... (© Travronden-Lars Jakobsson)
Actualité - Journée des champions - 21.06.2022

Etonnant étrenne son nouveau statut

Il a quitté Vincennes sur sa deuxième place dans le Prix de Paris Marathon Race (Groupe 1) après la désillusion du Prix d'Amérique Legend Race (Gr. 1). Quatre mois plus tard, Etonnant (Timoko) sera de retour à Vincennes, dimanche, pour s'aligner au départ du Prix René Ballière (Gr. 1) avec un nouveau statut : celui de vainqueur d'Elitloppet ! Il y a cinq semaines, le champion de Richard Westerink réalisait un authentique exploit sur la piste de Solvalla. "Etonnant a parfaitement récupéré de son déplacement, avance l'entraîneur d'Escalans. C'est limite si le voyage n'a pas été plus difficile pour lui que les deux courses. Il a été au repos complet quelques jours. Je suis allé le travailler jeudi dernier (N.D.L.R. : au Haras d'Avireau) et il était parfait, bien souple et le moral au beau fixe." De quoi aborder ce retour à Vincennes avec le plein d'optimisme ? "Nous abordons cette course avec moins de pression, avance Richard Westerink. Je vais regarder de près la météo prévue. S’il fait beau, il sera déferré des quatre pieds."

Et l'entraîneur aux trois Elitloppet de poursuivre : "Il n’a pas posé de problème derrière l’autostart en Suède, donc nous sommes un peu rassurés. L’idéal serait d’avoir un numéro à partir du 4".
Ce retour à Vincennes est une première étape d'un programme sur lequel Richard Westerink n'a pas statué. "Rien n’est arrêté ! Il est invité partout mais nous n’allons pas faire n’importe quoi, confie-t-il. Si les conditions sont réunies, il pourrait effectuer les déplacements en Europe mais, uniquement, s’il peut les effectuer en avion. Le continent américain est aussi une option en octobre, avec une épreuve à New-York et la Bredeers Crown quelques semaines plus tard au Canada." Pour continuer en quelque sorte à marcher sur les traces de son père Timoko qui avait participé à l'édition 2015 de l'International Trot à Yonkers où il avait été devancé par Papagayo.

Etonnant a parfaitement récupéré de son déplacement. C'est limite si le voyage n'a pas été plus difficile pour lui que les deux courses. (Richard Westerink)

Exploit Caf dans le Prix René Ballière 1998. (© APRH)

Les précédents Elitloppet-Ballière

L'histoire commune de l'Elitloppet et du Prix René Ballière comporte quatre double vainqueurs la même année. En 1978, Hadol du Vivier (Mitsouko) est le premier à revenir de Suède avec la couronne du lauréat pour s'imposer dans l'épreuve française créée onze ans plus tôt. Deux ans plus tard, Idéal du Gazeau (Alexis III) en fera autant. Les deux autres doubles lauréats sont Sea Cove (Bonefish) en 1993 et, plus près de nous, Exploit Caf (Toss Out).

A voir aussi :
...
Gilles d'Haenens remporte la Finale nationale des Courses Ecoles

Ilis étaient dix ce vendredi à Vincennes à partiper à la Finale du Challenge des Courses Ecoles de Trot (lire notre édition de jeudi 23 juin). C'est Gilles D'Haenens, au sulky de Dona Viva (Love You), pour l'entraînement de Dominik Locqueneux, qui s'est ...

Lire la suite
...
Indigo du Poret privé de Prix du Président de la République : une affaire bien embarrassante

Vendredi en fin de journée, Indigo du Poret (Dollar Macker) a été déclaré publiquement non partant dans le Prix du Président de la République (G.1) par son entraîneur. Le cheval n'est pas blessé ou victime ...

Lire la suite
...
Jagababa impressionne

Qualifiée en 1'14''9 à La Prairie (voir vidéo) il y a dix jours, ce qui lui avait valu deux étoiles dans Province Courses l'Hebdo, Jagababa (Jag de Bellouet) a brillamment confirmé pour ses premiers pas en compétition, ...

Lire la suite
...
Joviality remporte son premier test face aux mâles

La jeune championne américaine d'origine suédoise Joviality (Chapter Seven) a passé un nouveau cap vendredi en remportant la première éliminatoire du Yonkers Trot face aux meilleurs mâles. La semaine prochaine elle tentera de confirmer dans la ...

Lire la suite