... ©Aprh
Actualité - 16.08.2022

Prix Jean-Luc Lagardère 2022 : pour conclure le meeting en beauté

L’affiche est belle dans le Prix Jean-Luc Lagardère, au cours d’une réunion qui marquera la fin du meeting estival d’Enghien. Galius n’aura pas Hohneck sur sa route, mais Diable de Vauvert, Elie de Beaufour ou le tenant du titre Dorgos de Guez, de sérieux rivaux. Il faudra sortir le grand jeu pour remporter cette épreuve de prestige.

Créé en 1922, et devenu le Prix d’Europe quatre ans plus tard, ce groupe 2 a été rebaptisé Prix Jean-Luc Lagardère en 2003, en l’honneur de l’ancien Président de France Galop. Mercredi, cette compétition marquera la fin du meeting d’Enghien, démarré le 2 juillet. Pour les têtes d’affiche du trot français, cette épreuve est un rendez-vous important et figure dans le programme de la plupart des meilleurs chevaux du moment depuis de nombreuses années. Idéal du Gazeau, Lutin d’Isigny, Ourasi, Abo Volo, Coktail Jet et Général du Pommeau honorent le palmarès. Même si la période estivale marque pour certains une pause après le Prix René Ballière, ce rendez-vous a réussi à conserver une place importante. "Petit Général", le champion de Jules Lepennetier est le dernier vainqueur d'Amérique au palmarès du Prix Jean-Luc Lagardère. Cette année, le médaillé d'argent de la course mythique, Galius (Love You), est en lice dans ce Prix Jean-Luc Lagardère.
Enjeux et forces en présence édition 2022

Trois vainqueurs de Groupes 1, dont un deuxième du Prix d’Amérique Legend Race, un cheval auteur du doublé inédit Prix de Paris Marathon Race – Harper Hanovers et l’un des meilleurs 4 ans européens. Cela pose les bases de ce millésime 2022 du Prix Jean-Luc Lagardère, dans lequel on retrouve le tenant du titre et un de ses compagnons de box qui n’a rien à lui envier. Le public est certain de saliver tant au niveau sportif qu’au niveau tactique, dans une épreuve à l’issue indécise. Seulement battu par Hohneck (Royal Dream), en dernier lieu, sur cette piste, Galius (Love You) va tenter de passer le poteau en tête dans ce Prix Jean-Luc Lagardère. Nous avons passé la mi-temps avant la prochaine édition de la Legend Race. Le 5 ans de Philippe Allaire franchit les marches allègrement. Le représentant de Séverine Raimond a également une marge de progression certaine. Son programme estival est essentiel pour la suite de sa carrière. Acquérir expérience et vitesse de jambes sont des axes prioritaires. Et cela prend le bon chemin (lire encadré).
Mercredi, il va retrouver sans doute sa véritable distance de prédilection. Sa forme récente sera un atout face à Diable de Vauvert (Prince d’Espace). Longtemps dans l’ombre à l’occasion des grandes échéances, le défenseur de la casaque de Franck Lemuet a explosé depuis la fin du meeting d’hiver. S’il n’a jamais vraiment brillé sur ce tracé (aucun podium en huit tentatives), il ne se présente plus avec la même carte de visite. La longue ligne droite sera en théorie un atout pour ce finisseur hors pair.

©JLL-LeTROT
Élie de Beaufour retrouve un parcours plus à sa convenance que celui du Prix de Washington
PARTANTS ENGHIEN - Mercredi 17 Août
5 PX JEAN-LUC LAGARDERE - (18H23)
Premium - Att. - (2) - Internationale - 150 000 € - 2 875m
1. GENTLY DE MUZET. Ouvrie
2. HEROS DE FLEURA. Prat
3. DELFINOM. Mottier
4. CASH DU RIBJ. L. Cl. Dersoir
5. VIOLETTO JETF. Nivard
6. GALIUSY. Lebourgeois
7. ELIE DE BEAUFOURA. Abrivard
8. CALLMETHEBREEZEA. Guzzinati
9. DORGOS DE GUEZN. Bazire
10. DIABLE DE VAUVERTT. le Beller

Les hommes forts du meeting d'Enghien (chiffres avant la dernière réunion)

Drivers-jockeys
Alexandre Abrivard 17 succès
David Thomain 12 succès
Eric Raffin 8 succès

Entraîneurs
Philippe Allaire - 9 succès
Sébastien Guarato - 8 succès
Laurent-Claude Abrivard - 7 succès

Si les objectifs de Gently de Muze (Perlando) sont ailleurs (sur l’herbe de Craon notamment et dans le cadre du GNT), Jean-Michel Bazire présente deux atouts majeurs. Le tenant du titre, Dorgos de Guez (Romcok de Guez) et Elie de Beaufour (Royal Dream), drivé pour la première fois par Alexandre Abrivard. Quant au 4 ans de Philippe Allaire, Callmethebreeze (Trixton), il fait face à un beau pari.

Galius sait tout faire, avec ou sans ses fers

Après avoir défrayé la chronique, restant invaincu en douze sorties, Galius (Love You) s’est hissé au plus haut niveau. Sa première tentative classique aura été la bonne dans le Critérium des 5 ans, sur les 3.000 mètres de la grande piste, unique fois où ce parcours est emprunté. Après sa victoire dans la Prix d’Amérique Races Zeturf Q4 – Prix Ténor de Baune, Sévérine Raimond a finalement choisi d’honorer son invitation dans la Legend Race. Si elle pense à l’avenir avec son élève, ce choix a sans doute été le bon. Bien que battu du minimum, Galius n’a cessé d’évoluer ensuite. Et possède désormais toute la panoplie. Troisième du Prix d’Amérique Races Zeturf Prix de Paris, il vient de se produire sur le mile du Prix de Washington, dans lequel il est descendu (ferré) sous la barre des 1’10’’.


Ils ont marqué de leur empreinte la course
rappel préambule : la course s'appelait le Prix d'Europe jusqu'en 2002.
Ourasi

Le roi fainéant a réalisé le triplé dans cette épreuve. A 5 ans, il est en train de prendre une autre dimension et sa préparation au Critérium des 5 ans passe par Enghien et ce Prix d’Europe. Il s’agit de sa première confrontation face aux « vieux ». Bien que devant rendre vingt-cinq mètres, il ne rencontre pas d’opposition. En 1986, il remonte 50 mètres à Permissionnaire. Enfin à 8 ans, il est impérial sur la piste de Soisy. Tombent dans son escarcelle le Prix de Washington, ce Prix d’Europe, où il efface encore 50 mètres face à Quecastly, et le Prix de la Haye.



Les doublés
Derrière le quadruple vainqueur du Prix d’Amérique, ils sont au nombre de quatre auteurs du doublé. Strabo (1991-1992), Notre Haufor (2007-2008), Roxane Griff (2011-2012) et Aubrion du Gers (2017-2018). Le dernier nommé, qui a participé à la grande réussite de Jean-Michel Bazire dans cette épreuve (sept victoires dont les cinq dernières éditions !) détient le record de la course en 1’11’’3, Bird Parker (vainqueur en 2016) l’ayant ce jour-là poussé dans ses retranchements.

Kiss Melody
Général du Pommeau va s'y casser les dents. Vingt-cinq mètres devant lui, s’élance un phénomène. Elle n’a que 4 ans et se nomme Kiss Melody. La représentante de l’Ecurie des Charmes est entraînée par Pierre-Désiré Allaire. Un homme de défis, qui n’a peur de personne. La fille d’Extrême Dream a déjà tenté sa chance face aux ainés dans le Prix René Ballière. Si une faute l’empêcha de jouer un rôle, elle revient au combat quelques semaines plus tard dans le Prix d’Europe (devenu donc Prix Jean-Luc Lagardère) et repousse le vainqueur du Prix d’Amérique. Possédant une classe folle et des allures majestueuses, Kiss Melody trotte avec une seule protection genou à l’antérieur droit.
Du « made in Pierre Allaire »…

1'11''3 : C'est le record de la course, établi par Aubrion du Gers en 2018
Coktail Jet 1'11''2 Quouky Williams 1'14''2
Love You 1'10''2 Armbro Glamour (US)
Guilty Of Love 1'17''1 And Arifant 1'16''5
GALIUS Amour d'Aunou (US) 1'15''3
Jag de Bellouet 1'09''9 Viking's Way 1'15''6
Star de Villeneuve 1'13''1 Vaunoise 1'26''0
Joie de Villeneuve Mon Tourbillon 1'14''1
Ronda 1'18''1
©Aprh

A voir aussi :
...
Onze étapes, onze gagnants ?

La onzième et déjà antépénultième étape du GNT ParisTurf 2022 se dispute demain mercredi à Vire sur l'atypique parcours de 3475m. Quatre vainqueurs d'étape sont en lice mais aucun des vainqueurs n'est parvenu dans ce millé...

Lire la suite
...
Très belle réunion à Toulouse mercredi

Disputée en semi nocturne, la réunion de Toulouse sera très attractive. Dès la première épreuve, Ino du Lupin (Scipion du Goutier) sera de la partie avec Antoine Wiels à son sulky. L'un des espoirs de l'é...

Lire la suite
...
En vue des éliminatoires du Grand Prix de l'UET de vendredi

Ce sera l'événement de la semaine en France au trot : six jours après la Suède qui a organisé sa seule course qualificative (ou éliminatoire, c'est au choix) samedi dernier à Solvalla, la France a elle deux batteries. ...

Lire la suite
...
Jewel de Banville a tout l'avenir devant lui

Le représentant d'Alain Chavatte avait signé un temps canon lors de séance de qualification en 1'16''2 à Meslay du Maine en novembre dernier. Jewel de Banville (Magnificient Rodney) avait même obtenu deux étoiles par Province Courses tant ...

Lire la suite