...
Actualité - 03.08.2022

Ventes de yearlings sélectionnés : à quatre semaines du rendez-vous

Dans quatre semaines très exactement, le coup d’envoi des ventes de yearlings sélectionnés d’Arqana Trot sera donné ; des ventes dont proviennent deux des vainqueurs de Groupe 1 de la Journée des Champions du 26 juin, à Vincennes, à savoir Happy and Lucky (Prix de Normandie) et Jelyson (Prix d’Essai). Du 31 août au 2 septembre, 534 poulains et pouliches passeront sous le feu des enchères à Deauville. Le catalogue a d’ores et déjà été acheminé chez ses destinataires et nous en livrons, ici, un premier aperçu.

24 étalons leaders en nombre, pour 3 lignées mâles seulement
Les 534 yearlings en question sont issus de 88 étalons différents. Parmi ceux-ci, ils sont 24 à être représentés par 10 produits et plus. 12 d’entre eux sont des continuateurs de Ready Cash, ce dernier faisant lui-même le treizième, tandis que les zélateurs de Coktail Jet, son principal rival, en qualité et en quantité, sont au nombre de 5. Ainsi qu’en témoigne notre encadré à ce sujet, ces deux douzaines d’étalons ne ressortissent qu’à trois lignées mâles : celle de Viking’s Way, pour la grande majorité d’entre eux (17), celle de Coktail Jet (5) et celle de Goetmals Wood (2).


Le programme des trois jours
Comme à l’accoutumée, la vente d’Arqana Trot est découpée en trois séances. La première vacation, programmée le mercredi 31 août, en soirée, à compter de 17h30, est celle dédiée aux produits de haut vol issus d’étalons confirmés ; 122 yearlings y sont inscrits. Le lendemain, jeudi 1er septembre, à partir de midi, un lot homogène de 226 poulains et pouliches sera dispersé dans la continuité du premier jour ; cette vente, moins huppée que celle de la veille, monte en puissance depuis plusieurs années. Le vendredi 2 septembre, enfin, ce sera le tour des jeunes étalons, en première ou deuxième production, d’occuper le devant de la scène, avec 186 produits sur le ring ; ce rendez-vous, toujours très attendu, débutera à midi.


Les étalons les plus représentés (10 produits et plus) classés par leur lignée mâle
■ 13 Ready Cash-Viking’s Way : Ready Cash, Bird Parker, Bold Eagle, Brillantissime, Charly du Noyer, Django Riff, Eridan, Fabulous Wood, Face Time Bourbon, Feeling Cash, Feliciano, Follow You et Gotland.
■ 5 Coktail Jet : Love You, Royal Dream, Booster Winner, Falcao de Laurma et Gu d’Héripré.
■ 2 Goetmals Wood : Carat Williams et Express Jet.
■ 2 Jag de Bellouet-Viking’s Way : Real de Lou et Very Nice Marceaux.
■ 1 Indy de Vive-Viking’s Way : Uriel Speed.
■ 1 Viking’s Way : Niky.

Carat Williams en tête des 24 étalons les plus représentés

Il est temps d’entrer dans le détail. Les 24 étalons représentés par 10 produits et plus sont, dans l’ordre décroissant, de Carat Williams (25 lots), Feliciano (23), Bold Eagle (17), Charly du Noyer (16), Fabulous Wood (16), Face Time Bourbon (16), Gotland (16), Ready Cash (16), Bird Parker (15), Django Riff (14), Falcao de Laurma (14), Feeling Cash (14), Eridan (13), Gu d’Héripré (12), Uriel Speed (12), Booster Winner (11), Express Jet (11), Real de Lou (11), Royal Dream (11), Very Nice Marceaux (11), Brillantissime (10), Follow You (10), Love You (10) et Niky (10).

Une quinzaine d’étalons en première production, toujours au service des trois mêmes lignées

Les étalons qui délèguent leurs premiers yearlings aux ventes sont, chaque saison, une véritable attraction. Sauf erreur ou omission, ils sont 15 cet été, s’agissant de Feliciano (23 lots), Gotland (16), Falcao de Laurma (14), Gu d’Héripré (12), Etonnant (6), Golden Bridge (6), Excellent (4), Fifty Kalouma (4), Eugénito du Noyer (3), Espoir Prestance (2), Fastissime (2), Ulm de Vandel (1), Caïd Griff (1), Fado du Chêne (1) et Greenshoe (1). A l’image de leurs homologues les plus représentés, ils se répartissent en fort peu d’ascendances mâles, soit – exclusion faite de l’atypique étalon américain Greenshoe – trois au total : celle de Viking’s Way (8), principalement véhiculée par Ready Cash (6), celle de Coktail Jet (4) et celle de Goetmals Wood (2).





Les étalons en première production classés par leur lignée mâle
■ 6 Ready Cash-Viking’s Way : Espoir Prestance, Fastissime, Feliciano, Fifty Kalouma, Golden Bridge et Gotland.
■ 4 Coktail Jet : Ulm de Vandel, Eugénito du Noyer, Falcao de Laurma et Gu d’Héripré.
■ 2 Goetmals Wood : Caïd Griff et Fado du Chêne.
■ 1 Real de Lou-Jag de Bellouet-Viking’s Way : Excellent.
■ 1 Timoko-Imoko-Viking’s Way : Etonnant.
N.D.L.R. : hors l’étalon américain Greenshoe, dont la lignée mâle – celle de Valley Victory – n’est pas significative dans le cadre "franco-français".


Ready Cash, l'acteur majeur des ventes de sélection par lui-même et ses fils

La touche exotique du catalogue
Trois yearlings nés des œuvres d’étalons américains sont inscrits au catalogue. Il s’agit, tour à tour, d’un fils de Googoo Gaagaa, d’un autre de Greenshoe et d’une fille de Trixton. Tous trois sont au stud-book suédois et n’auront le droit de s’aligner, en France, que dans les courses européennes ou internationales, bien que deux d’entre eux, le premier et la troisième, soient issus de mères françaises, respectivement une fille de Ganymède et une fille de Love You. Deux étalons français, Gu d’Héripré et Ready Cash, ont, par ailleurs, chacun, un produit suédois, lequel a une mère, pour l’un, par l’italien Nad Al Sheba, et, pour l’autre, par le phénomène américain Muscle Hill.


Une qualité qui se mesure aussi à celle des mères et de leur production

La qualité du catalogue se mesure aussi, bien sûr, à celle des mères et de leur production. Au fil des pages, sans être exhaustif, on pointe ainsi un frère d’Uza Josselyn, un autre d’Elie de Beaufour, un frère de Gamble River, un frère d’Ulka des Champs, une sœur d’Ever Pride et Heaven’s Pride, un fils de Fortaléza, un autre de Biche des Clos, le premier produit de Doria Desbois ou encore de Cincinnati Bond, le deuxième produit de Chancelière Citrus, une fille d’Axelle Dark, une propre sœur de Jazzy Perrine, un frère d’Axelle Dark et Briac Dark, une sœur de Véra Pierji, le propre frère de File Gin, un frère de Vaquero du Mont et Elégante du Mont, un frère de Gu d’Héripré, une sœur de Bellissima France, une sœur de Green Grass, une sœur d’Hanna des Molles, un frère de Bugsy Malone, une sœur d’Etoile de Bruyère, un frère de Gangster du Wallon, une sœur de Canadien d’Am, une sœur de Florida Sport, un frère de Django Riff, un frère de Gélati Cut, une sœur de Joyner Sport… Voilà qui donne un bon aperçu de l’offre en lignée maternelle, sachant, évidemment, qu’en regard, les étalons concernés sont du standing de ceux énumérés ci-dessus.

Le leadership aux haras consignataires

Un mot des vendeurs, enfin, dont on dénombre 85 entités différentes. Une vingtaine d’entre elles présentent 10 lots et plus, le leadership, en la matière, revenant au Haras d’Ecouché et à ses 41 yearlings, suivi du Haras de l’Etre (40 lots), de Gaby Pension Equine (35), du Haras de la Paumardière (28) et de Clare Kelly (25). Ce sont là des haras consigneurs, présentateurs, à ne pas confondre avec ceux amenant leur propre production, comme les piliers des ventes que sont, historiquement, le Haras du Bois-Josselyn (11 lots) ou celui de la Tour de Vandel (10).

Y’a du yearling dans l’air !
Arqana Trot n’est pas le seul organisme de ventes à mettre des yearlings sur le marché dans les semaines à venir. Il y en aura également, quelques-uns, à la vente du Haras des Rouges-Terres, organisée, le 25 août, par Auctav, puis, de façon plus conséquente, à celle de la Ferme du Marault, à Magny-Cours, sous l’égide de l’Association des Eleveurs de Trot du Centre-Est, le 29 août. A partir de la mi-septembre se déroulera aussi la longue et dense séquence des ventes de Caen, sans oublier la vente mixte, programmée à Laval, le 6 octobre, aux soins d’Osarus Trot.

Parmi les consignataires, le Haras d'Ecouché est le leader en nombre de lots (41)

A voir aussi :
...
Thierry Duvaldestin en force avec ses 3 ans

La réunion CSI de dimanche à Lisieux comportait quatre courses de "L" dont 22 étaient inédits. Thierry Duvaldestin a ouvert la réunion avec LULU QUICK (Enino du Pommereux) qui restait sur une disqualification pour ses débuts à Angers fin ...

Lire la suite
...
Gaetane du Vivier-Gisèle Ambrogio : victoire à domicile

Au bout de cette belle journée de courses dans le Vaucluse, Gisèle Ambrogio et GAETANE DU VIVIER (Vittel de Brévol) s'offrent une victoire à domicile, elles qui sont venues en voisines. Une victoire facile pour une jument parfaite ...

Lire la suite
...
Lefort Fligny ouvre son palmarès

Deuxième le jour de ses débuts à Angers, n’étant battu que par L'ARGENTIER (Earl Simon), un poulain entrainé par Philippe Allaire, LEFORT FLIGNY s’impose avec style à Chartres. Vite sur jambes, puis dans le sillage du favori, LE ...

Lire la suite
...
Gauthier Tugend, l'apprenti du moment dans le Sud-Est

C'est la grande forme pour Gauthier Tugend. Déjà lauréat cette semaine en Avignon, il remporte aussi ce dimanche la 2ème étape du Trophée Vert des apprentis, associé à HYPOLIT DE BEL AIR (Gogo). Le jeune homme de 20 ans ...

Lire la suite