... (© Travronden-Lars Jakobsson)
Actualité - Journée des champions - 21.06.2022

Etonnant étrenne son nouveau statut

Il a quitté Vincennes sur sa deuxième place dans le Prix de Paris Marathon Race (Groupe 1) après la désillusion du Prix d'Amérique Legend Race (Gr. 1). Quatre mois plus tard, Etonnant (Timoko) sera de retour à Vincennes, dimanche, pour s'aligner au départ du Prix René Ballière (Gr. 1) avec un nouveau statut : celui de vainqueur d'Elitloppet ! Il y a cinq semaines, le champion de Richard Westerink réalisait un authentique exploit sur la piste de Solvalla. "Etonnant a parfaitement récupéré de son déplacement, avance l'entraîneur d'Escalans. C'est limite si le voyage n'a pas été plus difficile pour lui que les deux courses. Il a été au repos complet quelques jours. Je suis allé le travailler jeudi dernier (N.D.L.R. : au Haras d'Avireau) et il était parfait, bien souple et le moral au beau fixe." De quoi aborder ce retour à Vincennes avec le plein d'optimisme ? "Nous abordons cette course avec moins de pression, avance Richard Westerink. Je vais regarder de près la météo prévue. S’il fait beau, il sera déferré des quatre pieds."

Et l'entraîneur aux trois Elitloppet de poursuivre : "Il n’a pas posé de problème derrière l’autostart en Suède, donc nous sommes un peu rassurés. L’idéal serait d’avoir un numéro à partir du 4".
Ce retour à Vincennes est une première étape d'un programme sur lequel Richard Westerink n'a pas statué. "Rien n’est arrêté ! Il est invité partout mais nous n’allons pas faire n’importe quoi, confie-t-il. Si les conditions sont réunies, il pourrait effectuer les déplacements en Europe mais, uniquement, s’il peut les effectuer en avion. Le continent américain est aussi une option en octobre, avec une épreuve à New-York et la Bredeers Crown quelques semaines plus tard au Canada." Pour continuer en quelque sorte à marcher sur les traces de son père Timoko qui avait participé à l'édition 2015 de l'International Trot à Yonkers où il avait été devancé par Papagayo.

Etonnant a parfaitement récupéré de son déplacement. C'est limite si le voyage n'a pas été plus difficile pour lui que les deux courses. (Richard Westerink)

Exploit Caf dans le Prix René Ballière 1998. (© APRH)

Les précédents Elitloppet-Ballière

L'histoire commune de l'Elitloppet et du Prix René Ballière comporte quatre double vainqueurs la même année. En 1978, Hadol du Vivier (Mitsouko) est le premier à revenir de Suède avec la couronne du lauréat pour s'imposer dans l'épreuve française créée onze ans plus tôt. Deux ans plus tard, Idéal du Gazeau (Alexis III) en fera autant. Les deux autres doubles lauréats sont Sea Cove (Bonefish) en 1993 et, plus près de nous, Exploit Caf (Toss Out).

A voir aussi :
...
Futur du Chêne brise un écart de plus de deux ans !

Arrivé dans le Sud-Ouest, chez Simon Laloum, lors de l'été 2023, Futur du Chêne (Milord du Chêne) n’avait, depuis lors, pas encore vraiment réussi à s’illustrer. Tout au mieux, lui trouvait-on deux quatrièmes et une ...

Lire la suite
...
À l'ombre d'Idao de Tillard
ils ont réussi leur meeting

Le meeting d'hiver tire ses dernières cartouches. Il ne reste que six réunions, sur les 91 qui composent la plus grande offre mondiale au trot sur un même hippodrome pendant quatre mois. Il ne faut pas être grand ...

Lire la suite
...
Contrôle des médications - bilan de janvier 2024

Comme chaque mois, la SETF a publié son communiqué sur le suivi du contrôle des médications. Au cours du mois de janvier 2024, un total de 1.118 prélèvements ont été effectués et les contrôles suivants ont é...

Lire la suite
...
Look de Valailles ouvre son palmarès avec brio

Poulain noir élégant, Look de Valailles (Earl Simon) a largement dominé le Prix du Pays de Bray ce mercredi à Mauquenchy. Le 3 ans entraîné par Amaury Tessandier a pris le meilleur à l'entrée de la ligne d'arrivée sur ...

Lire la suite