... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 28.10.2020

Hamilton Renka un an après Gabiano

C'est toujours important de démarrer un meeting d'hiver sur une victoire.
Bruno Bourgoin

Huit jours après un succès sur une distance plus courte, Hamilton Renka (Charly du Noyer) a prouvé qu'il pouvait être tout aussi performant sur le parcours classique de la grande piste, lançant au mieux le meeting de Bruno Bourgoin et Mathieu Mottier.

Pour un peu, on se croirait revenus en arrière d'un an. Lors de la réunion du coup d'envoi du meeting d'hiver 2019-2020, Bruno Bourgoin et Mathieu Mottier avaient déjà remporté ce Prix de Bellerive, avec Gabiano (Brutus de Bailly). Douze mois plus tard, le tandem débute de la même manière ces quatre mois décisifs grâce à la victoire de Hamilton Renka. La similitude entre ces deux victoires est d'autant plus frappante que ce dernier s'impose huit jours avoir gagné, quand son aîné avait, lui enchaîné, deux succès à cinq jours d'intervalle. "Ce qui m'a incité à recourir, c'est le faible nombre de partants aujourd'hui (lire mercredi)", a expliqué l'entraîneur avant la course sur Equidia. Une décision payante quand bien même le poulain que Michel Agostini a acheté yearling aux ventes de Deauville avait surtout réussi jusqu'à maintenant sur des parcours plus courts. "C'était un peu le point d'interrogation, a reconnu le jockey vainqueur sur Equidia. Mais il a été très facile tout au long du parcours, tout en étant généreux. Il progresse vraiment bien."
Cette victoire permet donc à Bruno Bourgoin de rentrer de plein pied dans le meeting alors que les chevaux de son écurie sont en forme, comme le montrent les récents succès de ses 2 ans Irving de Bailly et Imbrogliu Mag (aussi pour la casaque Agostini). "C'est toujours important de démarrer un meeting d'hiver par une victoire", a ajouté l'entraîneur francilien. Ce n'est pas Mathieu Mottier qui dira le contraire, surtout cet hiver alors qu'il est lancé à la conquête de son premier Etrier d'Or. Cette victoire de début de réunion a d'ailleurs été suivie d'une autre pour le jockey mayennais qui s'est imposée une heure après avec Fève de Beylev, ce qui lui permettait alors de compter trois victoires d'avance sur Alexandre Abrivard.

D'où vient-il ?

Hamilton Renka provient des ventes de yearlings sélectionnés d’Arqana Trot, ayant fait tomber le marteau à 21 000 €, à Deauville, en 2018, sur une enchère de son actuel propriétaire, Michel Agostini. Le poulain y était présenté par l’Élevage Madrik, pour le compte de son éleveur, René Knipscheer. Issu de la première production de Charly du Noyer 1’10’’, à l’image d’un certain Helgafell 1’13’’, il est le deuxième produit d’Une Miss de Nappes 1’15’’ (Kaisy Dream), gagnante de trois courses, en Hollande. On est sans nouvelles du premier, Golden Star Renka, une pouliche de Repeat Love, âgée de 4 ans, exportée en Suède, tandis que le suivant, Ian Renka (Atlas de Joudes), est à l’entraînement en France. Cette année, la jument était suitée d’une fille d’Akim du Cap Vert, Kiss Me Renka.

2e | PRIX DE BELLERIVE
M - 2700 m - Course A - 44 000 €
HAMILTON RENKA 1'15"
Acheté aux ventes Arqana Trot 21 000 € par AGOSTINI Michel
Charly du Noyer x Une Miss de Nappes (Kaisy Dream)
Jockey : M. Mottier - Entraîneur : B. Bourgoin
Propriétaire : M. Agostini - Eleveur : R. C. Knipscheer
2e Hope On Victory 1'15"2 Booster Winner x Ruche Honey
3e Hopla des Louanges 1'15"4 Gazouillis x Jolie Lily
4e : Hector des Champs - 5e : Hispanien - 6e : Hashka
A voir aussi :
...
Première victoire prémium pour Alexandre Guérin

La joie d’Alexandre Guérin faisait plaisir à voir au passage du poteau du Prix de l’AFASEC dans la deuxième épreuve d’Amiens. La casaque de l’écurie de l’Iton s’est illustrée pour la quinziè...

Lire la suite
...
Il était
une fois Grosbois (2/2)

Suite et fin de notre rétrospective et de notre dossier sur Grosbois, à la faveur du soixantième anniversaire de son acquisition, par la Société du Cheval Français, le 26 juillet 1962. Grosbois n’est pas seulement un centre d’...

Lire la suite
...
Alexandre Abrivard joue sur tous les tableaux

Àla consultation des différents classements du trot, il est saisissant de voir qu'une tête se répète plus que régulièrement. Déjà leader des classements Sulky d'Or, Étrier d'Or et combiné (il nous en parlait ...

Lire la suite
...
Chevaux plaqués ou munis de fers en plastique interdits sur l'herbe jusqu'à nouvel ordre

Cela aura été l'incident, l'accident même, de trop. La chute d'Emeline Desmigneux le 31 juillet dernier à Carentan était consécutif à la glissade du cheval qui la précédait, lequel avait totalement perdu l'adhérence sur l'herbe. Il était plaqué. ...

Lire la suite