...
Actualité - 02.08.2022

Iway : la force de l’habitude d’un croisement éprouvé

Aucun cheval, c’est bien connu, n’est imbattable. En défaisant le grandissime favori, Izoard Védaquais, dans le récent Prix de Milan (Groupe 3), à Enghien, Iway vient encore d’en apporter la preuve. En voilà un, en tous cas, qui s’invite dans le concert des meilleurs. Il est vrai que son bagage génétique, éprouvé, l’y prédisposait.

Iway 1’11’’ est par Look de Star 1’12’’, l’une des valeurs les plus sûres de notre parc étalons, au classement desquels il figure constamment parmi les meilleurs, en digne continuateur de Coktail Jet 1’10’’. Rappelons que ce vainqueur du Critérium des Jeunes (Groupe 1) est l’auteur, pour n’en citer que quelques-uns, de Roc Meslois 1’10’’, gagnant du Critérium des 5 Ans, d’Uniclove 1’10’’, autre compétiteur classique, du millionnaire Ustinof du Vivier 1’09’’, d’Anzi des Liards 1’10’’, quasi millionnaire lui aussi, de l’infatigable Bilooka du Boscail 1’11’’, du champion norvégien Lionel 1’09’’, etc.

Iway 1’11’’2
14 courses – 7 vict. – 3 places – Gains : 157.130 €
Titres : Prix de Milan (Gr.3) à Enghien, 3e Gran Premio Triossi (Gr.1) à Rome

Acheté sur les conseils de Sébastien Guarato
Le Prix de Milan est la septième victoire d’Iway, en même temps que la première dans une course de Groupe, sachant qu’il ne compte que quatorze sorties depuis l’automne de ses 2 ans. Sujet ménagé, il semble en avoir encore sous le pied, comme l’on dit. Troisième du Gran Premio Tino Triossi (Groupe 1), en Italie, lors de sa sortie précédente, sans avoir jamais pu s’exprimer dans la dernière ligne droite, il fait dire à son copropriétaire, Gilles Raffré : "Plus heureux, je pense qu’il aurait pu gagner là-bas. C’est un vrai cheval de piste plate, avec lequel nous aimerions bien retourner à l’étranger. Les voyages ne nous font pas peur ! Il y a aussi le Critérium des 4 Ans. Sébastien (N.D.L.R. : Guarato) a toujours cru en lui et décidera, évidemment, de la suite à donner à son programme. C’est lui qui l’avait repéré, yearling, dans les herbages de son éleveur, M. Nalet, et il nous avait conseillé de l’acheter, ce que nous avons fait. Nous l’avons payé le prix d’un bon cheval, car il était beau et bien né. Il va de soi que nous ne le regrettons pas. Après avoir eu Valko Jénilat, chez Sébastien, déjà, nous touchons un autre sujet sortant de l’ordinaire, qui vient de battre Izoard Védaquais et Italiano Vero en s’élançant en seconde ligne, derrière eux. Ce n’est pas rien tout de même !"


L’affinité manifeste des mères avec le sang de Look de Star et de Coktail Jet

Au-delà de sa réussite, en général, Look de Star croise bien, en particulier, avec la mère et la grand-mère d’Iway. Avec cette dernière, Ima du Houx 1’15’’ (Viking’s Way), il a ainsi donné le semi-classique Dunbar 1’13’’, gagnant de neuf courses et de près de 200.000 euros, tandis qu’avec la mère, Ugly 1’15’’ (Extrême Aunou), son fils, Uniclove, a eu Fauve 1’12’’, laquelle a signé dix succès, pour plus de 80.000 euros. C’est, plus encore, le sang de Coktail Jet qui "fait tilt" avec les deux poulinières, le meilleur produit d’Ima du Houx étant le hongre aux vingt victoires et aux 750.000 euros de gains, Sud 1’11’’, lequel est par Kérido du Donjon (Coktail Jet), alors qu’Ugly a aussi procuré un sujet de classe en Hub 1’11’’, élément estimé chez Sébastien Guarato – qui veille également sur Iway –, lauréat de huit courses, né des œuvres, quant à lui, de Booster Winner (Love You-Coktail Jet). Au reste, Denis Nalet, l’éleveur de tous ces chevaux, ne se prive pas de faire valoir cette manifeste affinité. Jaora, la pouliche de 3 ans d’Ugly, est, de la sorte, par Magnificent Rodney, autre fils de Coktail Jet. Elle a débuté il y a peu, non placée, aux soins d’Yves Dreux, à Laval. En prolongement, vendue aux frères Raffré, les propriétaires d’Iway, Ugly est présentement pleine de Saxo de Vandel : est-il besoin de préciser que celui-ci est un continuateur de Coktail Jet


Le clan vainqueur autour d'Iway après sa victoire dans le Prix de Milan

La famille des classiques montés Ogino, Kiki de Feugères et Lara de Feugères

Ugly et Ima du Houx ont, l’une et l’autre, gagné deux courses en province. Leur ancêtre Quarnera (1982-Vasco), grand-mère d’Ima du Houx, est de belle naissance, puisqu’il s’agit d’une propre sœur du classique sous la selle Ogino 1’17’’, qui remporta le Prix des Elites (Groupe 1), à 4 ans, puis le Prix de Normandie (Groupe 1), à 5 ans, et se plaça dans sept autres tournois classiques, de 3 à 6 ans. Quarnera a également pour demi-sœur Baccarane 1’21’’ (Pacha Grandchamp), mère de Kiki de Feugères 1’17’’ (Nivôse) et Lara de Feugères 1’19’’ m. (Mitsouko), tous deux pareillement classiques dans la spécialité du trot monté : précoce, le premier s’est imposé dans le Prix d’Essai (Groupe 1) et dans le Saint-Léger des Trotteurs (Groupe 1) ; moins "tôt sur la jambe", la seconde sera la dauphine de Le Loir dans le Prix de Normandie (Groupe 1). A l’instar d’Ogino, Kiki de Feugères et Lara de Feugères furent valorisés par la famille Raulline.

Un futur étalon facile à croiser

Un jour prochain, Iway sera étalon et l’un de ses atouts, dans ce rôle, sera d’avoir un pedigree ouvert, sans inbreeding jusqu’à la cinquième génération. C’est suffisamment rare aujourd’hui pour être souligné. L’absence de Goetmals Wood et d’And Arifant pourra aussi être mise à profit par les éleveurs, de même que la faible proportion de sang de Kerjacques. Bref, il y aura du grain à moudre.

Iway lors d'un succès à Vincennes en décembre 2021

© ScoopDyga
© ScoopDyga
La lutte au terme de laquelle Iway prend le meilleur sur Izoard Védaquais dans le Prix de Milan (Gr.3), le 23 juillet à Enghien

A voir aussi :
...
Des podiums
qui se conjuguent au pluriel

Avec le premier week-end d’octobre, c’est le dernier trimestre de l’année qui commence. Une sorte de dernier quart temps d’une partie dont les tableaux d’honneur commencent à se dessiner de plus en plus, de mieux ...

Lire la suite
...
Haziella d'Amour finit à la vitesse du vent

Dans une intéressante épreuve qualificative au Trot Open des Régions - Grand Nord, réservée aux 5 ans, le dernier mot est revenu à Haziella d'Amour (Un Amour d'Haufor). Bien qu'ayant fortement penché sur sa droite dans la phase ...

Lire la suite
...
Enjoy The Game de plus en plus fort

Entraîné en début de carrière par le danois Steen Juul, Enjoy The Game (Ens Snapshot) a rejoint l'effectif d'Erik Bondo au printemps dernier. Préparé en France dans la Sarthe, ce cheval âgé de 6 ans a eu ...

Lire la suite
...
Débuts éblouissants de Firos pour son nouvel entourage

Acheté 34.000 € à la vente mixte d'Arqana Trot à Deauville le 20 septembre dernier, Firos (Memphis du Rib) n'aura pas mis de temps à faire plaisir à son nouvel entourage, fédéré sous les couleurs de Mathieu Bedouet. L'élève d'Alain Roussel, un petit-fils ...

Lire la suite