelques minutes de délibération, Earl Simon a été confirmé à la première place : il remporte son premier Groupe 1, c'est une seconde consécration à ce niveau pour Jarmo Niskanen son entraîneur et autant pour Franck Ouvrie, huit ans après son Prix de l'Étoile avec Black d'Avril.

Mais ils ont encore tremblé, sué et pas pour les raisons que nous avons connu dans l'Hexagone ce samedi. La canicule dans une Finlande sous la pluie a pour nom les commissaires et surtout, plus que tout, le spectre de Solvalla quand Earl Simon et Franck Ouvrie avaient été privés de leur 3ème place dans la Finale de l'Elitloppet 2020 pour changement de ligne. Qu'allait cette fois réserver le règlement scandinave au duo français ? A priori une amende pour le driver (qui ne connaissait pas ce soir le montant exact)
mais le cheval garde bien le bénéfice de ses efforts comme le dit une expression parfaitement adaptée cette fois aux circonstances. Car Earl Simon a dû sortir le grand jeu pour venir chercher Oscar L.A. (Ready Cash) qui semblait avoir fait la différence après s'être débarrassé d'un Ce Bello Romain (Jam Pridem) sans réaction (voir page suivante). Mais au courage et l'esprit de combativité propre aux champions, Earl Simon (Prodigious) a su faire le dernier effort pour aller chercher son premier titre au plus haut niveau.

Tout ça sans être à 100%
Quel formidable retour au plus haut niveau co-orchestré par Jarmo Niskanen et Thierry Duvaldestin où le champion fait la monte durant le printemps. Une remontée au plus haut niveau plus rapide qu'espérée comme le prouvait déjà sa victoire dans le GNT au Croisé-Laroche. Et encore aujourd'hui Earl Simon l'a fait "sans être à 100%" dixit son driver contacté quelques minutes après le podium et qui a expliqué sa course : "La corde n'était pas bonne avec la pluie et je n'ai pas pu partir aussi vite que voulu. J'ai réussi à prendre ma place en face même si ça a été un peu chaud, me faisant un peu sortir moi-même aussi. Dans le tournant final, je n'ai pas tant de gaz que cela mais il a su faire l'effort pour venir gagner. C'est vraiment de mieux en mieux. Même si je repars avec des amendes, ce n'est pas bien grave."
Le plus véhément après la course était Per Nordström, driver d'Önas Prince (6ème), qui disait avoir été envoyé au large avant le dernier virage. Il n'empêche, Earl Simon a bien été confirmé sur la plus haute marche offrant donc une première seconde grande victoire (dix-sept ans après Västerbö Daylight à Cagnes) à Jarmo Niskanen, né en Finlande, mais parti très jeune grandir en Suède. Ému et heureux, il a déclaré être prêt pour fêter ça de façon très scandinave comme le révèle Travronden : "C'est incroyable de pouvoir montrer le cheval ici en Finlande. C'est la première fois que je cours ici. Kymi organise un sauna commun ce soir, alors je vais fêter ça." Plus tôt, il avait aussi confirmé combien le timing s'est emballé ces dernières semaines, lui qui devait initialement amener son cheval au top pour le prochain meeting d'hiver : "La victoire signifie beaucoup pour moi. Je suis surtout surpris. Lorsque le cheval est revenu cette année, je savais que le chemin était long. Je n'aurais jamais pensé que ça irait aussi vite." (source Travronden)
Earl Simon imprime donc un tempo plus élevé que prévu dans son retour au top-niveau et il se place d'ores-et-déjà comme un futur prétendant au prochain Prix d'Amérique ZEturf Legend Race, lui qui a souvent comparé à Davidson du Pont par son driver attitré Franck Ouvrie.

1'12''5 en réduction kilométrique
Le chrono affiché par le lauréat illustre bien les conditions climatiques difficiles du jour : 1'12''5 (sur 2100m) quand le record culmine à 1'11'' (Carabinieri en 2017).


J'ai réussi à prendre ma place en face même si ça a été un peu chaud
Franck Ouvrie, driver d'Earl Simon

Les quatre derniers vainqueurs français du Kymi Grand Prix (sur 12 au total pour les tricolores)
2022 - Earl Simon
2021 - Ce Bello Romain
2018 - Aubrion du Gers
2014 - Timoko

Whole Lotta Love déclaré non-partant sur décision vétérinaire
Ce Kymi Grand Prix s'est couru sans son franco-finlandais Whole Lotta Love, déclaré forfait en début d'après-midi sur décision des commissaires. Victime d'une touche dans le paddock cette semaine, Whole Lotta Love a une petite marque à la jambe qui n'est pas passée au regard des vétérinaires quand Philippe Daugeard considérait lui cette avarie comme anodine. Les premiers ont eu le dernier mot.

Ce Bello Romain battu
Tenant du titre, Ce Bello Romain a dû évoluer en première ligne sans être caché mais a baissé de pied très tôt dans la bagarre au goût de Sylvain Dupont son entraîneur qui nous a dit un peu moins d'une heure après la course : "Dès qu'il a été attaqué par le cheval venu en dehors Ce Bello a rendu la main à Anthony, lequel n'a pas demandé l'impossible. À chaud, difficile de savoir pourquoi. Il a même été surprenant en reprenant son mors à l'entrée de la ligne droite derrière les autres." Très sport Sylvain Dupont a précisé en conclusion : "Je tiens à féliciter le vainqueur et son entourage : c'est un grand cheval qui a su revenir au plus haut niveau."

Kymi Grand Prix 2022 - Kouvola, 18 juin

1. Earl Simon (Prodigious) - F. Ouvrie - 1'12''5
ent : J. Niskanen / prop. : Écurie Skytten

2. Oscar L.A. (Ready Cash) - J. Lovgren
3. Calle Crown (Great Challenger) - K. Ecce

Héliade du Goutier encore couronnée
De Solvalla à Kouvola. Couverte de gloire sur l'hippodrome de Stockhölm en remportant le Lady Snärts, Héliade du Goutier (Prodigious) a remporté ce samedi la bonne course pour les juments, faisant fi autant de son numéro 9 en seconde ligne et de la distance plus longue que dernièrement (2100m). Franck Ouvrie était encore au sulky de cette protégé de l'Écurie Saint-Martin et entraînée par Sébastien Guarato
.
©Gérard Forni
Héliade du Goutier : après la Suède la Finlande mais toujours le succès sous la pluie pour la Française

A voir aussi :
...
Idéal du Rocher monte encore son niveau de jeu

Le plus riche du second échelon, Idéal du Rocher (Clif du Pommereux) a profité de son bon départ pour se placer rapidement derrière le groupe de tête. Il a ensuite sagement patienté avant de passer à l’...

Lire la suite
...
Jacar de la Dives, victoire lavalloise mais pensées parisiennes

Estimé par Bertrand Le Beller, Jacar de la Dives (Viking de Val) bénéficiait d’un très bel engagement à la limite du recul ce mercredi. Il n’a pas laissé passer l’occasion de s’imposer, pour la ...

Lire la suite
...
Avec Elie de Beaufour,
"JMB" toujours roi d'Anjou-Maine

Pour la cinquième fois de suite (et pour la neuvième fois au total), Jean Michel Bazire remporte le Grand Prix Anjou-Maine (Gr.2) en tant qu’entraîneur. Cette fois c’est avec Elie de Beaufour qu’il pose ...

Lire la suite
...
Nouveau coup d'arrêt
pour Earl Simon

Initialement attendu dans la quatrième étape du Tour Européen du Trotteur Français (T.E.T.F.), dimanche prochain à Gelsenkirchen, Earl Simon ne sera pas de la partie. Et pour cause, il connaît un problème de ...

Lire la suite