... © Bouygues Telecom
Actualité - 05.07.2022

Richard Viel, ancien PDG de Bouygues Telecom, devrait devenir président du PMU

Le Conseil d'Administration du PMU s'est réuni ce mardi matin pour annoncer sa nouvelle gouvernance qui doit encore être entérinée par l'Assemblée Générale de l'opérateur hippique vendredi prochain. C'est Richard Viel, l'ancien président directeur général de Bouygues Telecom, qui sera proposé à la présidence du PMU, en remplacement de Philippe Augier. Quant à Emmanuelle Malecaze-Doublet, actuelle directrice générale adjointe, elle occupera les pleines fonctions de DG.

L'annonce était attendue depuis longtemps compte tenu de l'installation d'une gouvernance provisoire, ad interim, après le départ précipité du directeur général Cyril Linette en octobre dernier. L'attente a pris fin ce mardi avec le communiqué de presse diffusé au sortir du Conseil d'Administration du PMU. On y apprend le départ de Philippe Augier, Président du Conseil d'administration du PMU depuis le 9 juin 2020 avant d'en devenir Président exécutif en charge de la Direction générale à la fin octobre 2021. Le maire de Deauville précise à ce sujet : "Aujourd’hui, je souhaite pouvoir me consacrer en totalité à mes fonctions d’élu à Deauville mais aussi à de nouveaux projets personnels." Côté PMU, "les Présidents des sociétés-mères, Jean-Pierre Barjon et Edouard de Rothschild, ainsi que l’ensemble des membres du Conseil, remercient chaleureusement Philippe Augier pour sa contribution à la transformation du PMU, ainsi que pour son engagement et son soutien permanent à toutes les équipes du PMU."
En accord avec les représentants de l'Etat, le Conseil d'Administration du PMU a décidé, selon les termes du communiqué de presse toujours, "de faire évoluer la gouvernance (...). Au moment où s’ouvre une nouvelle phase du développement stratégique de l’entreprise, le Conseil d’administration du PMU proposera à l’Assemblée générale du GIE, le 8 juillet prochain, la nomination d’un nouveau Président du Conseil d’administration, Richard Viel, et la nomination d’une nouvelle Directrice Générale, Emmanuelle Malecaze-Doublet."
Richard Viel, 65 ans, a une double formation ingénieur et Business School (diplômé de l’Ecole Supérieure d’Ingénieur en Génie Electrique et de l’INSEAD). Il a rejoint Bouygues Telecom en 1998 pour en gravir tous les échelons et en devenir le PDG, de février à décembre 2021.
Quant à Emmanuelle Malecaze-Doublet, déjà la tête opérationnelle du PMU depuis octobre dernier, elle est confortée dans son rôle en devenant Directrice Générale. Ce nouveau tandem doit encore être validé par l'Assemblée Générale ce vendredi.

Faute de partants, la Speed Cup perd ses batteries !

La déception est bien là à Vichy. La Speed Cup dans sa deuxième édition devient une course comme une autre et perd sa singuralité, celle d'être la seule épreuve à se disputer en France en mode "batteries et finale". La faute à un nombre insuffisant de partants. Ils ne seront que 11 en effet à se ranger derrière les ailes de l'autostart ce jeudi, loin du quota de 16 minimum prévu pour organiser deux batteries. Ce peu d'engouement des professionnels pour une soirée événementielle reconfigure également les allocations mises en jeu. De 90.000 € initialement prévu (40.000 € dans les deux batteries et 50.000 € dans la finale), la Speed Cup ne mettra sur la table que 36.000 € dans sa version minimaliste d'une seule course. On peut parler d'échec dans la tentative d'ouvrir le trot à de nouveaux horizons et dans la volonté de multiplier ses dimensions de spectacle. Née des Assises du Trot du 1er juillet 2020, la Speed Cup n'a pas rencontré, dès sa deuxième édition, son public professionnel en charge de l'alimenter en partants. La déception du président de Vichy, Philippe Bouchara, rapportée dans notre précédente édition, pourtant encore placé dans l'hypothèse de deux batteries ("Le nombre de restants engagés est un peu décevant compte tenu des allocations mises en jeu et des efforts de promotion faits sur cette course quand on n'arrive pas à deux batteries de 12 partants") trouve son plein écho ce mardi. Quelles seront les conséquences de cette deuxième édition banalisée ? Il s'agira d'en reparler après l'épreuve, jeudi, pour en tirer un bilan complet. D'ici là, Formi (Tucson) et Eureka du Fossé (Soleil du Fossé), les candidats les plus riches au départ, tous les deux parfaitement placés derrière l'autostart, tenteront de profiter de l'occasion pour devenir vainqueur sur le mile en France. Quant à Diva Beauregard (Otello Pierji), elle a la particularité d'avoir participé à la première édition, accédant alors à la finale.

Un Grand Prix du Conseil Municipal sous l'emprise "Bazire"

Grande affiche de samedi à Vichy, lors de la soirée de clôture du Festival du Trot du Centre-Est, le Grand Prix du Conseil Municipal (Gr.2) compte treize restants à l'issue de la phase de forfait. Quatre sont présentés par Jean-Michel Bazire, dont celui qui devait être le favori de l'épreuve, Elie de Beaufour (Royal Dream). JMB a d'ores et déjà associé sa monte à son pensionnaire alors qu'il a associé David Bekaert à Rebella Matters (Explosive Matter), Christophe Martens à Victor Ferm (Nal Al Sheba) et Tristan Ouvrie à Tjacko Zaz (Crazed). Ce quatuor sera encore complété de Freyja du Pont (Quinoa du Gers), présentée et drivée par Nicolas Bazire.
Matthieu Abrivard a engagé Jerry Mom (Ready Cash) désormais sous sa responsabilité mais absent depuis décembre 2021. Parmi les engagés avec des montes déclarées, citons Echo de Chanlecy (Quinoa du Gers), Crescendis (Querido de Blary), Copsi (L'Océan d'Urfist) et Eddy du Vivier (Rolling d'Héripré).

Matthieu Abrivard et Serge Peltier, les hommes du Festival du Trot

Aux termes des trois premiers jours du Festival du Trot du Centre-Est et avant la pause de mercredi, deux professionnels se sont démarqués. Dimanche à Saint-Galmier, c'est Serge Peltier qui a marqué deux fois. La figure du trot régional n'a pu répéter depuis, lors des deux réunions disputées à Vichy. Là, sans surprise, c'est le maître des lieux qui a pris le relais. Matthieu Abrivard s'est en effet imposé quatre fois, lundi (1 fois) et mardi (3 fois). Parallèlement, il en profite pour déjà égaler son record annuel de victoires sur le bord de l'Allier (lire en page 7) avec 27 titres en 2022.

A voir aussi :
...
Kennedy, Vincennes avant de s'envoler vers les Etats-Unis

Kennedy (Joke Face) sera l'un des opposants à Etonnant (Timoko) dans le prochain International Trot (Groupe 1) du 15 octobre, à New York, connu pour son aéroport John F. Kennedy... C'est dire la renommée acquise par ce fils de la championne Lisa ...

Lire la suite
...
Jonquille de Meat émerge d'un très bon lot

C'est un lot dont il faudra se souvenir à coup sûr. Cet hiver, beaucoup des participants du Prix Une de Mai, disputé ce lundi à Craon, seront vus à Vincennes, avec l'ambition de s'imposer. Sur une piste rendue lourde par les fortes ...

Lire la suite
...
Joker Darling donne des promesses

Une très belle impression. Si le favori Joaquim Dieschoot (Scipion du Goutier) sera à reprendre (quatrième, sans démériter, malgré deux fautes). Joker Darling (Love You) n'a pas rencontré d'opposition dans l'épreuve du jour des 3 ans de ...

Lire la suite
...
I Am des Mottes, un succès qui en appelle d'autres

L'avenir lui appartient. À 4 ans, I Am des Mottes (Real de Lou) est en train de prendre une autre dimension. Lundi, il a enfin réussi à passer le poteau en tête, lui qui s'était bien comporté à plusieurs reprises, aprè...

Lire la suite