... © Equidia
Actualité - 26.10.2020

Le Triomphe de Zacon Gio La bête noire de Face Time Bourbon

Avant la course, on a fait une "fixette" sur Vernissage Grif. Et cela a été une erreur.
Sébastien Guarato

On le croyait invincible. Il ne l'est pas. Face Time Bourbon a mangé la poussière dimanche à Naples dans la Finale de la Loterie. Le vainqueur a pour nom Zacon Gio. Son contemporain italien avait déjà fait tomber le français l'an dernier à Modène. Voilà de quoi transformer le pensionnaire de Holger Ehlert en bête noire du champion tricolore.

Bête noire ? Bourreau ? À chacun sa formule. Mais ce qui est sûr, c'est que Zacon Gio (Ruty Grif) sait ménager ses effets. Vedette l'an dernier, à l'âge de 4 ans, lorsqu'il avait battu Face Time Bourbon (Ready Cash) au terme d'un mano a mano dans le Premio Unione Europa (Gr.1) à Modène, il a été promu idole en fin d'année après avoir dominé un plateau international d'aînés dans le Yonkers International Trot (Gr.1) aux Etats-Unis. Son année 2019 avait été parfaite (9 courses pour 9 victoires) et il pouvait légitimement concourir au titre de trotteur mondial de l'année, y compris devant Face Time Bourbon.
Cette année, changement de registre. Il a plutôt soufflé le chaud et le froid. Après une rentrée victorieuse en mars, il avait presque sombré au Danemark en mai dans la Copenhagen Cup (Gr.1), en concluant quatrième. Son rachat avait pris la forme d'un coup de semonce chronométrique en signant 1'09''3 pour son retour en Italie en juin. Mais depuis, la star avait regagné le rangs des trotteurs normaux, battus quatre fois consécutivement en Italie, dernièrement par Vivid Wise As (Yankee Glide) et Cokstile (Quite Easy).
Oui mais un champion de la grandeur de Zacon Gio ne s'éteint jamais et il a livré une nouvelle grande bataille ce dimanche pour dominer, encore, Face Time Bourbon.
Parallèlement, dans le camp français, l'impression est plutôt d'avoir commis quelques erreurs d'approche pour une épreuve de ce type (lire page suivante). Au total, malgré une grosse performance de Face Time Bourbon, c'est bien Zacon Gio, son bourreau, qui l'emporte. BIS REPETITA.
Que Zacon Gio ait perdu son statut de phénomène qu’il avait conquis l’an dernier ? On retrouve ce constat, à la veille de la course, dans les propos Gaetano Pezone (représentant en France d’Antonio Somma, le propriétaire majoritaire de Face Time Bourbon) qui nous livre le point de vue le plus partagé en Italie : « Zacon Gio est resté un bon cheval mais je pense que Face Time Bourbon a prouvé depuis qu’il était meilleur que lui. »

L'obsession Vernissage Grif
La défaite de Face Time Bourbon porte, à chaud, un nom : Vernissage Grif (Varenne). Le vainqueur de la deuxième batterie, devant Billie de Montfort (Jasmin de Montfort), a conduit l'entourage de Face Time Bourbon à une suite de mauvais choix. C'est ce que déclare Sébastien Guarato à chaud sur Equidia (compte twitter) : « Avant la course, on a fait une « fixette » sur Vernissage Grif. Il [Björn Goop] n’a pas voulu partir pour prendre son dos toute la course. Et cela a été une erreur. En fait dans ces courses là, il faut aller devant. C’est comme en Suède, cela se joue devant. »

Le scénario funeste
De fait, dès le choix des places derrière la voiture, le scénario funeste s'est mis en place. Après que l'entourage de Vernissage Grif a choisi la position n°3 (la n°1 ayant été optée en premier par celui de Zacon Gio), Björn Goop demande le numéro 4. L'idée est donc de s'élancer à l'extérieur du cheval que l'on considère comme celui à battre. Le couloir 2 est resté libre et échoit à Billie de Montfort.
Ensuite, Björn Goop a effectivement calqué sa course sur son principal rival annoncé lequel assure son départ, ce qui positionne rapidement Face Time Bourbon dans le dernier quart du petit peloton, à distance d'un leader, Zacon Gio, zélé et entreprenant en tête, peut-être conscient de la belle opportunité à saisir. Sébastien Guarato continue son analyse dans cette même logique : « Après, en ne démarrant pas, il [Face Time Bourbon] a fait un truc de fou parce qu’il se retrouve en troisième épaisseur en face et dans le dernier tournant pour doubler le peloton. L’autre [Zacon Gio] pendant ce temps-là est parti sachant qu’il n’a pas trop été attaqué durant le parcours et résiste bien à la fin. Il n’y a pas à tortiller, il faut démarrer quand même. Je suis déçu pour le propriétaire qui veut gagner cette course depuis longtemps. Je crois que c’est la deuxième fois qu’il est deuxième. Je suis déçu de mon côté car on est habitués de voir gagner Face Time. Je pense surtout que c’est un autre sport ici. 1 600 mètres sur une piste de 1 000 mètres, c’est autre chose. »

Oui, Face Time Bourbon a été le plus fort dans le dernier kilomètre. Oui, il a livré une grande bataille. Mais il a perdu. Quant à Zacon Gio, il a livré une copie impeccable pour égaler le record de l'épreuve en 1'10''5 (établi par Timone Ek en 2017) de manière quasi solitaire. Face Time Bourbon est crédité de 1'10''6.
Une première "Loterie" pour Holger Ehlert
Professionnel allemand installé depuis longtemps en Italie, Holger Klaus Ehlert signe ici son premier succès dans le Grand Prix de la Loterie. Titulaire d'un titre dans l'Elitloppet (en 2015 avec Ringostarr Treb), il compte de nombreux Groupes 1 italiens à son actif, notamment avec Fairbank Gi, Nesta Effe, Pascia' Lest et Zacon Gio. Il a été victime cette année d'un grave problème de santé et fait figure de miraculé tout en restant entraîneur d'un effectif majeur en Italie.

Les français dans la Finale
Billie de Montfort a conclu quatrième de la Finale après être bien partie (n°2 derrière l'autostart) avoir toujours évoluer à la troisième, quatrième place. Quant à Frisbee d'Am (n°5), il n'a jamais pu se rapprocher, concluant bien néanmoins pour se classer septième.

L'ARRIVÉE OFFICIELLE
1er Zacon Gio (R. Vecchione) 1'10''5
2e Face Time Bourbon (B. Goop) 1'10''6
3e Vivid Wise As (G.P. Maisto) 1'10''8


LES BATTERIES
Batterie A : Face Time Bourbon : les frayeurs et la démonstration
Les premiers mètres de la première batterie, à 13h45, se sont apparentés au commencement d'un cauchemar. Face Time Bourbon a tout simplement esquissé quelques foulées de galop au moment même où la voiture accélérait. Il s'agit en fait du même scénario, mais en pire, que la mise en jambes hasardeuses de champion à Mons, au mois d'août. Cette bévue du départ a coûté une bonne vingtaine de mètres à Face Time Bourbon sur Vitruvio. Mais une fois lancée, la machine Face Time n'a pas connu d'autres ratés et, après s'être positionné à côté de son rival dans le dernier tournant, il a pris facilement le meilleur à la fin, en 1'11''8. C'est donc par une démonstration d'aisance que s'est conclu ce premier acte. Comme un savant mélange de suspense initial qui se clot par le dénouement le plus attendu. Sébastien Guarato commente sur Equidia (twitter) : « Il a gagné en faisant le minimum, sur sa classe, et c'est ce qu'on voulait. » Le cheval est annoncé déferré des postérieurs, avec sa bride de course habituelle dans la Finale. Changement au moment de la déclaration pour la Finale : Face Time Bourbon sera en fait engagé pieds nus et sera le seul dans ce cas, les autres qualifiés étant déferrés des postérieurs ou des antérieurs (à l'exception de Zefiro Gual ferré).

Batterie B : Frisbee d'Am tient son rôle à la perfection
En concluant deuxième de Vernissage Grif (vainqueur en 1'11''7), le favori italien de sa batterie, Frisbee d'Am (1'12''1) fait le job sans puiser dans ses réserves. Tout est en place pour une grande performance dans la Finale. Pour Anthony Barrier sur Equidia (twitter) : « C'est très bien. Je ne pense pas qu'on ait trop ouvert les vannes en espérant en garder le maximum pour la Finale. »

Batterie C : Billie de Montfort met la pression à Zacon Gio
Cette dernière batterie s'est résumée à une course à trois. Billie de Montfort est partie le plus vite pour prendre la tête avant d'être relayée par Zacon Gio. Vivid Wise As a complété ce duo. Dans le final, Billie de Montfort s'est décalée et a poussé Zacon Gio dans ses retranchements. Les deux premiers signent des temps canon (1'10''6 chacun) qu'il leur faudra digérer pour la Finale. Sébastien Guarato est toujours sous le charme de sa pensionnaire : « Elle aime bien ces courses de vitesse. Aujourd'hui, on ne lui avait pas mis de débouche-oreilles, simplement les œillères descendantes pour qu'elle ait du jus tout de suite. Elle fait quelquefois des survaleurs. Elle n'a pas pris si dur que cela car elle n'a fait que la ligne droite en quelque sorte. »

A voir aussi :
...
PMU : échanges tendus avant une Assemblée Générale jeudi prochain

Une semaine après la révélation d'un désaccord profond entre Cyril Linette et les deux Présidents Rothschild et Barjon, la situation a connu un nouvel épisode ce vendredi. Philippe Augier, Président du Conseil d'Administration du ...

Lire la suite
...
Grand Prix du Sud-Ouest : un
nouveau challenge pour Cleangame

Le Grand Prix du Sud-Ouest, dont la quarante-quatrième édition est programmée dimanche sur l’hippodrome de Beaumont-de-Lomagne, constitue l’événement de ce week-end. En quête d’un quarantième succès et d’une deuxième ...

Lire la suite
...
12 et fractions : le tarif pour Fantaisie

Lauréate en 1'12''5 en mai à Caen, en 1'12''1 (!) au Mont-Saint-Michel en septembre, Fantaisie (Un Mec d'Héripré) signe une troisième victoire 2021 en moins d'1'13'' en remportant le Prix de Coquainvilliers à Cabourg ce samedi. Pour ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite