... ©APRH
Résultat de course - 23.10.2020

La centième de Nicolas Bazire avec Feydeau Seven

Ça fait plaisir de gagner avec un bon cheval comme lui.
Nicolas Bazire

À l’issue du premier des trois Groupes de la réunion, le Prix Pierre Van Troyen (Gr.3), Feydeau Seven renoue avec le succès. Un nouveau succès pour la team « Bazire », qui a une signification particulière pour Nicolas, aux commandes du lauréat et qui signe la centième victoire de sa carrière.

C’est un bras levé au passage du poteau qui en dit long. Après avoir bataillé dans la phase finale avec Fun Quick (Carpe Diem) – qui ne déméritera pas de la deuxième place –, Feydeau Seven (Redeo Josselyn) s'impose et Nicolas Bazire ne cache pas sa joie au passage du poteau : il vient de signer la centième victoire de sa carrière. Le sourire caché derrière son masque au retour aux balances marque la satisfaction du professionnel. « Ce n’était pas un objectif, on court lorsqu’il faut courir, mais des chiffres comme ça font toujours plaisir » souligne le driver. Passé professionnel il y a un peu plus d’un an (le 23 juin 2019), le jeune homme qui fêtera ses 20 ans dans quelques jours (le 10 novembre) a signé sa première centaine en un peu plus de trois ans : il avait débuté – victorieusement – en avril 2017 au sulky d’Envol The Best, à Neuillé-Pont-Pierre.
Feydeau Seven, cinquième du Championnat Européen des 5 ans (Gr.1) la semaine dernière, offre par ailleurs à Nicolas Bazire la troisième victoire de Groupe 3 de sa carrière, au terme d’un parcours idéal : « La course s’est déroulée comme je voulais. À l’entrée de la ligne droite, je me suis souvenu que Fun Quick était un bon cheval. Il avait fait une ou deux contre-performances à son actif [NDLR : dans des Groupes 1 néanmoins] mais il ne fallait pas le délaisser comme ça. Ça fait plaisir de gagner avec un bon cheval comme lui. »

Les 5 ans supérieurs aux 4 ans
Le verdict de ce Prix Pierre de Troyen (Gr.3) est sans appel : quatre concurrents de 5 ans ont pris les quatre premières places, la première 4 ans était Galilea Money (Bold Eagle), cinquième.

D'où vient-il ?

Ce fils de Rédéo Josselyn 1'12'' est le seul produit d'Unanime Seven 1'14'' (Orlando Vici), lauréate de trois courses pour un peu plus de 50.000 € de gains. Jean-Michel Bazire est son éleveur, comme il est son entraîneur. Il fut même le mentor de ses auteurs, y compris l'éleveur de sa mère. Si Feydeau Seven possède trois courants de sang de l'étalon de tête Chambon P (3x5x4), sa mère est consanguine, quant à elle, sur les trois quarts soeurs, par Valiant P, Halte à la Biche, mère de Quadrophénio (d'où Orlando Vici), et Hôtesse Biche, ici en lieu et place de troisième mère.

2e | PRIX PIERRE VAN TROYEN
Att - 2850 m - Groupe 3 - 70 000 €
FEYDEAU SEVEN 1'12"4
Redeo Josselyn x Unanime Seven (Orlando Vici)
Driver : N. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : A. Skowronski - Eleveur : J. Bazire
2e Fun Quick 1'12"4
3e Favorite Fligny 1'12"9
4e : Filou l'Auvergnier - 5e : Galilea Money - 6e : Fighter Smart - 7e : Fashion Queen
A voir aussi :
...
Harmoniously confirme à un échelon supérieur

De bons 4 ans étaient au départ du Prix du Palais-Royal, où les deux favoris He And Me (Bird Parker) et Hatha Josselyn (Charly du Noyer) se sont montrés fautifs. La sagesse, c'est l'une des principales qualités d'Harmoniously (...

Lire la suite
...
Jina de l'Ormerie, une 2 ans qui a du talent

Dans l'épreuve réservée aux pouliches de 2 ans, ce mercredi à Enghien, il y a eu un beau match final. Jina de l'Ormerie (Amiral Sacha) a su venir à bout de la la pouliche de Philippe Allaire Jélica Vé...

Lire la suite
...
Fin de carrière pour Eagle Eye Sherry

Meilleure pouliche de 3 ans suédoise l'an dernier, Eagle Eye Sherry (Bold Eagle) ne courra plus a annoncé Björn Goop son entraîneur sur son site internet. Elle a été éliminée en demi-finale de la Breeders Crown dimanche à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite