... (© ScoopDyga)
Actualité - 26.10.2020

A la fin, Antonio Somma gagne quand même

La réussite arrive toujours avec un mélange d’inconscience, de persévérance et de chance. Zacon Gio en est une démonstration.
Antonio Somma

La casaque de l'Ecurie Bivans Srl, celle d'Antonio Somma, n'a pas remporté le 71ème Grand Prix de la Loterie, dimanche, à Naples. Une déception forcément pour le propriétaire napolitain quand bien même Zacon Gio, le bourreau de Face Time Bourbon et Vivid Wise As, est un produit de son élevage.

Pour un Napolitain propriétaire de trotteurs, rien ne peut avoir autant de valeur qu'une victoire dans le Grand Prix de la Loterie. Probablement pas même une victoire dans le Prix d'Amérique. C'est la quête dans laquelle s'est lancé depuis plusieurs années maintenant Antonio Somma. L'homme de l'Ecurie Bivans Srl pensait bien toucher au but dimanche. Deux cent soixante-treize jours très exactement après avoir assisté au sacre de Face Time Bourbon dans le championnat du monde des trotteurs à Vincennes, Antonio Somma comptait sur le fils de Ready Cash pour atteindre le couronnement d'une carrière de propriétaire entamée il y a une vingtaine d'années. Le style de sa victoire dans la première des trois batteries n'a certainement fait que conforter l'entourage du jeune champion : le Graal n'était plus qu'à portée de mains ou plutôt de sabots.
Quand bien même l'exercice était nouveau, loin, très loin des standards de Vincennes, Face Time Bourbon semblait plus que jamais à même de relever le défi que son propriétaire majoritaire avait assigné depuis quelques mois.
Mais, comme déjà à Modène au printemps 2019 quand le 4 ans français était venu défier les meilleurs transalpins sur leur terrain dans le Premio Unione Europea (Groupe 1), son tombeur dans la finale a pour nom Zacon Gio, revenu au mieux comme annoncé depuis quelques semaines par son entraîneur Holger Ehlert. Un Zacon Gio qui est tout sauf un inconnu pour Antonio Somma puisqu'il est l'éleveur de ce fils de Ruty Grif, lui même fils de Varenne ! En somme, le podium de ce Grand Prix de la Loterie a couronné l'éleveur Somma tout en privant le propriétaire Somma du plus grand titre après lequel il court... « Ce n'est pas du tout la même chose pour lui, convient Gaetano Pezone, son représentant en France. Il voulait avant tout gagner avec Face Time Bourbon. Il est d'autant plus désolé qu'il pensait vraiment que Face Time allait remporter la course. On a peut-être été tous trop confiants après la batterie. Le driver pensait gagner facilement et n’a pas pris la mesure de l’importance du départ. Après, cela est devenu difficile. Face Time Bourbon a bouclé ses derniers 500 mètres en 44 secondes (1'08'' en réduction kilométrique) tout en étant en troisième épaisseur. Quinze mètres après le poteau, il aurait sans doute gagné. Cela dit, Zacon Gio a été très fort. Il a fait une très belle batterie et une super finale. »

On n'aura jamais la réponse quant au scénario émis par Gaetano Pezone et Zacon Gio est bien le vainqueur de la "Loterie" 2020, comme il a remporté l'International Trot à Yonkers l'an dernier en dominant à 4 ans les meilleurs américains chez eux. Alors, Zacon Gio ne porte pas les couleurs "Bivans" mais n'en reste pas moins une grande réussite pour son éleveur. Antonio Somma déclarait d'ailleurs à Trot Infos en début d'année après le succès de Face Time Bourbon dans le Prix d'Amérique : « Zacon Gio est issu d’une poulinière du « Progetto Bivans », May Glade Font Sm (Yankee Glide), croisée avec mon étalon maison Ruty Grif (Varenne), qui fut le champion des 2 ans en Italie. La réussite arrive toujours avec un mélange d’inconscience, de persévérance et de chance. Zacon Gio en est une démonstration ». Le « Progetto Bivans » dont parle le propriétaire napolitain est né en 2006, avant le début de la crise des courses italiennes, et repose sur la diversification des investissements. « Il est mieux et plus sage de diversifier les investissements sur plusieurs chevaux. Je cherche toujours des associés sur les chevaux que j’achète ou que j’élève. C’est vrai en France, en Italie, en Suède et aux États-Unis », développait-il pour expliquer sa démarche.

Dans le cas de Zacon Gio, Antonio Somma l'a vendu à l'amiable à Domenico Minopoli, qui a été le premier entraîneur du futur champion. Alors que le poulain avait déjà gagné six courses, Domenico Minopoli l'a cédé à son tour à un propriétaire napolitain, Giuseppe Franco, entrepreneur dans la restauration dont la famille a des trotteurs depuis longtemps. Zacon Gio a été placé à l'entraînement chez Holger Ehlert au cours de l'été 2018. Depuis, l'entraîneur allemand l'a hissé au sommet de la planète trot, des deux cotés de l'Atlantique, quand bien même son année de 5 ans avait connu avant son triomphe de dimanche quelques soubresauts dont principalement sa 4ème place décevante dans la Copenhagen Cup (Gr.1) au printemps. Pour Holger Ehlert, c'est un nouveau grand titre, lui qui est aussi l'entraîneur de Bleff Dipa, vainqueur il y a quinze jours du Derby Italiano (Gr.1). Des succès de prestige qui interviennent quelques semaines seulement après avoir été opéré d'une tumeur au cerveau (au mois de juillet) et ce, plus de quinze ans après une première opération. Claude Guégan, qui s’occupe de l’effectif à l’étranger de Jean-Pierre Barjon, lequel a des chevaux chez Holger Ehlert dont Bleff Dipa, nous apprend : « La tumeur était revenue et Holger Ehlert a subi une très lourde intervention qui a duré de nombreuses heures. Holger Ehlert avait prévenu ses propriétaires qu’il allait subir cette importante intervention et qu’ils avaient toute liberté pour changer leurs chevaux d’entraîneur. Il ne s’y opposerait pas et le comprendrait. En fait, il n’a pas perdu de pensionnaires. Les chevaux sont restés et ses propriétaires lui ont fait confiance ».
Les titres que l'entraîneur vient de signer, en quelques semaines, dans le Derby italien et le Grand Prix de la Loterie, leur donnent complètement raison et couronnent leur marque de confiance de la plus belle des réussites sportives.
Quant à Antonio Somma, il lui faudra encore attendre avant de voir sa casaque jaune et vert s'imposer dans son plus grand rêve hippique.

A voir aussi :
...
14 partants dans le Grand Prix des Nations

Ils seront 14 au départ du Grand Prix des Nations (Gr.1), lundi prochain (7 décembre) à Milan La Maura. On y retrouvera quatre concurrents entraînés en France : Blé du Gers, Valokaja Hindo, Tony Gio et Billie de Montfort. Les ...

Lire la suite
...
Drôle de Jet non-partant dans la Finale du Grand National du Trot

Ce vendredi, en milieu de journée, Drôle de Jet (Coktail Jet) a été victime d'un début de crise de coliques, selon notre confrère Paris-Turf. Le pensionnaire de Pierre Vercruysse ne participera donc pas à la Finale du ...

Lire la suite
...
le point sur les "i"
Des leaders en danger

Ce samedi, la réunion de Vincennes met à son programme les deuxièmes Groupes ouverts aux 2 ans, respectivement les Prix Ourasi, pour les mâles et hongres, et Vourasie, pour les femelles. Entre confirmation et révélations attendues, il ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite