... ©JLL-LeTROT
Actualité - 30.06.2022

Enghien et son meeting d'été, c'est parti !

Vincennes a fermé ses portes cette semaine. Mais le trot ne s’arrête pas et Enghien prend officiellement la suite pour son traditionnel meeting d’été du 30 juin au 17 août. Un rendez-vous incontournable sur le calendrier qui a débuté aujourd'hui avec une première réunion.

Prise de relai
Après la sublime journée des Champions de dimanche et avant la réunion de ce vendredi, Vincennes va fermer ses portes pour l'été. Pour quelques semaines. Le temple du Trot rouvrira ses portes le samedi 20 août. Si Cabourg occupera une place importante dans l’été hippique, c’est Enghien qui sera au centre des activités en région parisienne avec un meeting installé, populaire et compétitif. À partir d’aujourd’hui et jusqu’au mercredi 17 août, ce sont 19 réunions et 157 courses (132 à l’attelé et 25 au monté) qui rythmeront le programme.
Du côté des allocations, l'enveloppe passe les neuf millions d’euros distribués à Enghien, avec les réunions de l'arrière saison intégrées : 9.284.000 €, soit 12,74% d'augmentation globale par rapport à 2021.
Sa place dans le calendrier
Exit les réunions du mois de février. Enghien n’est plus un hippodrome d’hiver, où quelques réunions venaient « casser » le rythme de la fin du meeting de Vincennes. Il est essentiellement un hippodrome d’été, tout en assurant des transitions avec le plateau de Gravelle. Au mois de mars, le meeting de printemps vient en complément avec évidemment le Prix de l’Atlantique, qui réunit les meilleurs chevaux d’âge à la fin du mois d’avril. A l’automne 2022, ce seront 9 réunions qui clôtureront la saison. Entre temps, se déroule le meeting d’été, le seul moment où Vincennes est fermé en permanence. Ce qui réhausse son importance et sa place dans le calendrier du Trot. Enghien est un parfait soutien, attractif, où se rencontrent les meilleurs trotteurs, qu’ils soient jeunes ou expérimentés, français ou européens.

L'heure pour les chevaux de piste plate mais pas seulement...
Enghien se distingue de Vincennes par sa piste plate, refaite cet hiver et qui semble désormais de plus en plus satisfaire les pros (c'était le cas lors de la réunion matinale il y a deux semaines). Sans que cela ne soit forcément la norme, l’hippodrome de Soisy a une connotation plus accentuée sur la vitesse. Dans les années 80, Marpheulin et Jean-Pierre Viel y avait tenté un record du kilomètre. Ses longues lignes droites, ses virages relevés, cette piste a un profil axé sur la vélocité avec évidemment une tactique complètement différente de celle de Vincennes. Les courses sur le mile (Prix de Washington et Prix Henri Cravoisier) sont d’ailleurs une des particularités du programme.
Terminé la cendrée pour certains, bonjour le sable. Sur cet anneau de 1.300 mètres, beaucoup se sentent plus à l’aise. Les concurrents européens en premier lieu, qui forment un contingent important lors de ce meeting. Les Quintés+ font partie de leur terrain de jeu favori (horaires d'été du Q+ à retrouver en page 4). Mais des chevaux français ont aussi marqué leur carrière par une appétence pour la piste d’Enghien. On peut citer Perlando (Giant Cat), le cheval d’Alphonse Vanberghen, qui a signé ses plus belles victoires dans le Val d’Oise : le Prix de Buenos-Aires (alors couru sur 4.175 mètres), le Prix de New York, le Prix de la Haye et le temps fort le Prix Jean-Luc Lagardère.

TOPS 2021
Les 5 meilleurs pilotes à Enghien
Franck Nivard : 16 victoires
Alexandre Abrivard : 15 victoires
Eric Raffin : 14 victoires
Mathieu Mottier : 8 victoires
Matthieu Abrivard : 7 victoires

Les 5 meilleurs entraîneurs à Enghien
Laurent-Claude Abrivard : 11 victoires (424.510 €)
Fabrice Souloy : 9 victoires (255.880 €)
Philippe Allaire : 7 victoires (251.490 €)
Jean-Michel Baudouin : 7 victoires (121.690 €)
Pierre Belloche : 6 victoires (130.120 €)


Les dates à retenir
Prix du Louvre (Groupe 3 – 9 juillet – 4 et 5 ans) : Une rencontre intergénérationnelle qui amène aux Critériums
Prix de Rome (Groupe 3 – 9 juillet – 3 ans) : Les 3 ans entament leur campagne estivale
Prix Henri Cravoisier (Groupe 3 – 23 juillet – 3 ans) : Les jeunes se testent sur le mile face à l’élite européenne
Prix de Milan (Groupe 3 – 23 juillet – 4 ans) : Les meilleurs 4 ans européens se retrouvent pour un avant-goût du Critérium Continental
Prix de Washington (Groupe 2 – 30 juillet) : Les champions affolent les aiguilles du chronomètre
Prix de Berlin (Groupe 3 – 6 août – 3 ans) : La dernière manche entre les meilleurs 3 ans
Prix de Genève (Groupe 3 – 6 août – 4 ans) : Une montée en puissance avant le Critérium des 4 ans
Prix de Londres (Groupe 2 – 13 août) : La plus belle épreuve sous la selle du meeting estival
Prix Jean-Luc Lagardère (Groupe 2 – 17 août) : Une clôture en apothéose avec ce Groupe 2 qui a sacré de grands champions




L'arrivée du Prix Jean-Luc Lagardère 2021 et Dorgos de Guez qui venait prendre l'avantage en pleine piste. ©Aprh
Le programme estival pour les 3 ans européens

Le meeting d’Enghien est un rendez-vous incontournable pour les 3 ans. Récent vainqueur du Prix Albert Viel, Just A Gigolo pourrait d’ailleurs être aligné cet été et a été engagé. Le programme se compose en trois temps avec le Prix de Rome (9 juillet – 2.150 mètres – Autostart), le Prix Henri Cravoisier (23 juillet – 1.609 mètres – autostart) et le Prix de Berlin (6 août – 2.875 mètres). Un triptyque ou plutôt un triathlon avec trois compétitions complètement différentes. En 2016, Dawana (Ready Cash) a réussi le tour de force de remporter ces trois groupes ! Si l’exploit est encore possible, on notera que le Prix de Rome est désormais fermé à 110.000 euros et exclut temporairement les ténors de la génération.
Ces épreuves spectaculaires sont aussi le théâtre d’un affrontement entre européens. Elles ont permis de révéler plusieurs champions étrangers tels que Russel November, Main Wise As, ou plus récemment Vivid Wise As, alors entraîné par Marco Smorgon.

À la rentrée, ce sera jour de Critériums !

Pendant la fermeture de Vincennes, on continue de se préparer aux plus grandes épreuves du calendrier. Pas de courses qualificatives, mais des rendez-vous incontournables avec en point de mire les Critérium des 3, 4 et 5 ans, qui auront lieu le dimanche 18 septembre. Alors que les 3 ans ont un programme riche, les 4 ans se présenteront au départ du Prix de Milan, le 23 juillet, et du Prix de Genève, le 6 août. Les 5 ans auront à leur disposition le Prix du Louvre, le 9 juillet, face aux 4 ans. L’an passé, Ganay de Banville s’imposait, alors que Galius, futur héros du Critérium, prenait la quatrième place. Les Prix de la Manche (9 juillet), de la Chaussée d’Antin (27 juillet) ou pour les plus riches Jean-Luc Lagardère (17 août) leurs sont également ouverts.

Les premiers rendez-vous parisiens pour les 2 ans

La génération des 2 ans (Lettre K) arrivera en compétition le 10 juillet, sur l’hippodrome de Beaumont-de-Lomagne. En région parisienne, il faudra attendre quelques jours, le 23 juillet, quand les pouliches entreront en piste dans le Prix de la Porte des Lilas, puis le 27 juillet quand les poulains se retrouveront au départ du Prix de la Porte de Choisy. Philippe Allaire est le spécialiste de ces rendez-vous. Sa réussite se confirme voire se développe chaque année. Du côté des femelles, lors des dix dernières années, il a brillé avec six représentantes. Chez les mâles, c’est une véritable razzia. Une seule édition lui a échappé, en 2014.
On se rappellera qu’en 2009, c’est un certain Timoko qui s’était révélé dans ce genre de courses pour super-juniors. Ce sera aussi sûrement l'occasion de voir en piste de jeunes trotteurs vus des différentes séances de "K-lifs" proposées par notre équipe en mai et en juin.

Pour le public
Avec les « Estivales », l’hippodrome d’Enghien est aussi synonyme de festivités pour le public qui répond présent. D’un côté, les meilleurs compétiteurs et plus grands pilotes sur la piste pour des courses palpitantes. Les animations sont également de la partie, pour toute la famille. Le week-end, structures gonflables, baptêmes à poneys, transats sur herbe en bord de piste dans une ambiance plage, restaurant panoramique avec offre tapas et food trucks donneront une vraie touche d’été et de détente à l’hippodrome d’Enghien.

A voir aussi :
...
Edgar Saba reçu
avec mention très bien

Un candidat italien s’impose dans le Prix de Milan (Gr.3). Quoi de plus naturel ? Mais plus que sa victoire, ce sont le style et la marge mis en scène par Edgar Saba qui confortent son entrée dans ...

Lire la suite
...
Melody Cool assure la continuité "Allaire"

Le Prix de la Porte des Lilas est ce qu'on peut appeler une chasse gardée pour l'entraîneur Philippe Allaire. En l'espace de douze ans, le professionnel figure ainsi neuf fois au palmarès. Cette année, la victoire ...

Lire la suite
...
Have Seven, seul en scène et grande vitesse

Comme relevé dans notre présentation de cette épreuve, l'entraînement de Jean-Michel Bazire se déplace avec parcimonie sur l'hippodrome de Cabourg mais toujours à bon escient. Preuve en atteste le succès d'Have Seven (Prince d'Espace) dans le Grand ...

Lire la suite
...
Les Jeux Olympiques
enflamment Enghien-Soisy !

La température monte partout dans le pays à l'approche d'un événement planétaire à nul autre pareil. Les chaudrons s'allument un à un sur la route de la flamme olympique et le site choisi pour faire escale à une semaine de la ...

Lire la suite