... ©ScoopDyga
En bref - 27.10.2020

Jean-Loïc Dersoir : « On est obligés de faire de la sélection »

En remportant le Grand Prix du Centre-Est (Gr.3) avec Cash du Rib (Ready Cash), Jean-Loïc Dersoir a mis fin à une absence de près de sept ans sur la plus haute marché du podium d’un Groupe comme driver. Il fallait en effet remonter à décembre 2013 avec Ultimate du Rib, vainqueur du Prix Oscar Collard (Gr.3). Le driver, jockey et entraîneur nous a parlé de son actualité en commençant par Cash du Rib : « Ce sont les engagements qui vont me guider avec lui. Je pense qu’il va aller un peu à Vincennes mais si j’ai des courses en province, j’irai. Je pense qu’il est un peu meilleur piste plate qu’à Vincennes où, en haut de la cote, il peine toujours un petit peu. Même s’il est capable de redémarrer ensuite, il perd un peu de temps à chaque fois. Piste plate, il est plus à son affaire. » Concernant son année 2020 qui ne l’a vu présenter que 25 chevaux, un niveau inférieur à ses précédentes saisons, il nous a expliqué : « Je n’ai pas levé le pied mais j’ai eu des chevaux moyens et une génération de poulains pas terrible alors j’ai sélectionné et il m’en reste moins. La conjoncture actuelle fait aussi qu’on est obligés de faire de la sélection [plus qu’avant] et de ne garder que des chevaux qui valent le coup. »

Seulement trois qualifiés à Laval

Petite séance de qualification ce mardi à Laval où les conditions météorologiques (pluie soutenue depuis la veille) ont joué en défaveur des candidats. Bilan : seulement onze 2 ans ont tenté leur chance pour trois reçus. Il s'agit d'Idéal de Revat (The Best Madrik), passé en 1'19''9 pour le compte de Claire Desmontils, d'Interview (Ludo de Castelle), en 1'20'' pour l'association Jean-Luc Bigeon et Joël Séché, et d'Impulse de Valny (Singalo), en 1'20''3 sous l'entraînement d'Angel Salvat Gimenez. Jugée bonne en début de session par les professionnels, la piste s'est progressivement dégradée (du point de vue de sa vitesse) au fur et à mesure des précipitations de la matinée, malgré évidemment toutes les actions entreprises par l'équipe lavalloise.

Irving de Bailly dans un temps record au Croisé-Laroche

Lundi soir en clôture de la réunion Premium du Croisé-Laroche, Irving de Bailly a non seulement remporté le premier succès de sa jeune carrière (3 courses) débutée au mois de septembre mais il a aussi établi le nouveau record du parcours (2825m.) pour un 2 ans en 1'16''9 (le précédent datait de l'an dernier en 1'17''2 par Hadès de Vandel), drivé par Damien Bonne. Lors de sa qualification à Grosbois à la fin du mois de juin, ce fils de Tiego d'Etang avait été doublement étoilé par Province Courses, Bruno Bourgoin, son entraîneur, soulignant alors le sérieux et la précocité de ce poulain dont il est l'éleveur avec son père. Irving de Bailly (voir pedigree ci-dessous) est le troisième produit de Réjane de Bailly, placée à plusieurs reprises de semi-classiques à l'âge de 3 ans et proche parente de l'étalon Brutus de Bailly, père du vainqueur de Groupe II Gee.

Chaillot 1'13''0 Jet du Vivier 1'18''5
Tiego d'Etang 1'10''4 Jackisa 1'18''0
Harolene 1'15''3 Vroum d'Or 1'13''3
IRVING DE BAILLY Ariolene 1'22''4
Laetenter Diem 1'12''6 Coktail Jet 1'11''2
Rejane de Bailly 1'11''2 Krille
Kaola de Bailly Capriccio 1'12''3
Paola de Maurevert 1'22''5
A voir aussi :
...
Harmoniously confirme à un échelon supérieur

De bons 4 ans étaient au départ du Prix du Palais-Royal, où les deux favoris He And Me (Bird Parker) et Hatha Josselyn (Charly du Noyer) se sont montrés fautifs. La sagesse, c'est l'une des principales qualités d'Harmoniously (...

Lire la suite
...
Jina de l'Ormerie, une 2 ans qui a du talent

Dans l'épreuve réservée aux pouliches de 2 ans, ce mercredi à Enghien, il y a eu un beau match final. Jina de l'Ormerie (Amiral Sacha) a su venir à bout de la la pouliche de Philippe Allaire Jélica Vé...

Lire la suite
...
Fin de carrière pour Eagle Eye Sherry

Meilleure pouliche de 3 ans suédoise l'an dernier, Eagle Eye Sherry (Bold Eagle) ne courra plus a annoncé Björn Goop son entraîneur sur son site internet. Elle a été éliminée en demi-finale de la Breeders Crown dimanche à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite