... (© APRH)
Résultat de course - 27.10.2020

L'Europe version Jean-Michel Bazire

C'est un bon cheval pour faire ce qu'il fait aujourd'hui après le problème de harnachement dont il a été victime.
Jean-Michel Bazire

Les deux premières courses européennes de cette réunion ont été remportées respectivement par la danoise C D et le suédois Bo C. Ces deux trotteurs ont en commun leur entraîneur, Jean-Michel Bazire, déjà irrésistible en cette veille de coup d'envoi du meeting d'hiver.

L'écurie Bazire est de plus en plus l'Europe du trot à elle toute seule. Qu'ils soient danois, suédois, allemands, italiens ou bien encore norvégiens, ils sont de plus en plus nombreux à se côtoyer et surtout à passer entre les mains du numéro un tricolore. A quelques heures du début du meeting d'hiver 2020-2021, les chevaux étrangers sont au nombre de treize à occuper les boxes de l'écurie, que ce soit à Grosbois et à Solesmes, et continuent à afficher leurs prétentions comme depuis déjà de nombreux mois. Pour la seule saison en cours, et à l'issue des deux premières courses de cette réunion de mardi à Vincennes, les "européens" estampillés "Bazire" totalisent 22 succès pour moins de 100 courses, le seul Valzer di Poggio en comptant 10 à lui tout seul. Ces 22 victoires représentent 15 % du total de l'entraîneur sarthois depuis le début de l'année.
Arrivé au cours de l'été, Bo C. n'a pas tardé à prendre ses marques comme en témoigne son nouveau succès du jour, le troisième en quatre tentatives. Si Jean-Michel Bazire avait rectifié la ferrure de son pensionnaire, ne le déferrant cette fois que des antérieurs pour lui apporter plus de confort que la dernière fois, cette fois c'est un autre problème qui aurait pu lui coûter la victoire. "Il a été victime d'un problème de harnachement en partant, a expliqué le vainqueur au micro d'Equidia. Du coup, il s'est un peu emballé (N.D.L.R. : il a été chronométré sur le pied de 1'06'' dans la descente). Heureusement, il s'est détendu au kilomètre. S'il avait été plus doucement, il aurait mieux fini. Mais c'est un bon cheval pour faire ce qu'il fait aujourd'hui après le problème de harnachement dont il a été victime."

D'où vient-il ?

Sa mère Dreaming Again est une fille de Buvetier d’Aunou. Elle n’a jamais couru et compte six produits dont quatre vainqueurs. Bo C. est son meilleur rejeton. Citons aussi Bo V. (Fill V), titulaire de quatre victoires pour environ 40 000 € de gains. La grand-mère est l’américaine Caterina Lobell (3 victoires), une fille de Speedy Crown.

2e | PRIX FELICITAS
Att - 2100 m - Course C - 37 000 €
BO C. 1'11"8
Maharajah x Dreaming Again (Buvetier d'Aunou)
Driver : J. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : B. E. Nilsson - Eleveur : . Fonds De Courses
2e Vincent Ferm 1'11"9
3e Elfe Atout 1'12"
4e : Esperanzo - 5e : Etenclin - 6e : Vlad Del Ronco - 7e : Close To Heaven
A voir aussi :
...
I Love Me, candidate à la succession d'Hohneck

En l'absence des meilleurs 3 ans attelé, le Prix Timocharis (Groupe 3) regroupe un lot de qualité. Quatrième du Prix de l'Etoile (Groupe 1) le 19 septembre, I Love Me (Love You) trouve une très belle occasion de renouer avec le succè...

Lire la suite
...
Formalité pour Farrel Seven

Triple lauréat lors du dernier meeting d'hiver sur la cendrée parisienne, Farrel Seven (Rédéo Josselyn) a ridiculisé ses adversaires ce lundi à Enghien avec Nicolas Bazire à son sulky. Ménagé par Jean-Michel Bazire en vue du meeting ...

Lire la suite
...
Joker des Molles commence à dévoiler ses atouts

Seulement devancé par un certain Just A Gigolo (Boccador de Simm) le jour de ses débuts à Vincennes (le 14 septembre), Joker des Molles (Eridan) a confirmé son potentiel en s'imposant cette fois-ci avec brio ce mardi sur le plateau de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite