... ©Scoopdyga
Actualité - 17.08.2022

Delfino s'offre son plus beau titre sur son hippodrome

Mathieu Mottier peut être fier de son cheval. Delfino (Speedy Blue) remporte la plus belle course de sa carrière en s'octroyant le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr.2). Il aura su faire le tour de l'animateur, un décevant Galius (Love You) et aller au bout de son effort. Cash du Rib (Ready Cash) est un bon 2ème devant trois des favoris Elie de Beaufour (Royal Dream), Diable de Vauvert (Prince d'Espace) et Callmethebreeze (Trixton).



À l'heure du débrief, c'est le pilote lauréat, Mathieu Mottier, qui résume certainement le mieux la situation : "Galius n’était peut-être pas dans un grand jour mais le mien lui a mis la pression aussi. Pour résumer, je dirais : on n’a peut-être pas vu un grand Galius mais on a vu un grand Delfino."
Voilà un parfait résumé pour illustrer le sentiment ambivalent à l'arrivée de ce sommet de l'été d'Enghien. Le grandissime favori, 2ème du dernier Prix d'Amérique Legend Race, n'a pas fait sa course mais le lauréat mérite tout autant les projecteurs, rendant au contraire une copie parfaite.
Venu aux côtés de Galius à un tour de l'arrivée, Delfino a en fait joué sa meilleure carte, celle du kilomètre lancé. Un exercice dans lequel il excelle comme le confirme Mathieu Mottier : "Ils ont repris le rythme quand je suis venu ce qui m’a permis de venir sur la ligne de tête sans faire trop d’efforts. Après j’ai durci le dernier kilomètre, sa grande force. D’autant qu’il est encore meilleur à Enghien et l’été donc si je suis surpris de gagner, je ne suis pas surpris de sa performance. Le cheval était au top et ça s’est couru pour lui. Trotter 1’12’’5, il l’a fait maintes fois donc c’est sa vraie valeur." À 9 ans, Delfino remporte la 14ème victoire de sa carrière en 63 tentatives, c'est la première en 2022.

Valeur 12 et demi
C'est en effet la réduction kilométrique qui lui avait permis de remporter une étape du GNT à Reims (corde à droite) mais aussi un Prix de la Manche (2021), finir 5ème du Prix Charley Mills à Vincennes ou encore conclure également 5ème récemment du Prix de la Manche à Enghien, dans le sillage de Cash du Rib (Ready Cash) qui est aujourd'hui son dauphin. Le Prix de Washington de Galius et Callmethebreeze semblait la bonne ligne. Finalement non, il fallait regarder du côté de la Manche à Enghien, l'hippodrome où le protégé de la famille Mottier a enregistré ses meilleurs résultats.

Delfino à Enghien
8 courses - 4 victoires
Prix Jean-Luc Lagardère
2 x Prix de la Manche
Prix de Buenos-Aires

La force de l'âge
9 ans pour le vainqueur, 10 pour son dauphin, les anciens ont été les plus forts dans cette course où Diable de Vauvert (Prince d'Espace) n'a pas eu son tranchant habituel (4ème) et le jeune Callmethebreeze (Trixton) s'est bien défendu sans creuver l'écran non plus.

5e | PRIX JEAN-LUC LAGARDERE
Att - 2875 m - Groupe 2 - 150 000 €
DELFINO 1'12"6
Speedy Blue x Miss Volo (Gazouillis)
Driver : M. Mottier - Entraîneur : M. Mottier
Propriétaire : Ec. D. Mottier - Eleveur : D. Mottier
2e Cash du Rib 1'12"7 Ready Cash x Quille Castelets
3e Elie de Beaufour 1'12"8 Royal Dream x Pignata
4e : Diable de Vauvert - 5e : Callmethebreeze - 6e : Dorgos de Guez - 7e : Violetto Jet

D'où vient-il ?

Issu de l'élevage Mottier, Delfino est le frère cadet du valeureux hongre Taphir (7 victoires et 159 550 €). Sa mère, Miss Volo, est la sœur utérine du classique Evolo, deuxième d'Eclair de Vandel dans le Prix de Vincennes, et du bon Hardi Volo (7 succès et 175 771 €). C'est une mère de grande qualité : elle compte huit vainqueurs différents dans sa production.

Echo 1'11''8 Qlorest du Vivier 1'17''8
Speedy Blue 1'13''1 Jolie Perle 1'18''8
Mathilda Blue Gai Brillant 1'14''7
DELFINO Alexane 1'13''3
Gazouillis 1'12''8 Lutin d'Isigny 1'14''3
Miss Volo 1'21''1 Utiska 1'17''4
Uvella Jet du Vivier 1'18''5
Hotesse Blanche
©Scoopdyga
Le verdict du Tracking
Très fort pour réaliser son dernier kilomètre à grande vitesse, Delfino a donc joué son meilleur atout. Il réalise le meilleur chrono sur la portion : 1'07''8. Les meilleurs 500 derniers mètres sont pour Cash du Rib, 1'06''7 : il a ainsi refait un peu plus de 6m sur le lauréat qui pointait 13m devant lui à l'entrée de la ligne droite.

Les autres réactions
Jean-Loïc Dersoir (entraîneur-driver de Cash du Rib - 2ème) : "Il a refait une bonne ligne droite, super, le cheval est vraiment en super forme. Sur piste plate, c'est un gros avantage par rapport à Vincennes où l'on perd toujours du temps en haut de la côte avant de se relancer. Les voyages en régions lui ont fait le plus grand bien, au physique et au moral."

Alexandre Abrivard (driver d'Elie de Beaufour - 3ème) : "Il court bien mais il a été un peu trop brillant durant le premier tour."

Emilie Le Beller, femme de l'entraîneur (Diable de Vauvert - 4ème) : "Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas foulé la piste d'Enghien et il nous a confirmé qu'il n'était pas très à l'aise ici. Il ne démérite pas."

Cyril Raimbaud, compagnon de Séverine Raimond (entraîneur de Galius - non placé) : "On est très déçus donc il est très difficile d'analyser la performance. Peut-être n'a-t-on pas assez bossé. On le pensait prêt après le Prix de Washington et le programme qu'on lui a réservé n'était peut-être pas suffisant. À voir."

Yoann Lebourgeois (driver de Galius) : "Il a été sans réaction, je ne pense pas qu'on puisse mettre cela sur le compte du rythme, on n'est pas allés comme des fous."



©Scoopdyga
Delfino prend la mesure de Galius (à droite) sans trop de réaction alors qu'Elie de Beaufour finit correctement au centre mais moins vite que Cash du Rib (hors cadre ici) en dehors.

A voir aussi :
...
Onze étapes, onze gagnants ?

La onzième et déjà antépénultième étape du GNT ParisTurf 2022 se dispute demain mercredi à Vire sur l'atypique parcours de 3475m. Quatre vainqueurs d'étape sont en lice mais aucun des vainqueurs n'est parvenu dans ce millé...

Lire la suite
...
Très belle réunion à Toulouse mercredi

Disputée en semi nocturne, la réunion de Toulouse sera très attractive. Dès la première épreuve, Ino du Lupin (Scipion du Goutier) sera de la partie avec Antoine Wiels à son sulky. L'un des espoirs de l'é...

Lire la suite
...
En vue des éliminatoires du Grand Prix de l'UET de vendredi

Ce sera l'événement de la semaine en France au trot : six jours après la Suède qui a organisé sa seule course qualificative (ou éliminatoire, c'est au choix) samedi dernier à Solvalla, la France a elle deux batteries. ...

Lire la suite
...
Jewel de Banville a tout l'avenir devant lui

Le représentant d'Alain Chavatte avait signé un temps canon lors de séance de qualification en 1'16''2 à Meslay du Maine en novembre dernier. Jewel de Banville (Magnificient Rodney) avait même obtenu deux étoiles par Province Courses tant ...

Lire la suite